Open Data

Open Data

Ouvrir les données et après ?


Articles connexes

Quel avenir pour la cartographie ?

Quel avenir pour la cartographie ?

Face aux évolutions des nouvelles technologies,...

OpenHeatMap et OpenStreetMap : des cartographies riches pour tous ?

Comment fabrique-t-on simplement des cartes thématiques à partir de données géolocalisées ? Jusqu'à présent il y avait deux solutions : manipuler les APIs de services comme Google Maps (simple vous avez dit ?) ou se tourner vers des services facilitateurs comme http://www.click2map.com/

Ces services présentent pourtant plusieurs inconvénients, notamment celui d'exploiter des fonds de cartes fermés comme Google Maps, qui ne peuvent pas facilement être utilisés dans certaines circonstances : service public, usage étudiant ou personnel, usage pour des handicapés (Google maps cartographie les escaliers comme des rues piétonnes !), etc.

Nouveau venu sur ce créneau, OpenHeatMap crée des cartographies thématiques en exploitant le fond de carte OpenStreetMap. Comme ces concurrents, il procède à partir d'un simple fichier Excel/CSV ou bien une feuille Google Spreadsheet. L'outil semble relativement avancé puisqu'il gère des dégradés de couleurs pour les fourchettes de valeurs (voir 2e video).

Nous pensons que c'est un bon concurrent http://www.click2map.com/, plus ouvert, à ceci près qu'à l'inverse de ce dernier, il ne traduit pas automatiquement les adresses postales en points coordonnées GPS. Ça augmente un peu le ticket d'entrée pour l'utilisateur final qui a des bases avec des adresses, mais, cela dit, il existe déjà de nombreuses bases de données qui contiennent des adresses et des géolocalisations sous forme de coordonnées. (Dans les bases de données publiques notamment...)

 

Pourquoi vous parle-je de ce service ?

Et bien son usage du fond OpenStreetMap permet de pousser un peu plus loin la logique de capacitation d'utilisateurs non-spécialistes pour créer des usages innovants. Il devient possible non seulement de créer des cartographies thématiques mais encore de participer directement à la construction et à l'enrichissement du fond de carte. Prenons quelques exemples : il serait sans doute enrichissant de pouvoir observer sur une carte la densité de personnes handicapées sur un fond représentant les obstacles et les équipements urbains, comme le fait déjà OpenStreetMap ; il pourrait encore être intéressant de cartographier la mesure du sentiment religieux sur un fond de carte présentant notamment les édifices religieux, comme le permet déjà OpenStreetMap ; etc.

Le potentiel de cet outil est d'autant plus intéressant dans le cadre des données publiques car il contribue à multiplier les interractions entre les acteurs publics et les différents acteurs, toujours plus nombreux, qui construisent la cartographie du territoire.

Les usages de cette combinaison restent encore à imaginer mais nous ne doutons pas qu'ils deviennent rapidement florissant. Une idée pour réaliser ensemble un exemple utile et parlant ?

Charles Nepote

Charles Nepote

Directeur du programme

Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8