FuturEduc

FuturEduc

Imaginer l’Ecole pour tous à l’ère numérique


 

 

 

Articles connexes

Le maître ignorant - Le lieu du hasard

Le maître ignorant - Le lieu du hasard

Le Hasard : source d’opportunités et booster de...
L'école inversée - Une école saisonnière

L'école inversée - Une école saisonnière

Qu’est-ce qu’une école inversée ? S’agit-il d’une...
L'école 99% à distance - Le bus magique

L'école 99% à distance - Le bus magique

Apprendre dans une communauté itinérante par des...
Lancement du Workshop FuturEduc avec l'école Boulle et l'ENS Cachan

Lancement du Workshop FuturEduc avec l'école Boulle et l'ENS Cachan

Ce mercredi a été lancé le Workshop FuturEduc...

L'école refondée sur les neurosciences - Bioveille

Dans le cadre du workshop FuturEduc "Imaginer l'école à l'ère numérique" les étudiants du DSAA (Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués) design produit et les étudiants de l’ENS Cachan préparant l’agrégation d’arts appliqués, ont partagé leur vision de l'école de demain sous forme de scénarios prospectifs.

"Bioveille" est l'un des scénarios de restitution de ce Workshop présenté le 2 octobre à l'école Boulle.

 

Approche

L'école refondée sur les neurosciences

Neurosciences : Étude scientifique du système nerveux, de sa structure et de son fonctionnement, depuis l’échelle moléculaire jusqu’aux organes, du cerveau à l’organisme tout entier.

Les neurosciences ont prouvé que le cerveau humain n’est pas multitâche, et que sa capacité à apprendre nécessite le passage d’un mode « diffus » à un mode « concentré », comme le décrit Barbara Oakley. Ceci induit une partition du temps permettant de passer de l’expérimentation à la théorie et au lâcher-prise.

La relation corps-esprit est centrale dans notre projet. Nous nous sommes concentrés sur une tension inhérente aux neurosciences, à savoir d’une part une expression hypertechnologique et virtuelle qui quantifie des données corporelles et d’autre part une visée sensible permettant de mener à l’écoute de soi, de son corps, de ses émotions. Cette dualité entre quantifier et qualifier a guidé notre questionnement sur la capacité de cette connaissance de soi à réinterroger les conditions d’apprentissage.

Cette balance est en effet apparue essentielle pour ne pas tomber dans la dystopie d’un contrôle total des individualités en fonction de preuves neuroscientifiques absolues.

La dimension expérimentale et relative des neurosciences nous a conduit à imaginer une école évolutive qui remet en question régulièrement sa pédagogie et ses contenus en fonction de l’apport de données corporelles et consultatives. 

 

Le projet

BIOVEILLE
L’école qui veille sur vous, des Veilleuses à l’Hologround.

Les données neuroscientifiques peuvent-elles apporter une meilleure connaissance de soi ? Cette connaissance de soi peut-elle requestionner les conditions d’apprentissage ?

Partant d’une école refondée sur les neurosciences, notre analyse nous a conduit à mettre en tension deux notions essentielles : l’hypertechnologie (intelligible, virtuelle, numérique) et l’écoute de soi (sensible, émotions, corps).

Les neurosciences étant une science inexacte, nous avons créé un lieu d’apprentissage basé sur l’expérimentation, la Bioveille. Le principe de cette école est qu’elle évolue au fur et à mesure des expériences neuroscientifiques qui y sont menées.

L’enseignement est proposé sous forme de séquences, qui sont régulièrement remises en question suite aux résultats des expériences menés. Ainsi l’école est en constante évolution. Les veilleuses seraient un dispositif d’écoute apposé sur le corps, capable d’analyser un ensemble de données corporelles et neurologiques (rythme cardiaque, taux d’endorphine, de sucre, activité neuronale, etc.). Les données recueillies à l’échelle de l’élève permettraient de faire évoluer le Bioschedule, l’emploi du temps biologique. Les veilleuses auraient pour principales fonctions de revoir et faire évoluer régulièrement les modes d’apprentissage, les séquences.

Nous avons proposé trois exemples de séquences.La première considère la classe comme énergie, pour développer la capacité d’interpenser. L’ensemble des données collectées par les veilleuses serait repris dans les séquences de synthèse collective. Elles permettraient de faire valoir de nouveaux apprentissages, en supprimer ou en réadapter, selon l’expérience vécue de chacun. La seconde séquence serait un temps de méditation, de conscience de soi où la veilleuse serait coupée. L’idée étant de revenir à des fondamentaux, le lien essentiel entre le corps et l’esprit. Enfin la troisième permettrait l’apprentissage par l’immersion et favoriserait ainsi le plaisir d’apprendre via l’Hologround. C’est un espace construit autour d’une surface au sol, à partir de laquelle se déploierait un univers d’hologrammes sensibles, tangibles et interactifs à visée pédagogique. Il permettrait d’appréhender différentes thématiques notamment les environnements macro ou microscopiques, au moyen d’une alternance de phases d’observation distancée, d’immersion et d’explication.

La Bioveille pourrait s’inscrire dans un réseau d’écoles, depuis l’échelle locale jusqu’à l’international, permettant un partage des expériences et une émulation dans la recherche de dispositifs pédagogiques novateurs. 

 

Le document de présentation :

 

Bioveille_doc_statique.pdf (ouvrir Bioveille_doc_statique.pdf, 1.60 M)

 

Laura Anastasio

Laura Anastasio

Designer diplômée de l'école Boulle, Agrégée d'arts appliqués
A propos de moi

Agrégée d'art appliqués, designer de formation, j'accompagne la Fing sur le projet FuturEduc depuis août 2015. J'ai été sensibilisée au numérique et aux nouvelles technologies lors de mon Diplôme...


Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8

Feedback

Vous avez une remarque à faire, de nouvelles idées à proposer ou un bug à signaler ? Nous serions ravis d'avoir votre retour.
Humeur :  

A propos de :  

 

» Afficher les précédents feedbacks