DigiWork

DigiWork

Repenser la place de l'individu au travail dans une société numérique


Instaurer du dialogue autour de "pratiques de travail qui sortent du cadre" - Compte-rendu des ateliers

Ce livrable est le résultat de la journée d'ateliers qui s’est déroulée en novembre 2015, dans le cadre du programme "Nouvelles pratiques de travail, nouveaux usages de dialogue". Des situations de travail, issues d'enquêtes préalables, ont été soumises aux participants, avec l’objectif de concevoir des chemins de mise en dialogue autour de quatre objets qui en étaient ressortis :

  • la co-élaboration d’indicateurs de la performance collective au coeur d’une entreprise en transition énergétique.
  • la possibilité pour les équipes d’une grande entreprise de faire le choix, ou non, d’un mode d'autogestion.
  • l’invention de nouvelles formes d’appréciation et de mesures de la charge de travail individuelle et collective.
  • la reconnaissance et la valorisation des compétences pour favoriser la mobilité professionnelle des individus au sein d’une grappe d'entreprises.


Les chemins de dialogue, élaborés par les participants, n’ont pas de dénomination précise. Pour les uns, ils s’apparenteront à un mode de management éclairé, participatif. Pour les autres, ils seront au contraire des formes étendues de dialogue social au sein des organisations. 
Ils montrent, en tout cas, comment il est possible de construire des cadres renouvelés de démocratie sociale dans l’entreprise.

 

Commentaires

  • frederic bise le 22 février 2016

    Bonjour, le compte rendu des ateliers est riche d'enseignements sur un point crucial dans l'organisation du travail comme dans toutes sociétés quelle que soit sa taille ou sa nature. Le collectif, la société n'a pas de nature propre, c'est les relations sociales qui le fondent et à ce titre elles ont, elles, une propriété, une nature, un ADN (N.Alter). Ce que décrivent ces expériences en entreprise, c'est une forme plus ou moins avancée de coopération consensuelle dans laquelle l'identité individuelle et collective au travail se construisent puis du sens, de l'engagement et de la reconnaissance. Sans altérité pas d'individus, mais comment répondre aux questionnements et aux problématiques collectives quand l'évolution sociale accentue l'individualisation ? Comme toujours les acteurs tâtonnent et expérimentent des réponses (ils l'ont tjrs fait, il est bien connu que si les salariés suivaient à la lettre les consignes, réglements et normes, les organisations seraient bloquées) mais je souligne un point à mon avis fondamental, évitons de faire peser seulement sur l'individu (autonomie, responsabilité, agileté...) la recherche d'un mode d'action collective profitable à l'ensemble des parties prenantes (faire évoluer la baseline de digiwork ?). C'est dans la forme et la nature des relations sociales que réside la voie singulière à explorer pour chaque entreprise, la coopération consensuelle est un modèle intégré et intégratif qui répond à ce challenge : www.dondusens.com , sinon une nouvelle ère de la division du travail se mettra en place, avec son cortège de conséquences et de tensions sur l'individu "globalement" connecté.


Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8

Feedback

Vous avez une remarque à faire, de nouvelles idées à proposer ou un bug à signaler ? Nous serions ravis d'avoir votre retour.
Humeur :  

A propos de :  

 

» Afficher les précédents feedbacks