Questions Numériques éditions antérieures

Questions Numériques éditions antérieures


>> Édition en cours <<
Questions numériques 2016-2017

THINK SMALL


La puissance transformatrice
de la petite échelle

 

Navigation

New public management

Dernière mise à jour le le 10 février 2015 par Sophie Fourquet-Mahéo

New public management

 

(Wikipedia) La nouvelle gestion publique (de l'anglais new public management) est un concept né dans les années 1970.
Elle nie - ou en tous cas minimise - toute différence de nature entre gestion publique et gestion privée. En conséquence, elle réclame une approche pragmatique des problèmes et un meilleur partage des rôles entre
    •    le niveau du pilotage (le pouvoir politique qui prend les décisions stratégiques et fixe les objectifs),
    •    le niveau d'exécution (le pouvoir de l'administration ou du gestionnaire qui prend les décisions opérationnelles).
Ceci afin d'améliorer le rapport coût/efficacité du service grâce à une modernisation accrue et un plus grand pragmatisme de gestion au sein des administrations publiques.

Références et citations clés

“Il s’agit d’améliorer l’adaptabilité, des méthodes et outils, aux problèmes rencontrés. Il convient de glisser du « standardisé » maladroitement adapté au secteur public au « sur mesure ». Le NMP n’est pas un outil miracle, il s’apparente plutôt à un processus de long terme qui exige du temps, de la mesure et de la détermination. Le management privé, s’il peut être un exemple dont on peut s’inspirer dans le secteur public, ne doit pas pour autant être survalorisé ou sacralisé. La finalité du NMP n’est pas de faire disparaître les services publics mais de les perfectionner.”

Anne Amar, Ludovic Berthier, Le Nouveau Management Public : Avantages et Limites

“ Le new public management consiste à appliquer des techniques de l’entreprise dans le secteur public, en utilisant de nouvelles modalités de production, comme la fixation d’objectifs, l’évaluation… Il a abouti à une dégradation de la qualité des services publics, ainsi qu’à un accroissement de l’inégalité d’accès à ces services. Dans le domaine de l’énergie, par exemple, la privatisation a débouché sur une complexité énorme de l’offre. Ce même constat commence à être fait à travers toute l’Europe, y compris par des prix Nobel d’économie et des instances officielles comme l’OCDE. Pire, le new public management a également détruit des valeurs : les services publics qui pré existaient n’étaient pas parfaits, mais de nombreux agents donnaient du temps et de la disponibilité pour palier à ces dysfonctionnements. Aujourd’hui, il n’existe plus de place pour ce type d’ajustements. Des notions comme celle de don et de gratuité sont devenues caduques.”

Marjorie Jouen, interviewée par Stéphane Vincent, Comment se débarrasser de l’ex-nouveau management public ?

 

image image

Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8