QN2019 - RESET - Quel numérique voulons-nous ?

QN2019 - RESET - Quel numérique voulons-nous ?

L’édition 2018-2019 du cycle de prospective de la Fing « Questions numériques ».


Défi : Aller vers une Smart city inclusive

Citations

La ville intelligente, inclusive et humaine est avant tout un territoire où se construisent services, usages et un bien commun qui répondent aux besoins fondamentaux de ses habitants et à leur quête de bien-être. Autopartage, mobilité multimodale, énergies décentralisées, valorisation du patrimoine, espaces publics urbains de convivialité, santé publique personnalisée, meilleure qualité de vie pour le troisième et le quatrième âge, éducation de masse en ligne, espaces ouverts de culture, d'art et de loisirs, démocratie participative sous des systèmes de gouvernance ouverts, systèmes d'information collaboratifs... voilà quelques exemples de services (...) qui feront de la ville de demain une ville vivante, combinant l'intelligence urbaine, l'inclusion sociale, la résilience et l'innovation technologique.", Carlos Moreno, dans "Une ville inclusive, résiliente et durable... C'est quoi ?"

Il y a un décalage entre le discours qui est porté sur ce que devrait être une ville inclusive et la réalité urbaine qui généralise des ensembles urbains disparates, inégalitaires, et pour le coup, non inclusifs. Derrière cette idée de ville inclusive, il y a l’idée de justice sociale.”, Maxime Schirrer, dans "La Smart City, ville inclusive ?"

Pourquoi nous avons besoin d’un “reset” (ce qui se passe mal, ce qui ne peut plus durer)

La technologisation croissante des villes est vue comme une solution miracle pour rendre la ville plus attractive et plus durable, alors qu’elle entraîne plus de dépendance numérique et rend la ville ingouvernable et moins résiliente. Si l’on parle beaucoup de Smart City, de ville technologique, rares sont les discours sur l’inclusion : les questions sociales, d'exclusion, de pauvreté, de bien être, sont mises de côté au profit de la ville intelligente, la gestion de données, l’efficacité. Ne devrait-ce pas être l'inverse ?

Des visions alternatives existent déjà

Construire une ville collaborative, inclusive, disruptive et créative, c'est une ville au service des usagers, construite pour et par les usagers, dans la lignée de ce que propose déjà Demain la Ville, l’ADEME ou l’IDDRI. L’enjeu est une ville qui relie les individus, qui répond aux questions sociales avant de chercher l’efficacité, une ville dont les données sont ouvertes (Modèles Open) et maîtrisables par les citoyens (ouvrir la boîte noire des données).

Acteurs qui y travaillent déjà

Le projet Womenability, Paris Saclay (notamment la thèse de Joao Soares de Oliviera Neto), CityLity, Smart Territories d’Orange/#Supercodeurs, “Maisons Digitales”, APUR, Demain la Ville, ADEME, OuiShare, Chronos, Iddri, OpenDataSoft + le projet Audacities de la Fing.

Veille : https://docs.google.com/document/d/16tBro2xaxmlYFPwesvBHpcz1UTDMDKjSdso19NUFk-g/edit

 


Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8