Innovations democraTIC

Innovations democraTIC



Groupe archivé

Articles connexes

Et si c'était vrai? Une démocratie retrouvée, augmentée, étendue...

Et si c'était vrai? Une démocratie retrouvée, augmentée, étendue...

Lift c'est demain et nous aurons l'occasion de...
Infolab : comment et pourquoi faire ?

Infolab : comment et pourquoi faire ?

Le 15 juin se tenait, lors de Futur en Seine, un...
Retour sur l'atelier Open Data de Dataconnexions & Google

Retour sur l'atelier Open Data de Dataconnexions & Google

Dans le cadre du concours Dataconnexions...

La datavisualisation aujourd'hui et demain

Une demi-journée d’immersion dans la datavisualisation autour du programme savamment concocté par l’équipe de La Fonderie et plus particulièrement Loïc Haÿ et visite de l’expoviz.

A l’issue de la matinée, on se pose la question si la datavisualisation n’est pas tout simplement de l’infographie améliorée ou peut-être comment pouvons-nous donner un autre nom à une pratique déjà présente dans nos quotidiens. Les conférences, tables rondes et l’exposition permettent de répondre à cette interrogation.

La première conférence: Vers une nouvelle esthétique de l’information ? Mobiliser notre intelligence visuelle pour faire face au déluge des données de David McCandless, Information is beautiful

La datavisualisation correspond réellement à un nouveau mode de représentation et d’exploitation de la donnée. La datavisualisation permet d’apporter une solution à partir d’une masse d’information. David McCandless a pris la métaphore de l’Atlas, quand nous sommes perdus nous nous aidons d’une carte.

Il a fait une présentation, magistrale, de ce qu’est la datavisualisation en décryptant le process de maniement de la donnée pour aboutir à sa représentation:
-       élaborer l’idée
-       période de réflexion, mise sous forme de tableur excel des idées principales
-       recherche des jeux de données
-       schématisation de l’idée à partir des données
-       représentation visuelle

Dans le process, ainsi défini, 80% du temps est passé sur les 3 premières étapes et 20% seulement sur la schématisation et la représentation.

L’enjeu de la datavisualisation est la transparence qu’elle offre ce qui contribue à favoriser l’expression de la démocratie. Dans ces publications David McCandless offre l’accès aux jeux de données contribuant à la constitution et à la réalisation de se représentation visuelle. Il estime à 20% de consultation des jeux de données.

Une question se pose l’objectivité du traitement de la donnée ?

La donnée ainsi exploitée ne peut pas être objective même si nous tendons vers un traitement objectif pour les intervenants de la table ronde, Vers de nouveaux modes de traitement de l’information ? La datavisualisation au cœur des pratiques journalistiques

Entre en jeu le rôle du journaliste et toutes ces compétences expertes en terme de traitement de l’information et donc par voie de concomitance de la donnée.

La datavisualisation permet au journaliste de représenter des informations produites sous forme de données difficilement exploitables en format texte ou sous forme de tableur. Le journaliste de Libération a pris pour exemple la représentation des emprunts toxiques auprès des collectivités territoriales. La réalisation de cette carte a permis aux deux journalistes et un développeur de convaincre la rédaction de l’importance du sujet et également d’apporter des informations enrichies aux lecteurs.

Pour Caroline Goulard, il manquait une partie de représentation et de traitement des données. Le datajournalisme permet au journaliste de retrouver son rôle de médiateur car nous avons de nombreuses sources d’info avec les réseaux sociaux, blog… La dimension citoyenne et journalistique permet de retrouver un journaliste démocratique pour apporter de la lumière.

Carte des emprunts toxiques

 

 

image

 

 

Dans la pratique du data journalisme, Alexandre Lechenet, de LeMonde.fr et de Matière Primaire soulève le choc des cultures.

Alexandre Lechenet a illustré son propos avec une enquête sur le dépassement d’honoraire des médecins. Il a travaillé avec deux journalistes spécialisés sur la santé. Son travail a débuté avec une recherche sur le site d’ameli tarifs pour une agrégation sur une carte. Ce travail a été complété par une rencontre avec la Sécurité Sociale puis des médecins. Ces rencontres ont été rendues possibles par la mixité de l’équipe lui  et  deux journalistes.

La carte des dépassements d’honoraires

 

 

image

 

 

 

Cette notion de choc des cultures est reprise par Caroline Goulard de Dataveyes qui est confrontée à une "opposition" des étudiants en journalisme lors de conférences dans des écoles de journalisme. La question du numérique interroge le métier du journalisme et non pas uniquement le datajournalisme.

Le journaliste de Libération ira même plus loin en indiquant que le datajournalisme peut également être difficile d’accès pour certains lecteurs comme la possibilité de zoomer sur une google maps. Une période de pédagogie est nécessaire pour permettre l’appropriation de ce nouveau mode  de traitement de l’information.

L’exposition a été conçue par Karen Bastien de Wedodata avec de nombreux exemples accompagnés de textes explicatifs et de mise en perspective. La direction artistique a été confiée à Marion Boucharlat.

Découvrir l'expo en ligne ou retrouvez-là à Brest au 5ème forum des usages collaboratifs:

 

 

image

 

 

 

 


Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8