CitéLabo

CitéLabo

Dispositif distribué d'innovations et d'expérimentations urbaines



Groupe archivé

Lancement de la collecte de données de la marche et du vélo à Rennes - Projet PUMDP

Le 15 septembre dernier était lancée à la Cantine Numérique Rennaise la collecte de données PUMDP, à l'occasion de la Semaine de la Mobilité.


imageSi à l'échelle de la ville, cette collecte vise notamment à construire collectivement, avec les piétons et les cyclistes, une carte des parcours dans la ville, elle est insérée dans le projet national « Partages, Usages et Modélisations de la Donnée Publique », projet ANR porté par un consortium d'acteurs (Chronos, l'Université des territoires de Belfort-Montbéliard, la Fing, Keolis, le Club des villes et territoires cyclables et le cabinet  11. 100. 34.).

Ce projet, centré autour de la marche et du vélo, doit permettre de produire un outil de modélisation de ces mobilité urbaines. Plus globalement, il s'agit ici d'explorer des outils novateurs pour la gestion de la ville durable, selon une approche prenant en compte d'autres dimensions de cette ville, notamment le partage de la donnée publique. 

Or si les infrastructures liées à ces mobilités sont connues, qu'en est-il des usages réels, des différentes pratiques qui se mettent en place (quels trajets sont les plus empruntés, à quelle heure, etc.)? C'est en réponse à cette question que la méthodologie du projet de recherche a été établie, accordant une place centrale au citoyen ; il s'appuie ainsi sur une collecte de données citoyenne, dans plusieurs villes partenaires, dont Rennes, Lorient, Angers et la Communauté urbaine de Bordeaux, selon un principe de crowdsourcing. 

 

Le rendez-vous du 15 septembre, auquel participaient une cinquantaine de personnes, ainsi que tous les acteurs publics, privés et associatifs mobilisés pour la campagne, (Rennes Métropole, la MCE (maison de la consommation et de l'environnement), l'équipe de Carte ouVerte, l'association de cyclistes rennais "Rayon d'action" et l'association de piétons rennais "Espace piétons") a été l'occasion de rappeler les grandes lignes du projet dans lequel s'insère la collecte, et son objet scientifique. Alain Pestel (Conseiller délégué aux modes doux de Rennes Métropole) et Jean-Luc Daubaire (Adjoint Délégué à l'Energie et à l'Ecologie urbaine de la Ville de Rennes et Conseiller Délégué à l'Energie de Rennes Métropole) étaient également présents lors de ce lancement.

A la présentation du projet et des dispositifs mis en place pour mener la collecte a succèdé un échange de questions/réponses avec les participants, afin que la compréhension du projet et la participation soient assurées.

 

A Rennes, la collecte s'étale du 16 septembre au 10 octobre. Le dispositif déployé se compose de plusieurs éléments, afin d'assurer la fiabilité et le nombre des données produites :

Des questionnaires en lignes, qui sont accessibles sur les différents sites web des partenaires ( http://www.rennes.fr/index.php?id=3704, http://rennes.carte-ouverte.org/, http://www.star.fr/fr/actualites/semaine-de-la-mobilite.html ) permettent de collecter des informations qualitatives sur les déplacements à pied ou à vélo.

Une collecte de données itinéraires, permet d'obtenir des informations plus quantitatives sur ces déplacements, par le biais de diverses méthodes :

  • On peut saisir manuellement ses trajets sur le site de la Carte OuVerte de Rennes, dispositif Open-Source qui permet plus globalement de recenser et cartographier tout ce qui contribue à réduire l'impact écologique de nos consommations et qui s'inscrit dans un objectif de développement durable. Un développement supplémentaire a été réalisé durant l'été 2011 pour le projet PUMDP, permettant à toute personne de « dessiner  » son itinéraire piéton ou cycliste sur la carte et de l'enregistrer.

    Pour tracer manuellement son trajet, il suffit ainsi de se rendre sur le site, de cliquer sur « Participer  », puis « Ajout d'un nouveau trajet  ». A ce stade, vous devez renseigner le nom du trajet dans le champ « Nom du site   » et sélectionner la catégorie « semaine de la mobilité – trajets piéton  » ou « semaine de la mobilité – trajets vélo  ». Vous pouvez alors « Commencer le tracé manuellement » ou déposer un trajet ; ce dernier choix s'avèrera utile pour la méthode de collecte par GPS.

image

     

    • Autre méthode de collecte des données, l'usage d'une application smartphone (Iphone et Android), « Rennes Flow », spécialement développée pour le projet par une start-up rennaise, Mobizel. Cette application, disponible gratuitement sur l'Appstore et l'Android Market a été développée pour le territoire de Rennes uniquement. 

      D'une grande simplicité d'usage, elle permet de visualiser en temps réel son parcours, tout en collectant des données sur le déplacement : on choisit pour commencer son mode de déplacement (à pied, à vélo ou en fauteuil), puis son type de déplacement (loisir ou travail). Il suffit ensuite d'appuyer sur le bouton « Démarrer  », puis « Arrêter  » une fois le parcours terminé, sans manipulation supplémentaire, car le trajet enregistré est envoyé automatiquement au dispositif Carte OuVerte. Un onglet « Espace Perso  » de l'application permet néanmoins de retrouver la distance parcourue ainsi que ses différents temps.

      imageimage

      • Enfin, des GPS peuvent être utilisés pour collecter des données itinéraires ; quelques GPS peuvent être prêtés par la ville aux personnes n'en disposant pas. Les GPS les plus simples peuvent permettre la collecte, puisqu'il suffit d'allumer le GPS au départ de son déplacement, et de l'éteindre à l'arrivée. Les données seront ainsi disponibles au sein d'un fichier GPX, que chaque utilisateur pourra récupérer (via bluetooth ou port usb, suivant le GPS). 

       

      Toutes les données collectées par les citoyens sont concentrées par le site Carte OuVerte, avant d'être étudiées et analysées par l'UTBM ; celles entrées manuellement donc, mais aussi celles collectées via « Rennes Flow », transmises automatiquement à la Carte OuVerte, et celles collectées via GPS au sein de fichiers GPX, qui seront déposées manuellement sur la Carte OuVerte (la possibilité nous est offerte lorsque l'on clique sur « Participer  », puis « ajout d'un nouveau trajet   »).
      Comme nous l'avons précédemment évoqué, l'ensemble du dispositif Carte OuVerte pour la collecte des données est open-source et réutilisable intégralement et gratuitement par les autres territoires partenaires.

      Et la collecte a déja bien commencé! A terme, la carte devrait être plus riche encore, au fur et à mesure que des trajets seront ajoutés...

      image

       

      Marine Albarede

      Marine Albarede

      Chef de projet à la Fing - En quelques mots, ville "allégée", innovation numérique et urbaine, habita(n)ts connectés, data, données personnelles...

      Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
      Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

      Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

      Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8