Questions Numériques éditions antérieures

Questions Numériques éditions antérieures


>> Édition en cours <<
Questions numériques 2016-2017

THINK SMALL


La puissance transformatrice
de la petite échelle

 

Navigation

Open Data : les données libérées doivent-elles être gratuites ?

Titre (Le sujet de la controverse)

 Open Data : les données libérées doivent-elles être gratuites ?

Description (Les principales positions, les enjeux)  "Produire la donnée est la première étape de sa vie, il faut la récupérer (on parle de collecte). Ensuite vient l’utilisation en elle même : on vient lui donner de la valeur en la transformant en information (la mettre en contexte). Dans une logique Open Data, il s’agit ensuite de ne pas laisser “mourir” la donnée, car bien qu’elle soit produite pour une utilisation précise, elle peut connaître une seconde vie, voir même gagner en valeur si elle est utilisée pour d’autres applications. Pour cela il est nécessaire de rassembler les données pour en obtenir une grande quantité, et de les « nettoyer » en les exportant dans un format interopérable qui facilite leur traitement et leur « réutilisation » pour des usages dont bien souvent on ne soupçonnait pas l’existence.

Un problème se pose cependant. Bien que ce cycle semble simple, faire vivre la donnée a un coût. Non seulement à sa production, mais également lors de son traitement et de sa redistribution. En effet, pour qu'elle puisse être utilisée par le plus grand nombre, certaines problématiques peuvent se poser : qui est responsable financièrement de la rendre exploitable pour tous ? Qui doit assumer les coûts liés à la mise en place des infrastructures nécessaires à sa redistribution ? Également, certaines données sensibles comme celles relatives à la santé donnent lieu à des problèmes d’anonymisation.

Tous ces coûts, il faut les assumer, mais qui est responsable? Les pouvoirs publics ? Les réutilisateurs ? Comment faciliter l’innovation économique et sociale tout en assurant une juste répartition des coûts ?"

Voir le rapport de la controverse

Acteurs (Les personnes ou organisations qui en parlent)  
 "L’ouverture des données (Open Data) concerne en premier lieu les collectivités et les organismes publics. Ce processus a d’abord pour but la mise à disposition des données publiques aux citoyens et aux entrepreneurs susceptibles de les réutiliser. Mais cette tendance n’est pas unilatérale, et le privé comme les associations sont à l’origine de nombreuses initiatives dans le domaine de l’Open Data, et sont aussi amenés à s’exprimer sur les modalités d’accès aux données. Cette question se pose également de manière pertinente aux établissements publics, dont les modèles économiques reposent, pour certains d’entre eux, sur la vente de données. Tous les acteurs n’ont pas le même point de vue et les rapports sont parfois conflictuels : certains refusent de libérer leurs données pour ne pas avoir de frais supplémentaires ou pour préserver leur business model, quand d’autres refusent de payer quoi que ce soit alors qu’il produisent de la richesse."
Dates clés (Les tournants : Publication d'un papier, promulgation d'une loi, début d'une polémique) "Le phénomène de l’Open Data est très récent en France. Il a principalement été initié aux Etats-Unis dans le contexte du « Freedom of Information Act ». Pourquoi alors est-il important d’étudier sa chronologie en France ? Tout simplement parce qu’il s’agit d’un mouvement encore jeune, dont le cadre juridique et social est en train de se définir et les lois qui le régissent sont soit floues, soit mal appliquées.
"
Références (Les articles de presse, papiers de recherche, discours, analyses...)
Cartographie de la controverse (si elle a déjà été traitée par des étudiants)

Sujet traité par des étudiants de Télécom ParisTech en 2013

 http://ethique-tic.fr/2013/opendata/


Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8