Questions Numériques éditions antérieures

Questions Numériques éditions antérieures


>> Édition en cours <<
Questions numériques 2016-2017

THINK SMALL


La puissance transformatrice
de la petite échelle

 

Navigation

16 - Le Green IT est mort, vive le Green IT ?

Que se passe-t-il ?

Le Green IT n'a plus la cote : les agences d'évaluation revoient leurs critères, les pouvoirs publics remettent en cause leurs efforts, les associations de consommateurs et la presse tirent à boulets rouges sur tout effet d'annonce. Le Green IT a pourtant contribué à relancer l'innovation numérique : les nouveaux ordinateurs recourent moins à des matériaux polluants; mais ils épuisent des ressources rares, et l'incitation au rééquipement a peuplé les cimetières de matériels. Le cloud computing a favorisé la dématérialisation; mais la consommation énergétique de l'internet représente 6 fois celle du transport aérien. Les compteurs intelligents, les capteurs, les transports "souples" ont permis à chacun de réduire sa consommation; mais l'effet rebond a joué à plein, et chacun consomme aussitôt autrement les économies réalisées. La dématérialisation a réduit l'expédition de courrier administratif et de documents; mais les ventes d'imprimantes et de consommables se portent mieux que jamais… Bref, le bilan carbone du Green IT s'avère désastreux dans la plupart des domaines.

Les acteurs de l'innovation numérique en profitent pour remettre en cause des réglementations qu'ils jugent à la fois contraignantes et inutiles. Symétriquement, les défenseurs de l'environnement stigmatisent plus que jamais les illusions de la croissance verte.

De nouveaux modèles émergent, fortement localisés et reposant sur les circuits courts, le peer to peer et le partage de ressources : le Green IT "2.0" prend en considération la rareté des ressources énergétiques, des matériaux, et les changements radicaux de nos déplacements et de la logistique. Le cloud se décentralise et s'adosse à des boucles de réseaux locales, le développement de l'énergie personnelle et du micro-stockage diminue la consommation électrique de l'informatique au domicile comme au bureau. Le numérique se met au service d'un changement du système de production et de consommation, plutôt que d'optimisations techniques de la consommation et de la production à modèle constant.


Quand ? Quels faits déclencheurs ?

  • 2012 : l'UICN (ONU - Environnement) lance un signal d'alarme : le numérique (PC, tablettes, smartphones notamment) consomme toujours plus de matières rares.
  • 2013 : Généralisation des compteurs intelligents - et premiers doutes sur leurs effets réels sur l'environnement
  • 2014 : Nombreux incendies de grandes fermes de serveurs aux USA et en Europe

Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8