Fab Lab ! Faut-il en créer un en France et si oui, comment ? (Archive)

Fab Lab ! Faut-il en créer un en France et si oui, comment ? (Archive)

Et si nous créions un Fab Lab en France ? Pourquoi ? Comment ? Avec qui ?


A propos de FabLAb

Dernière mise à jour le le 12 juillet 2009 par Jean-louis frechin

Daniel Kaplan de la Fing lance un appel salutaire à la création d'un FabLab parisien. J'ai eu la chance de participer et de co-organiser un Workhop avec Waag Society, lors de Futur en Seine. Waag est le représentant européens des FabLabs du Mit en Europe  Voici quelques réflexions qui n'engagent que moi à propos du concept de FabLabs. La définition du FabLab par Nick Gershenfled.

Un réseau de labo local permettant l'invention et la fabrication par la fourniture d'accès  aux outils de fabrications digitales à des individus.

Vous pouvez utiliser le fabLab pour faire tout ce que vous pouvez et le partager avec les autres utilisateurs

L'éducation au fabLab se déroule par le projet et la pratique. Vous êtes sollicité pour contribuer aux documentations et instructions

Ce concept intègre, recouvre et hésite entre diverses orientations: actions sociales, éducatives, artistiques et réflexions économiques et techniques autour de la notion de Nouveau Monde industriel. Il est également une proposition d'implantation dans la société des sanctuaires que sont les labos, la science et la technique (Gershenfled).

La localisation et l'inscription culturelle de cette formule est importante.

Le FabLab regroupe des enjeux actuels et historiques.

  • Faire des technologies un élément d'émancipation et de libération plutôt que d'aliénation.
  • Mettre la pratique et la démarche expérimentale au cœur de l'apprentissage 
  • Valoriser les démarches de dignité et d'estime de soi par la pratique
  • Permettre l'émancipation et les capacitations individuelles.
  • Construire des espaces relevants du bien commun et du vivre-ensemble.
  • Créer les conditions de l'autonomie et de l'indépendance des territoires (réparations, productions spécifiques, inventions, recherches, etc...)
  • Valoriser les intelligences pratiques et théoriques (Système D, et faite le vous-même)

À partir de ces enjeux, il existe plusieurs approches convergentes et divergentes, sur la notion de FabLab, 

  • Une nouvelle "conception fabrication distribution"  centrée sur des usages adéquates intéressant la construction du "Nouveau Monde industriel" et l'innovation sociale (fabless au fablab, artisanat 2.0, etc....).
  • Des méthodes d'accompagnement du changement et d'une utilisation sociale des technologies (Waag,  Fing) 
  • Le hacking artsitiquel (artiste,  (regard critique société, regard auto centrée, ego-conceptio, hackitectura, dorkbot, wikiplaza......)
  • Le pur hacking (just hack it)
  • Les méthodes d'éducation "learning by doing" (type petit débrouillard ou fondation 93, animateur numérique territorial).
  • L'histoire et la culture des objets et des dispositifs et de leur condition de production est imporrtante.
  • L'informatique, le logicielle et les programmes sont primordiales dans ces possibles et restent un sujet en tant que tel qui reste à traiter.
  • Le design est le point d'intégration centrale et historique de ces démarches.

il existe donc un paysage important à débroussailler et à sémantiser. Le champ est très large et porteur d'enthousiasmes différents pour des objectifs similaires.

Les FabLabs du Nouveau Monde industriel

Les dimensions économiques, sociales, technologiques, et  scientifiques du FabLab  sont pour moi le point d'intérêt majeur .

Il convoque les réflexions sur les nouveaux shemas industrielles de  "Conception, production, distribution"

Le mariage de ces techniques rapides et participatives peut investir l'espace entre les technologies lourdes, les innovateurs agiles et les usages. C'est un enjeu. 

Cet espace s'inscrit dans l'histoire du prototypage rapide, CAD/CAM, et de l'architecture Non Standard, etc..... Il reprend les échanges ayant parcouru le BauHaus sur les réflexions autour des  conditions de productions entre industrie lourde et  artisanat.

Ce type de FabLab peut s'éloigner de la production d'objets connus (lave-vaisselle, voiture à moteur atmosphérique essence) et s'atteler à inventer et proposer les nouveaux objets du XXI siècle (objets programmables,  objet imprimable/téléchargeable, Spime, NéoObjet). 

C'est donc un espace d'invention autant qu'un espace de production.  La dimension "innovation sociale"  est incluse et un objectif important de cette approche.

Les finalités pratiques, l'esthétique et la forme des dispositifs et des productions sont également un enjeu majeur et central pour faire symbole, adoption et s'inscrire dans notre culture et nos territoires.

Les FabLabs Educatifs

Le concept d'atelier de pratique est un formidable outil éducatif. Le département Futur of learning du MIT, notamment dans ses programmes brésiliens, sont une bonne illustration de FabLab centré sur l'éducation dans un contexte difficile. C'est également, ce  que l'Ensci a réalisé au Musée des sciences au Chili (Ensci dirigé par Ph. Conte)).

L'exemple de la pratique des "petits débrouillards" avec leur "expérience scientifique" "faire faire pour faire comprendre" illustre ce champ magnifiquement depuis plus de 20 ans. L'Ensci dans son organisation, ses moyens et son projet est certainement un FabLab au sens de Gershenfled.

Les FabLabs Hacking place

Le hacking et le bricolage sans usage sont facteurs de développement, d'expérimentation et de socialisation. La plupart des actions de Hacking sont  centrés sur la performance pure (faisons-le parcequ'on peu le faire). Ils sont importants, car ils permettent l'échange et la rencontre d'acteurs différents (DorkBot) et la création de méta outil pour d'autres artistes; concepteurs designers. (Api, bibliothèque,etc...)

Les FabLabs d'expression artistique

Le FabLab peut accueillir des pratiques artistiques. La majorité des installations présentés lors de  Futur en seine étaient ainsi des performances artistiques "hors d'usages avérés" et portés par des labos technos/artistiques ou des centres artistiques.

Le fabLab devient ici un centre de ressource et de moyens. Il se confond parfois avec les Hacking place. Ces situations nécessaires ont un rôle central dans l'émergence des idées et de la représentations des possibles. 

Le FabLab "Parisien" mérite une vision, un positionnement et un objectif défini pour exister.

  • Un moteur d'aide au changement social ?
  • Un moteur de proposition d'un changement industriel et entrepreneurial ?
  • Un moteur d'aide à l'éducation "émancipation et empowerment" ?
  • Un espace de ressources au service des artistes ?
  • Un espace d'expression artistique ?
  • Un espace de Hacking performance ?
  • Un espace d'échange ?
  • Un espace de construction ouvert
  • Un espace d'expression des possibles du design
  • tout cela à la fois.....

et vous, Quel est votre sentiment et votre avis  ? Comment voyez vous la manière de construire ces "ateliers à qui nous construisent " ?

Sur le même sujet: Du FabLess au FabLab


Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous connecter, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8

Feedback

Vous avez une remarque à faire, de nouvelles idées à proposer ou un bug à signaler ? Nous serions ravis d'avoir votre retour.
Humeur :  

A propos de :  

 

» Afficher les précédents feedbacks