Questions Numériques éditions antérieures

Questions Numériques éditions antérieures


>> Édition en cours <<
Questions numériques 2016-2017

THINK SMALL


La puissance transformatrice
de la petite échelle

 

Historique

La ville servicielle: Version

Dernière mise à jour le le 17 octobre 2014 par Sophie Fourquet-Mahéo
 

VILLE SERVICIELLE

Ou ville “à la carte”

La ville comme un produit ou un service, qui se consomme ; la ville servicielle considère les habitants avant tout comme des consommateurs, aux attentes desquels il faut répondre : services de mobilité, de loisir, lié à l’habitat. 

  

Exemples emblématiques

  • Les tiers-lieux / espaces de coworking
  • Vélib, Autolib, etc. 

Mots-clés

 

  • Économie de la fonctionnalité
  • Accès / usages
  • Continuité servicielle
  • Polarité servicielle

Ceux qui portent le modèle

  • Les grands groupes qui émergent sur le champ urbain (Boloré, Air Bnb,etc.)
  • Les gros acteurs numériques (IBM…)
  • Les acteurs de l’économie collaborative
  • Le mouvement des tiers-lieux 

Questions posées et limites

  • Est-on capable de passer d’une logique d’infrastructure à une logique de service ?
  • Quels sont les modes de gestion et de gouvernance de la ville servicielle ? Un rôle quasi inexistant attribué au citadin.
  • Quelle place pour l’acteur public et quelle garantie d’égalité d’accès aux services urbains ? Ville vs Campagne ?
    • Un modèle qui nécessite une densité importante
    • Un risque de trop déléguer au privé

Ceux qui y perdent

  • Les acteurs du social et de la culture
  • Les citoyens actifs

Références et citations clés

  • Bruno Marzloff
  • Daniel Kaplan
 

 

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8