CitéLabo

CitéLabo

Dispositif distribué d'innovations et d'expérimentations urbaines


Domovision 2009-2014, Les courants d'évolution du cadre de vie et leur mode d'emploi. Etude prospective – VIA

Nous vous avions parlé, dans un article précédent, de la présentation de l'étude de Marie-Haude Caraës sur le design des flux. Lors de cette même réunion Habita(n)ts Connectés du 19/04, Gérard Laizé, directeur général du VIA, venait présenter une étude prospective, Domovision 2009-2014
Voici les points saillants de cette intervention, concernant l'habitat.

 

image

Source Image : VIA

Gérard Laizé identifie des facteurs d'influence (à long et à moyen terme) du design. A long terme, sont évoqués de grands facteurs tels l'environnement, le social, la technologie, le confort et la santé ; à moyen terme, ce sont notamment les rapports sociaux, le métissage, le rapport temps et travail qui sont identifiés.
Gérard Laizé met enfin en avant plusieurs leviers de motivation de la consommation : l'ergonomie, les origines, le plaisir, l'indépendance, l'alterité.
La maison de demain
Selon Gérard Laizé, dans un futur proche, la maison sera de plus en plus encombrée, et les écrans y occuperont une place particulière. Plusieurs enjeux et tendances sont évoqués :
  • Des enjeux relations hommes/machines, liés notamment aux interfaces et télécommandes
  • L'intégration des technologies multimédia, notamment des écrans plats notamment
  • Un salon devenant multi-activités et ouvert aux différentes générations qui s'y retrouvent
  • La cuisine est de plus en plus ouverte et plus technologique (un travail particulier prend de l'ampleur concernant le tri des déchets)
  • La chambre, qui était une pièce secondaire, devient aujourd’hui très importante : pour preuve, les attentes en matière de « suites parentales », sorte de « boudoir privé  » du couple
  • La salle de bain devenant une salle de soin, est une pièce qui devrait beaucoup évoluer à l’avenir 
  • La problématique du rangement est de plus en plus centrale, avec des questions comme l'optimisation de l'espace en vertical
  • Le jardin est vu comme lieu de ressourcement et pièce à vivre (déja aujourd'hui, les dépenses des ménages liées aux extérieurs deviennent plus importantes que pour l’intérieur) ;

Une opposition bien connue est mentionnée à l'occasion par Gérard Laizé: celle entre la vision de l'ingénieur et du maximum utile et celle du designer et du minimum nécessaire.

Deux grands enjeux sont évoqués concernant le design, en lien avec les nouvelles technologies : il s'agit de rendre tous ces éléments plus humains et de replacer chaque élément du cadre de vie dans son ensemble.
Enfin, il est rappelé par Gérard Laizé que c'est l'innovation technologique qui pousserait le plus souvent l'innovation conceptuelle.
Elément non négligeable, il existe une temporalité très différente entre le cycle de vie du mobilier (le canapé est changé tous les 15 ans) et celui de la domotique (cycle d’évolution des technologies très rapide).  Pour Gérard Laizé, l'idée du jetable dans le mobilier n'est qu'une création de l'esprit ; les objets, le mobilier sont surinvestis affectivement. Les seuls bouleversements en matière de mobilier ont lieu lors de grands moments de la vie: départ du domicile familial, création d'un foyer, divorce, veuvage, etc.
Aujourd’hui les intérieurs sont encombrés : l’évolution des modes de vie (vie à plusieurs générations), la démultiplication des objets numériques (cf télécommandes) obligent à une « plasticité » de l’habitat. Il faudra imaginer des « systèmes optionnels » à l'avenir.

 

image

Source Image : VIA

Marine Albarede

Marine Albarede

Chef de projet à la Fing - En quelques mots, ville "allégée", innovation numérique et urbaine, habita(n)ts connectés, data, données personnelles...

Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8