• Accueil
  • Ressources éducatives numériques pour demain

Ressources éducatives numériques pour demain

FuturEduc, imaginer l'école pour tous à l'ère numérique


5. Ressources éducatives numériques pour demain

Des résidences d’éditeurs scolaires au sein d’établissements scolaires pour co construire des ressources pédagogiques.

 

Objectif

De nouvelles compétences, de nouvelles matières entrent dans l’école. Les éditeurs scolaires peuvent se saisir de nouvelles opportunités et se réinventer avec le numérique. L’objectif de cette action prioritaire n’est pas de produire directement des ressources éditables mais de tester un dispositif et d’explorer une piste nouvelle d’élaboration des ressources pédagogiques entre éditeurs, professeurs avec leurs classes et élèves. Le dispositif proposé est celui d’une résidence de créateurs-éditeurs de ressources éducatives numériques dans un établissement scolaire.

Quels sont les rôles de chacun ?

Les éditeurs

  • Ils apportent leur savoir-faire et expertise en matière de ressources pédagogiques ;
  • Ils définissent le cadre dans lequel les professeurs élaborent les ressources ;
  • Ils coordonnent les contributions des professeurs et en agencent le contenu ;
  • Ils jouent un rôle de certificateur des contenus et s’assurent que les contenus respectent les programmes scolaires.

Les professeurs

  • L’établissement identifie les professeurs qui souhaitent s’impliquer dans cette résidence et dans l’élaboration des ressources pédagogiques ;
  • Les professeurs sont les contributeurs :
    • ils définissent leurs besoins en matière de contenus et les manières de les transmettre ;
    • ils élaborent et partagent leurs ressources pédagogiques ;
    • ils font collaborer leur classe à ces temps de résidence avec l’éditeur.
  • Les contributeurs sont dans une logique de partage.

Les ressources pédagogiques

La forme des ressources qui correspondront aux attentes des professeurs et que les éditeurs sauront concevoir avec eux est évidemment inconnue. Elle devra convenir à deux types de demandes souvent opposées :

  • Pouvoir élaborer ses propres ressources à partir de matériaux bruts (grains) ;
  • S’appuyer sur des ressources déjà prêtes.

Si ces deux demandes s’opposent, elles ne s’incarnent pas forcément dans des profils pédagogiques opposés. On peut faire l’hypothèse qu’une très grande proportion d’enseignants navigue entre ces deux pôles et les combinent de différentes façons. C’est pourquoi il est important que la résidence implique un nombre important d’enseignants (une vingtaine idéalement) ayant des profils nécessairement différents.

La résidence pourrait se dérouler sur la base de quelques principes simples :

  • Les ressources pédagogiques sont co-construites avec les enseignants et les éditeurs ;
  • Elles constituent un matériel pédagogique libre : le fichier “source” est constitué de tous ses contenus, contributions, accessibles à tous, en Creative Commons (CC) ;
  • Chaque professeur a la possibilité de personnaliser les ressources, conçues de manière modulaire et non plus linéaire ;
  • Les éditeurs conservent la propriété du cadre conceptuel et technique dans lequel s’élaborent les ressources.

Comment démarrer ?

Par où commencer ?

Un appel à résidence pourrait être lancé par un établissement scolaire en direction des éditeurs scolaires pour co-construire des ressources pédagogiques avec des professeurs et leurs classes. L’État pourrait financer cette action en finançant ces résidences “éditeurs”.

Sources d’inspiration disponibles

  • Le livre scolaire, éditeur qui élabore des manuels scolaires collaboratifs avec des professeurs
  • Schooltas, plateforme d’apprentissage où sont proposées des ressources pédagoqiques enrichies par les professeurs ;
  • Le projet REMASCO (Réinventer le manuel scolaires) initié par l’université de Poitiers en septembre 2016 ;
  • Ersilia, plateforme pédagogique d’éducation à l’image conçu par le Bal et la Fabrique du Regard, en collaboration avec des photographes, des professeurs et des élèves.

Conditions de succès, risques à éviter

Les risques à éviter

  • Il faut fixer la démarche à un niveau d’ambition atteignable ;
  • Prévoir des contre-parties (financières ou d’allègement de service) pour les enseignants qui s’engageront dans la démarche ;
  • Recruter les enseignants sur la base de la diversité de leurs attentes et leur proposer un processus de travail capable de les intéresser tous.

Les condition de succès

  • Définir des standards d’accès aux ressources pour la mise en réseau d’enseignants ;
  • Disposer d’un framework (cadre de travail) pratique pour une utilisation clé en main par les enseignants les moins impliqués ;
  • Proposer un “label d’enseignant contributeur” afin de valoriser ces contributeurs.

#vision école engageante et ouverte #vision école de l’autonomie #action
une des formes de la différenciation