FuturEduc

FuturEduc

Imaginer l’Ecole pour tous à l’ère numérique


Barefoot College

logo FuturEduc

Veille de projets

éducatifs innovants

 


Barefoot College est une ONG indienne, fondée par Bunker Roy en 1972, qui a pour but de trouver des solutions simples et durables pour la qualité de vie en milieu rural (eau propre, énergie renouvelable, services d’éducation et soins de santé). Bunker Roy s’érige contre les diplômes qui n’ont pas de valeur pratique. Barefoot College est un projet d’éducation pour personnes illettrées et communautés rurales défavorisées.


Barefoot College a permis la transformation de villages pauvres en modèle de développement durable. Les solutions utilisées sont la communauté, leur patrimoine traditionnel, et certaines technologies. Les grands-mères ont été utilisées comme canal de transmission pour l’éducation, elles ont été formées comme ingénieurs en énergie solaire, pour construire des panneaux solaires et donner accès à l’électricité dans les villages isolés. Les grands-mères étaient disponibles et pouvaient rester dans les villages pour conserver puis transmettre la connaissance. Elles ont elles-mêmes formées d’autres grands-mères provenant d’autres pays, en utilisant le langage des signes.

L’accès à l’électricité a eu un impact social puisqu’il a permis la création d’écoles du soir rurales (60% des enfants s’occupent des troupeaux durant la journée). Barefoot propose un programme d’éducation, qui vise à l’alphabétisation des jeunes. Ils prennent en charge des enfants dès leurs 6 mois jusqu’à leur 14 ans. Le programme d’éducation comporte des crèches et des écoles du soir (qui sont l’équivalent de l’école primaire et de la maternelle). De nombreux élèves intègrent Barefoot College en devenant enseignant, médecin, ou ingénieur à leur tour.

Les enseignants (issus du village) construisent un programme centré d’une part sur l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, et d’autre part centré sur la pratique, leur mode de vie et l’environnement local. Des professionnels interviennent régulièrement dans les écoles (policiers, artisans, tisserands, agriculteurs, infirmiers, etc.) pour sensibiliser les jeunes à des problématiques citoyennes. A la fin de ce programme, les élèves peuvent passer un examen pour poursuivre dans le système éducatif traditionnel, puisqu’ils ont appris à lire et à écrire et maîtrisent des notions de sciences, géographie, sciences sociales et anglais.

Les enfants élisent tous les 5 ans un parlement, un premier ministre et un cabinet destiné à veiller au bon fonctionnement des écoles. Barefoot College propose des modes de fonctionnement basés sur la prise de décision collective, 300 femmes se rencontrent chaque semaine pour gérer et débattre des conditions de vie du village de Tilonia en Inde.

Sources :
Site web : http://www.barefootcollege.org/
http://www.wipo.int/wipo_magazine/fr/2009/03/article_0002.html
https://www.ted.com/talks/bunker_roy#
Vidéo :

En quoi ce projet est-il particulièrement innovant ?
Barefoot College montre les vertus de la pédagogie par le faire. Ce projet part des besoins locaux, et engendre des modifications de vie concrètes puisqu’il s’adapte aux conditions de vie de ces communautés. Il innove d’autre part par son autonomie et sa capacité d’autogestion. Ce projet a réussi à essaimer dans plusieurs pays du monde grâce à la formation entre pairs, sans l’usage de nouvelles technologies. Les impacts ne pourrait être que multipliés avec l’usage des outils numériques.

Qu’est-ce que le projet change dans l’expérience vécue des élèves ?
Les élèves de Barefoot College sont responsabilisés et tournés vers les besoins et problématiques de la communauté. De plus, chaque acteur est dans une logique de plaisir d’apprendre (et de transmettre) à partir des besoins locaux, ce qui entraîne une amélioration du niveau de vie. Il s’agit d’un modèle éducatif social et citoyen.

Qu’est-ce que le projet change dans l’expérience vécue des enseignants ?
Barefoot College montre l’intérêt d’ancrer les enseignements dans la pratique et de les intégrer à un contexte. Les enseignants peuvent s’en inspirer afin de mettre en place des projets qui impactent l’environnement quotidien de l’élève. Le modèle de transmission des savoirs entre pairs peut être réinvesti dans le contexte de la classe actuel pour mettre en place des formes d’entraide et de tutorat.

Qu’est-ce que le projet change dans l’expérience vécue d’autres acteurs (lesquels) ?

Le quotidien et le statut des grands-mères illettrées changent puisqu’elles détiennent le savoir et le transmettent à leur tour, elles sont les actrices principales de Barefoot College. Les entreprises en informatique peuvent proposer des technologies ouvertes et accessibles afin d’accroître les possibilités d’appropriation et de maîtrise. Les collectivités territoriales pourraient inviter et sensibiliser les jeunes à des questions impactant la vie quotidienne.

 

 

 


Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8