Innovation monétaire

Innovation monétaire

Quelles innovations pourraient être pertinentes en terme de monnaies et de monnaies complémentaires.



Groupe archivé

Articles connexes

Piste n°1 - Multiplier les indicateurs

Piste n°1 - Multiplier les indicateurs

Points importants : Une activité...
Expédition FING - Innovation monétaire et monnaie complémentaire

Expédition FING - Innovation monétaire et monnaie complémentaire

Plus de 5000 monnaies complémentaires existent et...
Piste n°2 - Des indicateurs non mesurables

Piste n°2 - Des indicateurs non mesurables

Version du mercredi 18 janvier 2012 Points...

Notions de base - Annexe 2 - Favoriser un comportement

Version du vendredi 27 janvier 2012

Points importants :

Favoriser un comportement peut permettre de concilier l’intérêt personnel avec l’intérêt collectif, écologique et/ou économique. Il existe quatre leviers pour inciter à adopter un comportement

  • La récompense gratifie mais peut favoriser l’apparition de comportements opportunistes, y compris de ceux qui avaient déjà adopté le comportement avant ; 

  • La punition (ou la privation) est parfois utilisée par exemple dans le mécanisme d’oxydation de la monnaie, mais elle peut ajouter une barrière à l’entrée pour participer à la communauté 

  • La réputation et les mécanismes d’estime peuvent favoriser ceretains comportements  

  • La réalisation de soi est une motivation personnelle à agir très puissante. Elle ne dépend plus de conditions externes. Elle pourrait être un mécanisme pour favoriser des comportements s’il est possible de développer des mécanismes innovants qui facilitent l’état de flow (un sentiment de bien-être  lorsque l’on est totalement immergé dans ce que l’on fait) 

Favoriser des comportements sociaux, écologique, économiques…

Certaines monnaies complémentaires ont pour objectif d’encourager des comportements. Si la monnaie permet de trouver son intérêt individuel, certaines monnaies récompensent des comportements qui bénéficient au collectif (solidarité avec les anciens), à l’écologique (tri des déchets…) et/ou à l’intérêt économique.

 

Curitiba : réconcilier l’intérêt social et économique

Jaime Lerner, architecte et urbanisme de formation a été maire de Curitiba une ville brésilienne de 2 millions d’habitants de 1971 à 1993. Il a mis en place un système, le cambio verde (change vert), qui permet d’échanger 4 Kg d’ordures triées contre 1Kg de légumes frais ou des jetons de bus avec comme slogan « Lixo que não é lixo » (« le déchet qui n'est pas un déchet »).

 

Le changement de comportement obtenu ainsi a permis de telles économies sur le tri des ordures, qu’il a permis de financer non seulement le transport en commun (qui est la contrepartie directe de la monnaie) mais aussi le développement  de nouvelles infrastructures pour ces transports en commun et même une réduction des taxes locales, qui a à son tour suscité l'implantation d'entreprises nouvelles. La ville accueille les sièges ou les usines de sociétés telles que Renault, Audi, HSBC, Siemens, ExxonMobil ou Electrolux. Curitiba est ainsi devenue l’une des villes les plus prospères du Brésil. Son indice de développement humain atteint l’excellent “score” de 0,856 (en 2000) et chaque habitant dispose en moyenne de 52 m² d’espace vert. 97 % des foyers ont accès à  l’eau potable (contre 9 % au Brésil) et 99,6 % ont l'électricité.

 

Curitiba est une des 4 villes du Brésil à avoir mis en place un système de tri, et récupère 13 % de ses ordures (contre 1 % en moyenne des grandes villes du pays). Elle a d'ailleurs été récompensée du Prix du meilleur environnement en 1990 par le Programme environnemental des Nations Unies. En juin 1996, au deuxième sommet mondial des maires et urbanistes qui s'est tenu à Istanbul, Curitiba a été récompensée comme la cité la plus innovante au monde. Plus de 85 % des habitants utilisent le système de transports en commun de la ville, récompensé par l'English Building and Social Housing Foundation (EBSHF) et près de 89 % d’entre eux en sont satisfaits. Quant aux fameux jetons de bus, ils sont devenus, par la force des choses, une monnaie complémentaire, acceptée par certains petits commerçants ou sur les marchés de la ville.

 

D’autres monnaies ou projets de monnaies permettent de faire converger les intérêts individuels , collectifs, écologiques et/ou économiques :

  • Le Narajan Banjar sur l’Ile de Bali permet aux villages même les plus pauvres d’organiser des événements culturels de grande ampleur. Bernard Lietaer a ainsi découvert que grâce à cette monnaies, les habitants de Bali sont pratiquement tous des artistes, vivent plutôt bien en communauté et sont comparativement moins violents1 ; 
  • Le Crédit Mutuel de Bretagne souhaite mettre en place une monnaie pour favoriser le covoiturage. Chacun des 10000 employés parcours en moyenne 10000 Km/an pour un budget annuel de 4000 € pris en charge par l’entreprise. Un covoiturage de 10% permettrait moins de voitures (une action qui s’inscrit dans la Responsabilité Sociale de l’Entreprise - RSE) et d’améliorer les liens entre les salariés de l’entreprise tout en économisant environ 4 millions d’euros par an… 

  • Le Moniba2 une monnaie de formation mutuelle, permet de favoriser l’échanger de connaissances entre les personnes tout en identifiant les personnes qui savent apprendre et retransmettre ce qu’elles ont appris, pour leur octroyer une bourse de formation ; 
  • Plus classiquement les systèmes de fidélisation comme les S’miles offrent des récompenses aux clients les plus fidèles ; 

Les 4 leviers pour favoriser des comportements

Les comportements peuvent être influencés par l’intermédiaire de 4 mécanismes incitatifs :

  • Un mécanisme de récompense (la carotte) : “Mon comportement me donne plus” 

  • Un mécanisme “punitif” (le bâton): “Mon absence de comportement me confisque quelque chose” 

  • Un mécanisme permettant la reconnaissance par l’ensemble du groupe (le héros) : “Mon comportement est connu et reconnu par l’ensemble du groupe”  

  • Un mécanisme favorisant la réalisation de soi (le pharaon) : “J’agis donc je suis” (la réalisation de soi est le dernier échelon de la pyramide de Maslow, ce qui est intéressant pour un pharaon…) 

 

Actuellement, les monnaies complémentaires qui favorisent un comportement offrent en contrepartie une récompense (des avantages en nature, des possibilité d’acheter avec cette monnaies d’autres choses…). Des innovations monétaires peuvent-elles utiliser les autres leviers pour inciter à adopter certains comportements ?

1. Une contrepartie directe : la récompense

La récompense vient gratifier le comportement d’un individu qui va dans un sens souhaité. Cette récompense peut être marchande ou non marchande. La récompense doit être cohérente avec le comportement demandé. Par exemple, pour la monnaie de mobilité imaginée par le Crédit Mutuel Bretagne, il serait peu pertinent de fournir en récompense un billet d’avion pour aller à l’autre bout du monde, l’un des objectifs du co-voiturage étant de limiter l’émission de CO2...

 

Les difficultés posés par les mécanismes de récompense :

  • La récompense peut favoriser l’apparition de comportements opportunistes, d’autant plus si elle offre des avantages marchands3 ; 
  • Les personnes qui adoptaient déjà le comportement ciblé risquent de l’abandonner si la récompense mise en place n’est pas satisfaisante (la récompense est alors considérée comme un dû) ; 

  • L’apparition d’une récompense peut déculpabiliser de ne pas adopter le comportement souhaité : “Je renonce à ma récompense, donc je ne suis pas tenu d’adopter tel comportement” ; 

  • Il est difficile de connaître les conséquences liées à la suppression de la récompense si elle ne se fait pas de façon organisée avec un accompagnement : si la récompense présente une valeur trop importante par rapport aux gains du comportement souhaité, il existe un risque que celui-ci ne soit motivé que par l’appât du gain (dans ce cas, il n’y a pas d’éducation aux comportements vertueux). Au contraire, si la récompense est adaptée, les comportements sont susceptibles de persister une fois qu’ils sont acquis. La récompense apportée "monétairement" devrait juste permettre d'atteindre le niveau de comportement où l'on ressent ses avantages (motivation extrinsèque) ; 

  • Doit-on récompenser tous les types de comportement ? Par exemple, récompenser un don du sang a-t-il un sens moralement parlant ? Est-ce que l’on donne pour sauver des vies (valeurs morales) ? Pour obtenir une  récompense ? Pour les deux ?  

2. Un mécanisme privatif : la punition

Une monnaie fondante peut être considérée comme un mécanisme privatif : pour limiter le comportement de thésaurisation et favoriser la circulation de la monnaie, le mécanisme de monnaie fondante va priver l’utilisateur d’une partie (ou de la totalité) de la valeur de la monnaie au bout d’un certain laps de temps.

 

Les difficultés posées par les mécanismes punitifs (ou de privation) :

  • L’éventualité d’une punition peut constituer un frein à l’entrée pour intégrer la communauté ; 

  • La punition peut être considérée comme le prix à payer pour se dédouaner de réaliser le comportement recherché ; 

 

Pourquoi ne faut-il pas sanctionner les parents qui viennent chercher leurs enfants en retard à la crèche ?4

Une directrice de crèche d’Israël, excédée par les parents qui venaient récupérer leurs enfants en retard (contraignant ainsi les employés à rester après l’heure), avait décidé de faire payer une amende aux parents fautifs. Résultat : quelques semaines plus tard, le nombre de retards avait… fortement augmenté ! Pourquoi ? Parce qu’en faisant payer, on avait déculpabilisé la faute. Le parent bousculé, au lieu de se précipiter à la crèche pour arriver avant la fermeture, pouvait se dire : « Bon je suis en retard, ce n’est pas grave, je paierai l’amende. ». Pire encore, les retards sont restés au même niveau lorsque la sanction a été supprimée.

3. Un mécanisme de reconnaissance

Un indicateur de reconnaissance permet d’utiliser les mécanismes d’estime au sein d’un groupe pour inciter les individus à suivre les comportements considérés comme vertueux par le groupe. Nous sommes dans ce cas sur le premier régime de la valeur : la valeur des hommes plutôt que celle des biens et services échangés5.

 

Cet indicateur permettrait soit de :

  • Recenser les actions positives et mesurer la réputation de chacun pour faire émerger les contributions et/ou mettre en avant les contributeurs6 (Peut-on trouver des critères objectifs pour définir la réputation ?) Un tel indicateur peut être monétisé. On peut imaginer un indicateur convertible en monnaie, ou qui se traduit par des avantages monétaires (réduction, supplément gratuit, etc …) 
  • Développer le mécanisme d’estime au sein de la communauté et favoriser son animation. Mais dans ce cas il faut prendre en compte que l’estime n’est pas mesurable  mais seulement évaluable : il n’y a pas d’étalon commun, car l’estime est propre à chacun7 

 

Les difficultés possées par la réputation et/ou l’estime :

  • Ce type de mécanisme n’est-il pas source de discrimination et d’exclusion entre les personnes “fréquentables” (bonne réputation, estime, …) et les autres ? 

  • La perception de la réputation ou de l’estime est différente selon les individus, impliquant un différentiel dans la manière d’utiliser une telle monnaie. 

  • Les monnaies de réputation ou d'estime ne s’adressent qu’aux personnes actives, en ignorant les observateurs dont l'activité ne se voit pas et dont la présence est pourtant nécessaire8. 

4. La réalisation personnelle

Dans la pyramide de Maslow qui définit une hiérarchie de besoins, la réalisation de soi est le niveau le plus élevé9. Agir en se réalisant permet d’atteindre un état de bonheur, le “Flow” au sens de Csikszentmihalyi10. Le flow, littéralement le flux en anglais, est l'état mental atteint par une personne lorsqu'elle est complètement immergée dans ce qu'elle fait, dans un état maximal de concentration. Cette personne éprouve alors un sentiment d'engagement total et de réussite11.

 

Un mécanisme pourrait être utilisé pour motiver les personnes à s’investir suffisamment afin d’atteindre cet état de bonheur, lorsqu’ils donnent le meilleur d’eux même. Mais cette recherche de réalisation personnelle est une motivation intrinsèque à l’acte : peut-on imaginer des indicateurs de réalisation personnelle, par nature personnels et non mesurable ?

 

Les difficultés posées par la promesse d’une réalisation personnelle :

  • L’état de flow demande une énergie et un engagement important. Il nécessite donc un effort que tout le monde n’est pas prêt à faire au risque de préférer le plaisir à court terme par une approche moins actives ; 

1 Bernard Lietaer, A world in Balance ? Reflections, The Journal of the Society for Organizational Learning (SOL), special issue, “The feminine approach to leadership”, été 2003 - http://www.lietaer.com/images/Reflections.pdf

2 Voir Innovation monétaire - piste  n°5 : favoriser l’investissement

3 Voir Innovation monétaire, notions de base, annexe 3 : détournements et sécurité

4 histoire extraite de : Steven D. Levitt & Stephen J. Dubner, Freaknomics, William Morrow, 2005

http://www.scienceshumaines.com/comptes-et-mecomptes-de-la-vie-quotidienne_fr_23117.html  

5 Innovation monétaire – piste n°6 annexe 2 : un mécanisme pour favoriser le don

6 Voir Innovation monétaire piste n°1 annexe 1 : Tinkuy.fr, des indicateurs multiples de participation

7 Voir Innovation monétaire piste n°2 : des indicateurs non mesurables

8 Groupe Intelligence Collective de la Fing - fiche sur les niveaux d’implication : http://ic.fing.org/texts/niveaux-d-implication

9 http://fr.wikipedia.org/wiki/Pyramide_des_besoins_de_Maslow

10 Voir Innovation monétaire piste 6 annexe 2 : le flow : agir sans attendre de récompense externe

11 http://fr.wikipedia.org/wiki/Flow_%28psychologie%29

Fabien Eychenne

Fabien Eychenne

A propos de moi

Fabien Eychenne, 31 ans, a rejoint la Fing en 2005 en tant que Chef de Projet. Il a notamment animé un réseau d'expérimentateur d'ENT, conduit l'étude Musique &...


Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8