CitéLabo

CitéLabo

Dispositif distribué d'innovations et d'expérimentations urbaines


Pins #1 : Détecter et représenter les expressions numériques locales, synthèse des études

Dans le cadre du "Grand projet des villes" qui réunit quatre communes de la "rive droite" de la Garonne, en face de Bordeaux (Bassens, Cenon, Floirac et Lormont), il est vite apparu que la réappropriation du territoire par ses habitants devait a la fois passer par des projets architecturaux et urbanistiques, des événements culturels, et l'exploitation des dynamiques numériques qui, aujourd'hui déjà, relient et fédèrent les habitants.image

Par "dynamiques numériques territoriales", nous n'entendons pas tous les usages de l'internet et du mobile. Nous nous focalisons sur les outils et les pratiques numériques d'expression, de mise en réseau, de collaboration et de coproduction, qui revendiquent leur origine (ou appartenance) territoriale et qui concernent le territoire : qu'il s'agisse de discuter d'un problème de voirie, d'organiser une sortie ou un événement, d'échanger des menus services, de raconter le passé de son quartier ou de participer à un débat démocratique.

L'objectif n'est donc pas, ici, de développer les usages, ou de réduire la "fracture numérique". Il est de répondre à une question simple : peut-on s'appuyer sur les dynamiques numériques d'expression et de collaboration pour nourrir un projet de renouvellement urbain ? Et si oui, comment ?

C'est l'enjeu de la "Plate-forme d'innovation numérique et sociale" (PINS), qui constitue l'objectif final de ce projet porté par le GIP-GPV, en partenariat avec la Fing, ainsi que les laboratoires ADES et MICA de l'université de Bordeaux.

Mais pour répondre à cette question, il faut commencer par savoir repérer mes dynamiques numériques du territoire. Celles-ci n'ont en effet pas attendu qu'on s'intéresse à elles pour exister. Mais il n'existait pas pour l'instant de méthode éprouvée pour les révéler.
Notre objectif a par conséquent consisté à bâtir, mettre en œuvre, puis partager, une méthodologie de repérage et de cartographie des réelles dynamiques numériques du territoire, qui révèle ces milliers de présences publiques et de ressources méconnues. Pour, ensuite, pouvoir définir des politiques, des plates-formes, des démarches, qui visent à s'appuyer sur ces dynamiques pour faire avancer le territoire, pour nourrir le lien social, pour densifier la démocratie quotidienne.

Cette note de synthèse vise à partager la démarche engagée dans le cadre du GPV de la rive droite de la Garonne avec tous ceux qui s'y intéressent, dans l'espoir qu'ils puissent s'en servir et à leur tour, l'améliorer. La méthode proposée n'est pas parfaite ; elle s'est construite dans le temps, elle a du tenir compte de contraintes logistiques et temporelles. Elle explore cependant des approches assez novatrices, du moins dans leur application à un territoire. Elle produit des résultats significatifs et utiles à l'action.

Nous espérons par conséquent que la lecture de cette synthèse sera utile à vos propres projets.

GPV_SyntheseEtudes

Commentaires


Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8