MesInfos

MesInfos

Une expérimentation de la Fing autour du partage et de la ré-utilisation des données personnelles


En ce moment sur "MesInfos"

> Le projet continue, venez le suivre sur le site Mesinfos !

 image 

"Un monde de données personnelles partagées" : synthèse du 1er Workshop MesInfos

Le 1er workshop MesInfos (certes, il y a eu un séminaire de préfiguration en novembre !) s'est déroulé dans la belle "salle du 5e" de l'ENSCI, le 16 mars dernier après-midi.
> Télécharger la synthèse (.pdf)
> Consulter le compte-rendu exhaustif des échanges (.pdf)

45 entrepreneurs, designers, représentants de grands groupes, chercheurs, activistes... se sont retrouvés pour se projeter, ensemble, dans ce que pourrait être un "Monde de données personnelles partagées".

 

image

 

Après la présentation d'une courte revue de veille, les participants se sont répartis en groupes pour challenger un scénario proposé par l'équipe "MesInfos".
Le challenge était double : il s'agissait d'une part de challenger 4 "histoires" qui pourraient aboutir au partage des données personnelles entre organisations et individus et, d'autre part, d'imaginer et partager les réactions de chacun si un tel scénario venait à se réaliser...

 

  • Scénario 1 : "Si vous ne le faites pas, d’autres le feront à votre place"
  • Scénario 2 : "Coup de force : quand la BankX6 prend le contrôle" 
  • Scénario 3 : "Do it yourself : les gens mesurent tout par eux-mêmes"
  • Scénario 4 : "Données personnelles, patrimoine personnel"
Voilà, en synthèse, les principaux enseignements du workshop :
Le contexte
Le projet MesInfos explore ce qui pourrait constituer la base d’une transformation profonde de la relation entre les organisations et leurs usagers : le partage et la réutilisation des données personnelles avec les individus que celles-ci concernent.
L'objet de ce 1er workshop était d'une part de décrire 4 histoires plausibles sur la manière dont "un monde de données personnelles partagées" pourrait devenir réalité, et, d'autre part, d'explorer collectivement la manière dont les participants à la démarche "MesInfos" pourraient vouloir agir et être proactif sur ce sujet.
4 voies qui pourraient nous amener aux données personnelles partagées…
Scénario 1: "Si vous ne le faites pas, d'autres le feront à votre place"
Un nouvel entrant de type "Personal Data Store" se taille rapidement la part du lion : les usagers lui confient massivement leurs données pour les stocker, les exploiter, les utiliser grâce à des services tiers qui s'interfacent avec la plateforme. Dans un 1er temps, les grandes entreprises qui possèdent des données sur leurs clients cherchent à nouer des partenariats en mode "1 to 1" avec cette start up. De fil en aiguille, un écosystème vertueux s'organise autour de l'acteur : des actions collectives sont menées pour faire émerger des standards ouverts, organiser la gouvernance, stimuler des infrastructures de tiers de confiance…
Scénario 2: "Le coup de force : la BankX6 prend le contrôle"
Une banque "traditionnelle" tente d'organiser un écosystème fermé, centré autour d'elle, en créant un "app store" qui propose des services pour ses clients à partir de leurs données personnelles. Petit à petit, elle tisse sa toile et force les autres organisations à ouvrir les données, qu'elle capte par l'intermédiaire de sa plateforme. Contrairement au scénario précédent, les entreprises cherchent à faire émerger de nouvelles plateformes pour éviter que la banque se retrouve en situation de monopole. 
image
Scénario 3 :"Do it yourself, les gens mesurent tout par eux-mêmes"
Initialement réservées à une minorité technophile, les pratiques de Quantified Self se massifient et ouvrent la porte au partage des données. Les individus sont désormais vraiment en position de décision et de choix quant aux outils qu’ils utilisent, ce qu’ils font de leurs données. Les organisations sont obligées de suivre et de proposer à leur tour des outils/services permettant la capture, l’analyse et le partage de données. Faire usage de ses données est devenu pratique et ludique.
Scénario 4 : "Données personnelles, patrimoine personnel"
L'élection présidentielle aux USA cristallise la question du contrôle des données par les individus. Très informés, ces derniers prennent conscience de la valeur de leurs données et de l'intérêt d'en faire usage. Parallèlement, l’Etat choisit de prévenir l’apparition d’un marché des données personnelles en interdisant leur échange marchand.  
Principaux enseignements du workshop
Que le "fait déclencheur" soit issu du marché (nouvel entrant ou acteur traditionnel proactif), de l'intervention politique ou des usages, il est assez plausible que la réappropriation des données personnelles par les individus se réalise sans que la plupart des organisations l'aient souhaité ni favorisé. Pour éviter ce scénario, une démarche proactive s'avère indispensable.
La thématique du contrôle des données est fortement présente lorsque les faits déclencheurs viennent de l’intervention politique ou des usages, aux dépens de celle de l’usage des données par les individus. C’est une question néanmoins essentielle à traiter, en témoigne son importance dans les autres scénarios.
La chaine de la confiance a besoin autant de "quarts de confiance" (du côté des individus), qui sont plutôt des "nouveaux entrants", que de "tiers de confiance" (du côté des organisations), qui eux peuvent être des acteurs plus "installés".
Beaucoup d'acteurs de la chaine de la confiance ont à y gagner : les usagers bien sûr (si les services sont à la hauteur) ; les organisations (que ce soit en renforçant leur lien avec leurs clients, en créant des nouveaux services et/ou en se positionnant comme tiers" ou "quart" de confiance)), les "Personal Data Stores" (PDS) proches des usagers. Le partage des données personnelles comme situation massive devient crédible.
Quelques fondamentauxsans lesquels il sera difficile de transformer l'essai : des standards ouverts (de données, mais aussi d'identification/authentification), des APIs ouvertes, une pluralité de tiers et "quarts" de confiance, une gouvernance à mettre en place pour organiser les actions collectives nécessaires, un cadre juridique clair sur la mise à disposition des données, mais aussi, sur la répartition des rôles, des responsabilités et de la valeur entre les acteurs de l'écosystème des données personnelles.
image
Principales opportunités et incertitudes sur le partage des données personnelles
(Voir la cartographie en dernière page du document de synthèse)
Du côté des organisations :
  • Au niveau des données : meilleure qualité supposée, accès à de nouvelles sources, mais aussi, incertitudes sur la circulation des données, déceptions possibles sur les données existantes (pas à la hauteur de ce que l'on pourrait attendre) ;
  • Au niveau de la confiance : retrouver la confiance de ses clients, mais aussi, susciter la méfiance inhérente toute démarche de transparence ;
  • Au niveau des marchés : de nouveaux marchés s'ouvrent (en terme de services notamment), mais aussi, hyperconcurrence, ré-/désintermédiation, nouveaux monopoles, monétisation des données…
Du côté des individus :
  • Un énorme potentiel de connaissance de soi et d'action, mais aussi, la "fatigue" à gérer ces données, des capacités et compétences nécessaires pour le faire efficacement, inégalités, addiction, enfermement dans ses propres gouts et habitudes,… ;
  • Une relation plus symétrique avec les organisations ainsi qu'un plus grand choix de prestataires (intention economy), mais aussi, chantage, pression de la part des organisations…
  • Côté sécurité : incertitudes sur l'identification, la fraude, l'usurpation…
Télécharger la synthèse (.pdf)
> Consulter le compte-rendu exhaustif des échanges (.pdf)
Renaud Francou

Renaud Francou

FING - Animateur du projet MesInfos et de "Questions Numériques"

Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8

Feedback

Vous avez une remarque à faire, de nouvelles idées à proposer ou un bug à signaler ? Nous serions ravis d'avoir votre retour.
Humeur :  

A propos de :  

 

» Afficher les précédents feedbacks