MesInfos

MesInfos

Une expérimentation de la Fing autour du partage et de la ré-utilisation des données personnelles


En ce moment sur "MesInfos"

> Le projet continue, venez le suivre sur le site Mesinfos !

 image 

Un court scénario du partage des données, présenté à la 2e journée TEN France

Ce 23 Février se tenait la deuxième journée TEN France, organisée par le Forum Action Modernité.

image

L'occasion d'y présenter et de discuter le court scénario suivant, sur la base de celui du cahier d'enjeux Questions Numériques. Il s'agissait de proposer un scénario moins prospectif, et plus tourné vers l'action, en évoquant les alliances qui pourraient être établies pour son bon déroulement.


S'il n'a pas été travaillé plus longuement en workshop, sa présentation a donné lieu à quelques interrogations : quelle valeur pour les individus? Sont-ils prêts à voir cette valeur? Est-ce que les entreprises voient elles-mêmes un intérêt dans ce partage? Est-ce que la société, plus globalement, peut-en tirer des bénéfices? (en lien avec la santé notamment...). Autant de questions que nous allons traiter au cours du projet.

 

L'idée :

Il est temps de rendre la relation entre les individus et les organisations plus symétrique, par le partage de l’information ! Concrètement, engager les organisations dans le partage des données personnelles avec leurs clients ou usagers, afin que tous soient gagnants et que cela bénéficie à la société. Encourager ainsi la création de nouvelles chaînes de valeur, des marchés plus efficients d’une part, redonner de l’information, de l’autonomie et des capacités d’agir aux individus d’autre part. Pour cela, il faut faire du partage des données personnelles une pratique partagée par tous, ce qui nécessite un travail collectif des acteurs en amont.

Le scénario :

Pendant des décennies, les organisations se sont dotées de capacités sans cesse croissantes de capter, agréger, traiter et échanger des données personnelles, sans rien restituer aux individus que celles-ci concernent. Or cette asymétrie croissante des relations entre organisations et individus a progressivement détruit la confiance, l’engagement et la fidélité. Il s’agit ici de ré-équilibrer cette relation, afin d’en tirer des bénéfices pour les individus, les entreprises, et plus largement pour toute la société. Il est important, en premier lieu, d’agir envers les individus, de les outiller : il faut leur donner à la fois de l’information, (les organisations acceptent de partager avec eux leurs données personnelles qu’elles détiennent), des outils pour l’exploiter à leurs propres fins et pour maîtriser leurs relations avec les organisations.

Pour faire de ce partage une pratique « partagée », on rassemble au sein de groupes de travail et de réflexion des acteurs du monde de l’entreprise, des pouvoirs publics, des représentants des clients/individus parmi d’autres membres de la société civile, des acteurs des services personnels de gestion de données… Il s’agit ainsi de créer les conditions idéales de l’écosystème des données partagées, afin qu’il bénéficie à l’ensemble de la société.

Par le croisement des compétences et des intérêts, ces groupes de travail permettent de faire émerger rapidement les grands enjeux de ce partage pour les différentes parties impliquées, et plus globalement pour la société : valeur, risques, opportunités, questions de régulation… Un travail plus technique aboutit à la création d’outils et des services de gestion et d’exploitation des données personnelles destinés aux individus (entrepôts de données sécurisés, représentation et exploitation des données, etc .) et à la définition des standards d’échange et de sécurisation des données personnelles qui s’imposent à tous. Rapidement, des startups mais aussi des acteurs plus importants commencent à proposer de nouveaux outils et services qui permettent aux consommateurs de tirer parti de leurs données : mieux gérer son budget, évaluer son bilan carbone, organiser ses déplacements, comparer offres et tarifs… Ils peuvent ainsi rapidement faire des choix informés et faire jouer la concurrence, prendre soin de leurs données, les enrichir, agir sur leur impact environnemental… contribuant ainsi à l’efficience des marchés, mais aussi à la création de connaissances et de comportements nouveaux.

Casting pour une alliance idéale :

- Entreprises de divers champs d’activité, détentrices de données sur leurs clients

- Des acteurs publics, à la fois force d’impulsion, régulateurs et détenteurs de données

- Associations de consommateurs et représentants de la société civile

- Des entrepreneurs ou des start-up « neutres », prêts à jouer un rôle, éventuellement de médiateur, dans cet écosystème

- Des militants et activistes ayant déjà développé des usages autour de la donnée personnelle (Quantified self, etc.)

- Des spécialistes des questions juridiques et techniques (chercheurs, juristes, acteurs du web…)

 

Marine Albarede

Marine Albarede

Chef de projet à la Fing - En quelques mots, ville "allégée", innovation numérique et urbaine, habita(n)ts connectés, data, données personnelles...

Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8

Feedback

Vous avez une remarque à faire, de nouvelles idées à proposer ou un bug à signaler ? Nous serions ravis d'avoir votre retour.
Humeur :  

A propos de :  

 

» Afficher les précédents feedbacks