Questions Numériques éditions antérieures

Questions Numériques éditions antérieures


>> Édition en cours <<
Questions numériques 2016-2017

THINK SMALL


La puissance transformatrice
de la petite échelle

 

Navigation

Compte-rendu de l'atelier de Paris (24/10/12)

Dernière mise à jour le le 12 novembre 2012 par Margaux Pasquet

 “TOUS AUTEURS, CREATEURS, INNOVATEURS, PRODUCTEURS...”

 

1- PASSE, PRESENT : EVALUER LA PROMESSE

1.1- CE QU’EVOQUE LA PROMESSE

> De plutôt positif

Empowerment du citoyen, des usagers
Co-design de services, expertise d’usage
Logiciel libre
Linkedin, Viadeo, Facebook : tiens je découvre que j’ai des réseaux....
Empowerment des femmes
Cartographie collaborative
USHAIDI
VRM Tiers acteurs
Emergence d’une société civile mondiale connectée : Porto Alegre, Forum Social, Sommet Mondial de l’info
Consommation collaborative : couchsurfing...

Empowerment des organisations

Data.gov
Projet Fab Lab du MIT : enseigner c’est apprendre
Waag Society
Ensemble simplifions : plateforme de recueil des attentes des usagers de l’administration
AdminInnov
Service Public.fr
La Loi Cada
Muséomix : 3 jours de cocréation autour des collections du musée
Ecommerce / désintermédiation
Ebay, Ebanque, Exchange-home.com
Facilitation de l’expression, de la créativité, de la fabrication personnelle
Wikipedia, Youtube,
Rue89 et nouveaux médias
Web feuilleton politique www.pourquoiklarsfeld.fr
MyMajor Company
Etsy
Festival du film réalisé sur Smartphone : démocratisation culturelle

Facilitation de l’accès au contenu

Sans le téléchargement illégal je ne ferai pas de musique : la multitude du contenu créé la multitude des contributeurs

Utilisation intelligente des jeux

Serious Game appliqué à la médecine, à l’aviation, à la gestion d’un budget...
Possibilité de (re)créer son univers à travers des jeux vidéo

Technologies

Smart Mob
Smartphone Tablette = intégrés dans la poche, deviennent des doudous électroniques
le “WWW”
Imprimante 3D
Blogs
Services web faciles
Outils de visualisation de l’information / DataViz

Crowdfunding

KissKiss bank bank
Crowdsourcing : expression et monétisation de cette expression

> De plutôt négatif

La pollution des commentaires nauséabonds sur les sites d’informations
Des outils qui ne sont pas toujours bien appropriés cf. blogs d’expression des habitants dans les centres sociaux “On vous coupe les crédits si les gens s’expriment”

> Ambigu, ambivalent ou en question

Quantified-self : jusqu’où aller dans la connaissance de soi ?
Identités multiples = problèmes de cohérence, de continuité, d’unité (NB : nouveaux embarras)
Permanence de la mémoire : d’un côté on ne peut rien oublier (il reste des traces), de l’autre le web efface beaucoup de choses
Open Gov = aucune réalité pour l’instant ….
Les Médias citoyens / Tous journalistes = chaque prise de parole a la même valeur, les contenus s’appauvrissent globalement
Le travail collaboratif dans l’administration = ne s’est jamais produit
Pb du financement de la création : droit d’auteur, Brevet
Comment intégrer/gérer les personnes qui ne souhaitent pas être auteurs, créateurs, innovateurs, producteurs et encore moins via le numérique ?
Personnes électro-sensibles....
Une nouvelle élite geek et cultivée émerge = les ingénieurs deviennent les maîtres du monde
Akim Bay, Taz et Tong : comment s’isole-t-on, se protège-t-on ?
Un monde d’Apps
Un monde de Lolcats, la “dictature du Like”
Manque d’appropriation des outils : difficulté à gérer les portables, les SMS, les documents joints, les espaces partagés, les courriels à plusieurs personnes, etc.
Wikipédia / NewsRing = quelle qualité de contenus ?
My Major Company = un son commercial sans les commerciaux

Personnalités emblématiques

Dominique Cardon La démocratie Internet
Patrice FLichy Le sacre de l’amateur
Tim Berners-Lee théoricien du web, et du web
Malaka en Afghanistan : bloggeuse egyptienne posant dénudée
Yunus / Prosper Kiva inventeur du micro-crédit
Steve Jobs...
Robinson Crusoe : le premier des amateur-créateurs
Athena (chai plus pourquoi …)
Stal Man
Manuel Castells / L’ère des Réseaux
Gilberto Gil

1.2- EVALUER LA PROMESSE

Ce qui a marché

- Libération de l’information, libération des capacités de création, “désenclavement” : tout le monde peut se saisir de …
- Les outils professionnels se sont démocratisés
- L’accessibilité et la simplicité d’usages des outils et des réseaux ont permis à un grand nombre de personnes de rendre visibles leur activités de création (cf. Etsy)
- La résilience du modèle de l’internet / des réseaux empêche une reprise en main sans condition des grands acteurs
- Cela s’est produit tout au long de la chaîne : envie-idée (ex : boites à idées), création (Wikipedia), production (DIY), diffusion (réseaux sociaux, Etsy), financement (crowdfunding), intermédiation (cf les PF que nous a montré Fabien, me rappelle plus :), vente (sites de commerce)

Ce qui n’a pas marché

- Inversion ou redistribution des pouvoirs
- Les espaces d’expression sont en fait privatisés (cf. FB, Google.....)
- Contenu vs production éditoriale : la qualité des contenus est moins bonne : avénement de la médiocrité
- Dictature de “l’autonomie” : si vous n’êtes autonome et empowermenté, vous n’êtes rien....”
- Injonction à l’expression personnelle : il faut tenir son blog, alimenter son compte twitter, avoir un avis et le partager sur les réseaux sociaux (quid du droit à la passivité, à la délégation)
- Les plateformes de création sont des milieux fermés : rassemblant des “pro” plus que des “am”
- Disparition des corps intermédiaires traditionnels (syndicats), mais pas encore d’émergence de nouveaux corps intermédiaires
- le P2P généralisé n’a pas eu lieu (“On nous avait promis un monde plat”)

Ce qui nous a surpris

- La frontière entre la reconnaissance d’une création “amateur” et “récupération” est ténue.
- Tout va très vite et en même temps les changements organisationnels mettent du temps à advenir.
- L’importance du capital social et numérique perdure.
- Exploitation / Récupération marchande des contenus/contributions gratuits
- La précarisation des créateurs-producteurs : pas de revenus stables, pas de sécurité

Ce que nous avons appris

- Prendre la parole, écrire sur un blog ne signifie pas être écouté, être lu
- Le potentiel de capacitation est là, mais il nécessite quand même de l’apprentissage
- Les cycles d’échecs/ de succès sont très rapides et remettent en cause l’ére industrielle de l’optimisation
- La désintermémdiation à l’oeuvre par endroit a conduit à de nouvelles ré-intermédiation

BILAN:

- L’accès aux savoirs et aux outils s’est démultiplié, et cela désinhibe les individus
- Les réseaux ont-ils vraiment engendré une horizontalisation de la société ou ont-ils plutôt provoqué l’émergence d’une nouvelle élite ?
- les réseaux favorisent les contributions individuelles, les participations multiples, - gratuites -, si certains individus y retrouvent une forme de reconnaissance/gratification individuelle, une partie de ces contributions est aussi récupérée par le secteur marchand (cf. Big Data) ;
- De nouveaux modèles économiques émergent, ou se cherchent ….
- L’internet apparaît cependant comme un eco-syst!me résilient, au sens où une forme d’ouverture des réseaux - à tous - s’est maintenue jusqu’à présent, alors même que des éco-systèmes privés s’y développent aussi.
- Le logiciel libre / les licences libres, le contenu libre = tout cela affirme une réussite de la figure du “pro-am”. De nouveaux biens communs issus de l’intelligence collective s’affirment.

2- PRODUIRE UNE PROMESSE POUR L’AVENIR

2.1- QU’EST-CE QUI SERA DIFFERENT DEMAIN ? QUELS CHANGEMENTS DEVONS-NOUS PRENDRE EN COMPTE AVANT DE FORMULER UNE PROMESSE ?

Ce qui va changer

- L’influence croissante de la Chine et des pays BRIC, et de leurs valeurs spécifiques
- Un cadre budgétaire contraint et un épuisement des ressources naturelles = vers un renouveau de la culture locale. Réelle nécessité à produire soi-même
- Vers des tentatives de sécurisation des échanges par les Etats
- Nano-artistes : nouvelles formes d’art : créateurs de rêve
- La création en tant qu’oeuvre collective (changement d’échelle des participations à la création) : cf. Gorillaz (collaboration entre disciplines, artistiques, fertilisation croisée)
- Plus de notion d’auteur (cf. logiciels libres). Ensemble des micro-contributions(wikipédia)
- Une nouvelle échelle de valeurs construite pour les nouveaux modes de création
- La Fin du salariat
- Mieux gérer ses identités / - L’influence cognitive persistante due à l’usage des réseaux (mémoire, attention)
- L’économie circulaire

Ce qui deviendra possible

- Les micro-contenus (le contenu ne prend pas toujours les formes que l’on imagine...?)
- Le Quantified Self comme nouveau réseau social
- Etre soi-même son Big Data Brother (auto-contrôle et transparence personnelle)
- Emergence de nouveaux corps intermédiaires, de nouvelle représentativité
- Les effets sociaux des NBIC et le transhumanisme
- Homme/Femme numérique + rapport au corps
- Démocratie participative et nouveau contrat social
- La TC connectée
- Que quelques outils permettant de garder le contact, retrouver, échanger, approfondir sur la base des contacts choisis et réels dans la vraie vie
- nouvelles sources de financement

Ce qui ne sera plus possible, ou plus désirable

- les pertes de mémoire
- L’individualisme à outrance (mais plutôt fraternité, solidarité)
- la société qui gâche
- les Big-data sans contrepartie pour les individus
- me faire voler mes données, contenus, etc.
- la bataille du téléchargement, et des droits d’auteur
- ignorer le monde parallèle, virtuel, nouvelles économies (mais on peut s’en extraire)
- Internet des pays
- La fin de la fausse transparence, de l’exhibitionnisme de l’intime, les événements médiocres publiés en ligne

2.2- INCARNATION DE LA PROMESSE

LES 2 PERSONNAS

Concrètement, comment cette Promesse déroule-t-elle ses effets pour ceux auxquels elle est censée bénéficier

Parmi les Personna proposés :
Artisan
Etudiant en fin de cycle, prêt à s’insérer dans la vie active
Le chômeur
L’artiste indépendant
Le couple Enfant/Grand-Parent
Le senior à la recherche d’un nouvel itinéraire
Un territoire
Le déconnecté volontaire

1 - Personna “Un Territoire favorisant la posture de “tous créateurs/producteurs”

Sur ce territoire, tout le monde serait partie-prenante de la chose publique, impliqué dans la vie sociale (à la manière des Diacres, impliqués dans la vie de l’église locale).
Les habitants seraient tous producteurs de services, de biens, d’infrastructures, d’énergies locales. On les appelle les “acteurs locaux”.
La gouvernance de ce territoire est très participative : un sénat consultatif, constitué de collectifs d’acteurs locaux. La représentativité classique a beaucoup évolué
Les acteurs locaux participent à identifier les besoins, les manques : ce qui n’est pas pris en charge par la collectivité territoriale. Exemple : il manque des crèches. Les acteurs locaux s’organisent pour mettre en place des crèches parentales : ils donnent de leur temps dans l’organisation et le fonctionnement de la structure.
La part d’investissement des acteurs locaux dans la vie publique est valorisée : par le biais de monnaies complémentaires. Par exemple du temps passé sur une période donnée dans un service public peut conduire à une déduction sur la taxe d’habitation.
Une place de marché permet la mise en visibilité des actions de chacun, des appels à contribution.
Sur ce territoire, il n’y a plus de déconnecté volontaire : car tous a envie de s’impliquer et à intérêt à …

2 - Personna “Le Chômeur en alternance”

Profil : diplômé, au moins 40 ans, marié, 1 enfant, a plusieurs employeurs, un peu d’intérim, motivé, aime son métier de comptable, a une connaissance et des capacités de gestion et un sens de l’autonomie
Se connecte et construit son agenda hybride professionnel-personnel en proposant ses services de comptable à des employeurs, sa contribution à des oeuvres collectives.
Il assure ainsi une continuité de revenus.
Pour des raisons économiques, il utilise le temps libre dont il dispose... ? pour une contribution d’ordre social rémunératrice : de la garde de ses enfants, aux jardins communautaires en passant par le développement d’un logiciel comptable pour sa mairie.
C’est possible grâce à l’hypersimplification des procédures administratives et d’assurance ainsi qu’un statut d’auto-entrepreneur.
Le numérique lui permet de combler les ??? de son parcours

3 - Personna “L’artisan”

à l’initiative d’un collectif
Profil : maison des métiers d’arts
Construire sa maison avec une imprimante 3D : faisant appel à des compétences de carreleur, couvreur, céramiste, ébéniste,  tapissier, paysagiste, décorateur, plombier, éclairagiste, chauffagiste
Vitrine internet vidéo immersive
Offre packagée

2.3- LA NOUVELLE PROMESSE

Quels sont les 6-7 mots-clés qui doivent apparaître dans une promesse ambitieuse, tournée vers le futur, mais également crédible ?

Autonomie en réseau    Reconnaissance, Valorisation, Incitation / Rétribution, “co-” (construction, gestion, décision), Place de marché (des besoins, des contributions), Mutualisation, mise en commun des savoir, Intelligence collective

Les bénéfices

- Trouver des activités rémunérées de court terme
- Construire son temps, son agenda (NB : ne pas subir)
- Etre à la fois autonome mais relié à des collectifs ; pouvoir être mis rapidement en relation avec ces collectifs
- Profiter de l’intelligence collective plutôt que de la somme d’initiatives individuelles ; les collectifs, l’IC sont nécessaires à l’autonomie
- Associer les citoyens aux actions, à l’identification des besoins et des manques
- Distribuer l’information et les outils au plus grand nombre, au bénéfice de tous
- Passer des “territoires administratifs” aux “territoires de projet”
- De “vraies” rétributions génèrent de nouvelles économies
- Le numérique va permettre d’être entrepreneur, créateur tout en ayant les moyens d’en vivre (NB : c’est la question du partage équitable de la valeur dans l’écosystème numérique)

La promesse

> La première reformulation proposée :
“Le numérique permet et accompagne la redistributions d’outils et information par les “grands acteurs” au profit des usagers/citoyens. Cette redistribution privilégie s’appuie sur l’émergence de  nouvelles formes d’actions collectives plutôt que sur des logiques “d’empowerment” individuel.

> La reformulation retenue
- Notre action collective sur le numérique et les possibilités de mise en réseau vont permettre d’être créateur, producteur, auteur et d’en donner les moyens d’en vivre pour ceux qui le souhaitent, et aux bénéfices du développement personnel par un (re)-partage plus équilibré de la valeur dans l’écosystème numérique.
- Les conséquences de cette posture “tous acteurs-producteurs” est que l’entreprise ne peut pas ignorer le fait que les attentes en matière démocratique, durabilité, croissent : est-ce que ça peut devnir un facteur de compétitivité ?
- Les “grands acteurs” y voient de l’intérêt et donc participent à cette re-distribution “Profitons de cette dynamique qui vient d’en bas pour revoir nos modèles”.

> Phrases alternatives
“Je le veux, je le peux... Tous ensemble”
“ Longue vie aux amateurs”

Autres mots-clés

Imprimante 3D, Hypertransparence de la vie administrative, Aides régionales, soutien public, Nouvelle centralité, Dialogue entre les compétences, Transfert de savoirs faire

2.4- LES ACTIONS : TENIR LA PROMESSE

LES ACTIONS-CLÉS

Ce qu’ils devraient faire

 

> Le/la ministre

Obstacles
- La discrimination par les outils, la prescription des industriels (cf logiciels propriétaires)
- La discrimination territoriale
- Comment rémunérer la production ? Qui doit le faire (NB : il me semble qu’on parle de la production de biens et services qui ne sont pas dans les circuits écononomiques traditionnels, ex production des seniors ?) / économie de la contribution
- Le chômage est stigmatisé
- nouveaux collectifs producteurs de valeur : qui n’ont pas de droits associés (cf. sécurité sociale) / comment sécuriser les parcours des individus   

Actions-clés
- Soutenir le développement des outils libres (s’assurer qu’ils le restent)
- Préserver la neutralité des réseaux et de l’internet à tout prix
- Favoriser l’émergence de tiers lieux, pour favoriser des formes plus riches de télétravail
- Ré-inventer la rémunération et la re-distribution : refondre les règles d’imposition
- Le droit à l’oubli, au silence, à la paresse “On ne peut pas être “productif” tout le temps !”
- Des Open Gov like, pour favoriser la co-construction
- Un travail pédagogique sur le travail  et sur le fonctionnement des plateformes collaboratives d’un grand groupe =>  sensibiliser, pour mieux comprendre les mécanismes de moentisation, recupération, etc.




Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8