chantal deckmyn

Courte présentation: fondatrice et directrice de l'agence Lire la ville, marseille
Organisation(s)
Localisation (séparés par des virgules)
Mail de contactwww.lire.la.ville@free.fr
Site ou page webhttp://www.lirelaville.eu
Téléphone: 04 91 91 40 61

A mon propos

 

Du fait de la profession de mon père j’ai passé mes 19 premières années dans l‘hôpital psychiatrique de Marseille dont j’ai, plus tard, tiré un diplôme d’architecture et d’urbanisme (à Paris-UP6) en forme d’autobiographie spatiale : la Timone et, de là, le reste de ma vie professionnelle, entièrement conduite par la méthode littéraire. Ma mère, elle, m’avait en effet appris que les mots nous donnent les clés de la lecture et de l’invention en nous mettant en contact, d’un côté avec l’ombilic du monde de l’autre avec sa voûte céleste.

D’autres débuts m’auront placée aux endroits où je me suis ensuite retrouvée : débuts d’études de philosophie à Aix-en-Provence, débutante en psychanalyse (Vincennes du temps des lacaniens, psychanalyse didactique et contrôle) ; puis débuts d’une vie professionnelle indépendante de 1975 à 1997, sinon erratique, toujours dans l’espace, et en zigzag entre ces deux pôles littéraires de la ville et de l’autobiographie. N’écoutant que le hasard et ma curiosité, je me suis également trouvée dans les débuts de la réflexion sur la ville moderne par une analyse de la résorption des bidonvilles dans l’habitat social en 1969 et une analyse des zones industrielles en 1971 et, en 1977, dans les origines expérimentales de ce que l’on ne craindra pas de nommer l’insertion (avec les intitulés non moins barbares de bilans de compétences, sessions d’orientations et techniques de recherche d’emploi).

En 1989 je suis enfin parvenue à croiser en un même lieu (la ville textile de Lavelanet en Ariège) cette recherche de ville avec ces recherches d’emploi ; et à rencontrer un donneur d’ordre, par principe transversal, la Délégation interministérielle à la ville (DIV), pour laquelle j’ai ensuite mené des missions et diagnostics dans tous les lieux et dans tous les domaines possibles (sécurité urbaine, développement économique, projets urbains, égalité entre les hommes et les femmes…) Durant cette période solitaire, j’étais comme un bateau qui semble sombrer derrière des vagues quinze fois plus hautes que lui et qui finalement ressort, ruisselant mais flottant toujours.

Au bout de vingt ans, j’ai quand même préféré m’armer d’une structure plus navigante et d’un diplôme plus conforme à mon activité (un DEA à la faculté d’anthropologie de Lyon). J’ai créé Lire la ville fin 1997, où nous avons été un, puis deux puis 5, puis onze et où il m’a fallu me glisser dans de nouveaux habits : ceux familiers de la transmission et ceux, très étranges, de la direction. Je peux peut-être le regretter mais je ne peux aussi que m’en réjouir et en tout cas, pas défaire ce qui ainsi, s’est fait. Surtout pas la merveille de balles attrapées au vol et emmenées par d’autres dans des courses nouvelles.

lire la ville

> nous lisons ou écrivons, repérons et développons ce qu’il y a et ce qui va,

à partir de ce qui est là (plutôt qu’en fonction de ce qui manque ou dysfonctionne).

 

> nous considérons les conditions de ville et les conditions de vie,

ou la civilité et l’activité professionnelle, comme deux aspects d’une seule et même question.

 

> nous abordons les personnes et les lieux, les formes sociales et les formes urbaines en maintenant le regard dans un registre spatial et anthropologique.

 

> notre méthode de travail est transdisciplinaire : elle se situe aux confins des compétences en architecture, art, littérature, paysagisme, philosophie, psychanalyse et sociologie…

 

> notre agence a été fondée en 1997 par Chantal Deckmyn, architecte, urbaniste & sociologue.

Lire la ville est une association loi 1901 reconnue d’intérêt général et inscrite au registre des Organismes de formation.

 

 L’agence LIRE LA VILLE a été fondée fin 1997 par Chantal Deckmyn, architecte urbaniste et sociologue.


( * ) Chantal Deckmyn avait participé à la fin des années 70 aux tous premiers "pilotes" qui ont donné naissance aux Bilans de compétences ainsi qu'aux stages d'Accompagnement de recherches d'emploi et de Techniques de Recherches d'Emploi. À l'époque, ces expérimentations qui ont duré jusqu'en 1987, avaient été conduites par l'ASSEDIC, d'une part avec l'IPAC (dont elle faisait partie) et d'autre part avec Daniel Porot. 

Chantal Deckmyn a poursuivi ses recherches sur le sujet et sur d’autres fondements éthiques, croisant ses méthodes de repérage des compétences à partir du récit de vie, avec des recherches visant au développement économique territorial.

Aujourd’hui, plusieurs années d'expérimentation de cette action permettent de penser qu'elle présente de l'intérêt et une efficacité.

En effet,

- sur le plan quantitatif on observe une concrétisation à travers la (re)prise d'une activité ou d'une formation qualifiante dans 78% à 82% des cas (selon la durée d'accompagnement : http://issuu.com/lirelaville/docs/resultats) ;

- sur le plan qualitatif les intéressés témoignent de l’attention, du professionnalisme et du soutien qu’ils ont trouvés, mais aussi de la nouveauté et de l’importance de cette expérience pour eux ; nos différents partenaires attestent que l'action a, pour l'instant systématiquement, des effets bénéfiques sur la qualité de vie des personnes qu’ils nous adressent (http://issuu.com/lirelaville/docs/commentairesparticipants).

Au fil des ans, de nouveaux commanditaires sont venus, ponctuellement ou de façon pérenne, participer à son financement.


Voir aussi : http://www.entrepreneursdavenir.com/flw/search?query=lire+la+ville 

http://www.facebook.com/pages/Lire-la-ville/265339176829801

Groupes

  • Innovation monétaire
    Quelles innovations pourraient être pertinentes en terme de monnaies et de monnaies complémentaires.
  • La 27ème Région
    Groupe de la communauté de la 27ème Région
  • Cultivons l'innovation!
    Collection impulsée par la Fing et destinée à révéler la dynamique d'innovation sur un territoire par la mise en valeur de projets et de leurs porteurs.
  • CitéLabo
    Dispositif distribué d'innovations et d'expérimentations urbaines
  • Open Data
    Ouvrir les données et après ?
  • Carrefour des Possibles
    Partageons la culture de l'innovation !
Plus de groupes

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8

Feedback

Vous avez une remarque à faire, de nouvelles idées à proposer ou un bug à signaler ? Nous serions ravis d'avoir votre retour.
Humeur :  

A propos de :  

 

» Afficher les précédents feedbacks