Questions Numériques éditions antérieures

Questions Numériques éditions antérieures


>> Édition en cours <<
Questions numériques 2016-2017

THINK SMALL


La puissance transformatrice
de la petite échelle

 

Navigation

Compte-rendu de l'atelier de Paris (24/10/12)

Dernière mise à jour le le 12 novembre 2012 par Margaux Pasquet

Une planète plus SMART

1- PASSE, PRESENT : EVALUER LA PROMESSE

1.1- CE QU’EVOQUE LA PROMESSE

Expériences personnelles

Chercher une place de stationnement : temps, pollution = la smart city peut-elle m’aider ?
La ville me stresse; la planète est belle; la ville peut être belle: la ville est moche.
Détecteurs de mouvements déclencheurs : escalators à Berlin
Exposition La Ville verte, cité de l’architecture. Ecoquartier, écocitoyen, écoresponsable : la ville verte intelligente.

Personnalités emblématiques

> Artistes, écrivains
HeHe (Helen Evans Heiko Hansen : rayon vert)
JR
Jonathan Harris

> Autres

Le citoyen

Utopies, rêves... et cauchemars

La ville peut “s’exprimer” (City Wall)
La cité idéale/nouvelle utopie/hétérotopie/la gestion de l’utopie ?
L’histoire de l’urbanisation est traversée par les utopies et projets politiques -> importance du politique
Passage/liaison de l’intelligence collective à l’individualité collective
Transports en commun fluviaux
Moins de camions dans les villes
Un environnement non pollué
La rurbanité, l’avenir de la ville ? (ville/nature)
“L’intelligence” au service de l’art. L’art au service de l’humain. Utiliser les technologies mais avec une approche évolutive, plus sensible, de la lumière dans la ville, par exemple des saisons, du jour, de la nuit.

Produits, services, entreprises, technologies emblématiques

Big data et analytics
NFC
Sensors
Internet des objets
Réseaux et terminaux mobiles
Géolocalisation, traçabilité
Surveillance, webcams
Au service de qui se place le compteur intelligent ? (la dernière génération ne communique ses données que vers l’amont, à l’opérateur)

Projets emblématiques

Smart system de General Electric
Rendre la donnée transparente pour l’utilisateur
Angers, quartier de la Roseraie : accès extranet des habitants à leur propre consommation eau, gaz, élec (économies, environnement, habitat social)
Curitiba (Brésil) : écologie, développement durable, qualité de vie.
Copenhague (?) : piste de ski sur la décharge
Ville de Paris : végétalisation des toits. Projet de 300 ha. Réduction des émissions de CO2. Optimiser l’espace. Citoyen conscient et responsable.
The Fun Thedry (Suède)
Gestion des places libres dans les garages à velov/velib (Insa de Lyon, ENS Lyon)
Réalité augmentée
Les partenariats public-privé
Datatainment
Datavisialisation, monitoring urbain
Issy Grid
Smart cities, un remake des villes nouvelles ?
Darknet/Mesh networks/P2P

Autres idées

La ville, ou le territooire, deviennent plus autonomes dans la gestion de certains enjeux
L’objectivité des données
Diminution du ferroutage (alors que ce serait la logique)
Comment disparaître ? (Navigo, etc)
Le smart, un terme trop marketing (microsoft, cisco, orange, EDF), circuit fermé.
Energie, consommation
Rapprocher cette promesse de celle sur la mobilité (transports et problématique durable)

1.2- EVALUER LA PROMESSE

Ce qui a marché

La smart city à Oslo : fluidification de trafic, diminution d’émissions de CO2
Bedzed, quartier de Londres à énergie positive
L’implication des acteurs (citoyens, municipalités, entreprises) pour évoluer vers des smart cities
Succès de la géolocalisation et des services associés (loisirs)
Open data et datavisualisation
Activité de consommation -> surveillance
Géolocalisation : retrouver des choses et des gens perdus

Ce qui n’a pas marché

Manque d’interopérabilité
Le smart crée de l’exclusion
L’utilitarisme à outrance contre l’esthétique : dépoétisation
La ville intelligente ne fait pas envie
Flicage vidéo (+ parfois inefficace : est-ce que l’action suit en temps réel ?)
Complexité technique
Qui profite de l’open data ?
Une ville qui peut faire peur, déposséder le citoyen
Est-ce que les classes défavorisées peuvent suivre ?

Ce qui nous a surpris

Manque de transparence
A qui appartiennent les données ?
On laisse des traces qu’on ne peut pas maîtriser
Effet rebond (je sais quand je consomme peu -> je vais utiliser mes économies)

Ce que nous avons appris

S’interroger sur toutes ces données : qu’est-ce qu’on en fait ?
La ville est déjà intelligente.

BILAN:

L’intelligence est là avant le smart, dont les apports ne sont pas faciles à approprier par les citoyens et les élus. Le smart est-il réservé aux villes et territoires solvables ?

2- PRODUIRE UNE PROMESSE POUR L’AVENIR

2.1- QU’EST-CE QUI SERA DIFFERENT DEMAIN ? QUELS CHANGEMENTS DEVONS-NOUS PRENDRE EN COMPTE AVANT DE FORMULER UNE PROMESSE ?

Ce qui va changer

    Les pirates (parti pirate etc)
    Allongement de la vie
    Une inversion géopolitique (de nouveaux pouvoirs montants au niveau mondial)
    Changements climatiques -> risques, phénomènes extrêmes
    Impacts sanitaires nuisibles des ondes prouvés (//tabac)
    Internet des objets adopté rapidement à des coûts bas
    Très haut débit fixe et mobile (mais problème de spectre en 2015)
    Crises (économique, énergétique, ressources naturelles, …)
    Métropolisation et disparités territoriales; compétitions entre territoires
    moins d’argent public. Villes en faillite, puissances privées
    Le droit à la déconnexion (je ne veux plus être fliqué)

Ce qui deviendra possible

    Un territoire de services
    Maîtriser la technique
    Meilleure maîtrise des coûts
    Crash internet (virilio)
    estimer la valeur des données ?
    Réinvestissement citoyen, désir de meilleure gouvernance
    Les individus se réapproprient leurs données et ont la possibilité de les vendre
    Une ville molle, souple, adaptable
    Une volonté des usagers/citoyens d’accéder facilement à l’interopérabilité des services. Une incompréhension, une fuite. Je déménage.
    Une gouvernance de la donnée parallèle à la gouvernance p et territoriale
    Hyper-centralisation des données vs développement de modèles décentralisés (P2P)

Ce qui ne sera plus possible, ou plus désirable

    Unidirection de l’information usager -> entreprise
    “expropriation” des données personnelles
    flicage (caméras, géolocalisation)
    fracture numérique (sociale, âge, territoire)
    développement trop différencié des territoires
    le gaspillage matériel, d’énergie, de données (trop plein de choses non maîtrisées)

2.2- INCARNATION DE LA PROMESSE

LES 2 PERSONNAS

Concrètement, comment cette Promesse déroule-t-elle ses effets pour ceux auxquels elle est censée bénéficier
Choix des bénéficiaires : citoyen, pompier, services techniques, livreur, prospective municipale, opposant, digital mum, jeune “génération y”, voyageur, touriste,

PERSONNA 1

PORTRAIT de José    1.Décide de travailler sur l’amélioration de l’éclairage.
- sécurité
- qualité de l’ambiance
- liaison avec fréquentation
- économie
- pollution visuelle    2. ll lance une consultation citoyenne
-> priorités
-> problématiques
-> localisation des problèmes    3. Il active la récupération des données auprès des opérateurs
- données ville
- données opt in opt out pour les citoyens
+ visualisation + analytics
Directeur des services techniques d’une ville de 10 000 habitants. Une équipe de 15 personnes. Ambition = une ville plus écolo. Périmètre : jardins, voirie, sécurité, déchets.    4. Il propose plusieurs options à l’échelle de la ville (voire jusqu’à la rue) avec coûts afférents -> vote    5. Application avec automatisations basées sur les capteurs de la ville    6. Evénementiel “quand la ville s’exprime” avec formes artistiques pour données de consommation.

Mots clés éventuels
: ville verte, anonymat, participation, simulation, automatisation, qualité de vie

PERSONNA 2

PORTRAIT de Nicole, 75 ans    1. 11h. Nicole est chez elle et s’apprête à sortir pour aller déjeuner avec sa fille. Son e-dashboard lui indique les horaires auxquels elle doit quitter sa maison selon les transports (bus, taxi collectif, véhicule électrique). Nicole ferme sa porte, son aspirateur entame un cycle de nettoyage, chauffage en veille.    2. Elle arrive au reso. Carte numérique, menu réactualisé selon disponibilités, goûts, allergies.
Paie avec son téléphone. Elles s’en vont.    3. Elle va faire des courses. Tague sa commande dans le magasin grâce aux QR codes. Livraison le soir à domicile.
Profil : vit à Tours. Elle s’est mariée 2 fois et vit avec son compagnon actuel. Elle a 3 petits-enfants entre 12 et 18 ans. Retraitée, elle mène une vie active à travers ses nombreuses activités (bénévolat aux restos du coeur, jardinage, jeux de cartes,...). Elle est une mamie connectée (smartphone, internet, skype).     4. Elle rentre chez elle (l’aspirateur va se cacher). Son médecin l’appelle en vidéoconf pour un bilan de santé.    5. Elle descend son compost pour le ramassage municipal (elle s’est inscrite la veille sur son e-dashboard). En échange, elle reçoit les légumes bio du potager municipal (champignons, chou).    6. Elle se connecte à la bibliothèque en ligne pour sélectionner ses choix, elle est livrée le lendemain dans sa boîte aux lettres.

Mots clés éventuels : interopérabilité, présentation de l’information, gain de temps et optimisation, simplification, personnalisation, décision personnelle, logistique et “mains libres”
2.3- LA NOUVELLE PROMESSE
Quels sont les 6-7 mots-clés qui doivent apparaître dans une promesse ambitieuse, tournée vers le futur, mais également crédible ?
Collectif/participatif    Par tous pour tous, maîtrise collective    Citoyen    Pouvoir de décision, choix (simulation, recommandation)
Qualité de vie    Mutualisé    Interopérabilité    Automatisation

La promesse

> La phrase retenue

“Nous, citoyens et acteurs collectifs, nous dotons de moyens techniques mutualisés au service de notre qualité de vie, d’un monde plus simple et plus green. Notre appropriation des smart cities/systems augmente nos pouvoirs de décision en faveur d’un monde plus équitable et désirable”.

2.4- LES ACTIONS : TENIR LA PROMESSE

LES ACTIONS-CLÉS

    Rendre visible le smart (≠ invisible) : marque; projets européens
    Proposer des modèles exemplaires
    Mobiliser les acteurs pas seulement officiels
    Concertation/industriels -> cadre commun
    Imaginer et co-construire : créer l’écosystème (chercheurs, politiques, étudiants)
    “Sevran d’abord” : priorité aux villes à forts enjeux sociaux, économiques (endettement), de mobilité/d’enclavement

Ce qu’ils devraient faire : un ministre, un PDG, un Directeur de recherche

> Le/la ministre (de l’égalité des territoires, logement, etc)

Actions-clés
Pas d’argent public
Disparités territoriales
Y a-t-il des besoins identifiés ?
Quel intérêt pour le green ?
Quel intérêt pour l’habitat ?    Mutualisation = économies d’échelle
Modèles adaptés à chaque territoire, y compris pauvre (low cost)
On ne propose pas du “plus” mais du “mieux”
Projet mobilisateur : mobilisation personnelle et responsabilité collective
Autosuffisance énergétique

Les engagements individuels

“Je m’engage à...”
Etre un enseignant vigilant
Pousser aux solutions décentralisées, redistribuer le contrôle
Faire de l’urbanisme (=reprise d’études)
Engagement citoyen, associatif, éducation populaire
Concevoir de l’innovation désirable


Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8