[Rapport d'étonnement] Les forums en ligne de communautés de fans

Nous publions ici les "Rapports d'étonnement" qui ont été proposés par certains d'entre vous.
Pour partager votre étonnement, ça se passe ici (et ça prend quelques minutes à peine !).
Vous pouvez aussi publier directemment vos étonnements dans le blog.

Aujourd'hui, votre serviteur himself livre un bout d'étonnement issu de 20 ans de pour le groupe U2...

 

Quelle situation étonnante souhaitez-vous décrire ?    

Sur les forums où se rassemblent des milliers de fans autour de leur artiste préféré, s'échangent quantité de produits (disques, goodies, places de concert) sans système de sécurité formelle ou aucune garantie. Et ça marche, les cas de fraudes sont minimes.
La confiance se construit sur la réputation, avec le temps, sans mécanisme particulier (Paypal n'y est même pas la norme). Si je tente de frauder lors d'un échange monétaire, je suis "grillé" aux yeux de la communauté et je perds beaucoup plus que les quelques dizaines ou centaine d'euros que j'ai glané de manière malhonnête.
Ou bien, on va me faire confiance financièrement par le simple fait que je suis un gros contributeur et/ou animateur du forum.
image

 

En quoi est-ce étonnant ?    

Cela concerne des échanges monétaires de quelques centaines d'euros, sans tiers de confiance formels (le site qui héberge le forum est tiers de confiance, mais n'est responsable en rien de la transaction).
La réputation acquise sur des aspects non financiers (contribution sur des sujets n'ayant rien à voir avec l'artiste - aide informatique auprès de la communauté par exemple) deviennent de fait des gages de confiance lors d'une transaction financière.

 

A quels autres situations/domaines cela vous fait-il penser ?   

Les forums de voyage (genre Routard), les forums de grandes marques (Apple, voitures, etc.)  ; cela fonctionne t-il de la même manière ?

 

Qu'apprend-on selon vous de cette situation, en ce qui concerne la confiance ?

En ligne, la réputation déborde les secteurs "traditionnels" (prêt bancaire ou ratio eBay par exemple) pour infuser tous nos échanges ou micro-contributions en ligne.

 

Qu'est-ce qu'il vous semblerait pertinent d'explorer sur la base de cette observation ?

Mesurer avec finesse la valeur de la réputation, dans tous les domaines de notre vie sociale en ligne. Sin on considère que la confiance en ligne ne sera plus à l'avenir uniquement déterminée par un bon ratio eBay, un nb de followers élevés sur Twitter (ie être actif sur des marques "emblématiques"), alors il faut imaginer ou recenser de nouveaux outils de la réputation (critères, ratios ?).
Repenser au passage la non-transférabilité de la confiance.

Renaud Francou

Renaud Francou

FING - Animateur du programme Transitions2 et de Capacity

Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8