QN2019 - RESET - Quel numérique voulons-nous ?

QN2019 - RESET - Quel numérique voulons-nous ?

L’édition 2018-2019 du cycle de prospective de la Fing « Questions numériques ».


Défi : Garantir une protection sociale pour tous les travailleurs, quelque soit leur statut

Citation

The needed Western version of the Greater Safety Net for the Entrepreneurial Age won’t rise from a magic-bullet mechanism such as universal basic income. It won’t emerge from the murky depths of exhausted neoliberal or libertarian thinking. It won’t be born from the top-down technocratic approach of most progressive government officials. In this new age, entrepreneurs look like the ones best positioned to do the hard, dirty work with levers such as technology and the multitude rather than weapons and propaganda.” Nicolas Colin dans Hedge - A Greater  Safety Net for the Entrepreneurial Age

 

Pourquoi nous avons besoin d’un “reset” (ce qui se passe mal, ce qui ne peut plus durer)

Au cours de la 2e révolution industrielle, l’emploi salarié s’est développé, accompagné de nombreux avantages, obtenus grâce aux revendications des salariés et des syndicats : salaire minimum, retraite, sécurité sociale, congés payés, droit à la formation, … Avec le développement des TIC et de l’économie des plateformes, et dans un monde secoué de crises économiques, les trajectoires professionnelles ne sont plus aussi linéaires qu’avant, le nombre d’indépendants et de pluri-actifs augmente chaque année. En plus d’avoir un travail précaire (difficulté à trouver des clients et des missions rémunérés, isolement), ses travailleurs ne bénéficient pas d’un filet de sécurité aussi important que les salariés.

 

Des visions alternatives existent déjà

Certaines initiatives ont pour objectif de donner plus de droits aux travailleurs indépendants : la ville de New York a par exemple décidé d’imposer un salaire minimum pour les chauffeurs de VTC (travaillant par exemple chez Uber). Le CLAP (Collectif des livreurs autonomes de Paris) se bat pour la défense des droits et des conditions de travail des livreurs auto-entrepreneurs et pallie ainsi à l’absence de collectif de travail des personnes indépendantes, isolées, et en position de faiblesse face aux commanditaires, qui peuvent décider de baisser le tarif des courses ou supprimer des primes pour des livraisons dans des conditions exceptionnelles (fortes pluies par ex).

 

Acteurs qui y travaillent déjà

Le réseau Sharers & Workers avec France Stratégie dans le cadre des travaux préparatoires à la réforme du système de retraite, Nicolas Colin avec une vision plus entrepreneuriale, la Coop des Communs.

 


Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8