FuturEduc

FuturEduc

Imaginer l’Ecole pour tous à l’ère numérique


Visite de l'expérience Canadienne

Je me présente, Marielle Gendron, future stagiaire de la Fing à Paris, à partir de lundi. 
De voyage au Canada, j'en ai profité pour aller visiter ce que faisait nos voisins outre-atlantique.
Voici un compte-rendu de ma journée du 08-09-2015, à Montréal, très gentiment organisée par Mario Asselin, membre du groupe local Canadien.
La visite s'est déroulée autour de trois expériences : le projet CADRE21 d'éducation très comparable à la prospective du projet FuturEduc de la Fing ; la visite d'un collège privé Canadien Regina réputé pour être à la pointe de la nouvelle technologie en matière d'équipements ; enfin un meeting informel avec des passionnés de nouvelles technologies exerçant dans le champ de la pédagogie. 

Le projet CADRE 21
Le CADRE est le Centre d'Animation et de Recherche en Education.
Le projet CADRE21 sur lequel il travaille principalement actuellement, est né après avoir mené une études auprès d'élèves Canadiens. Ils se sont plaints d'être "déconnectés de la vie à l'école, car dans la vraie vie, ils sont connectés à Internet". 
Le projet Ecole de demain poursuit l'investigation et souligne un manque du côté des professeurs, à la fois de reconnaissance et d'accompagnement dans leur formation. 
C'est ainsi que naît le projet CADRE21, dont le but premier est de construire un espace (au sein des locaux du CADRE) qui servira de laboratoire à l'école de demain.

Ouvert à tous, professeurs du privé comme du publics, entreprises, chercheurs...
2 objectifs de cet espace de rencontre physique :
- fournir un lieu d'accompagnement dans la formation des professeurs 
- être un lieu de rencontres pour débats et prospective sur les enjeux du numérique mais aussi plus largement ceux relevant de la pédagogie
Le tout, dans une logique de plate-forme (horizontalité et interactivité).

Les 2 espaces physiques mis à disposition (encore en construction) se veulent très design (dans l'esprit des espaces de travail de google), ils comprennent :
- une salle vitrée ultra connectée avec un espace détente/chill
- une deuxième salle pour réunion/visio-conférences (insonorisée, écriture et affichage sur mur..) (cf photo)

 Futur salle de

Plus de détails sur les ambitions du projet CADRE21 : 
- Un lieu pour se faire rencontrer différents acteurs concernés par les enjeux de l’éducation : Entreprises, professeurs, écoles privées/publiques
- Créer un réseau pour réfléchir sur l'école de demain : actuellement les professeurs porteurs d'innovation sont isolés (1500 professeurs maximum sont réseautés)
- Laboratoire adressé à tout le Canada, objectif de désisoler Québec (cf problématique des mouvements indépendantistes) mais ambition plus vaste, tourné vers le réseau francophone mondial
- uno outil central et novateur : le badge numérique, pratique susceptible d'intéresser les autres pays

Le concept du badge numérique : 
-C'est un genre de portfolio du professeur sur lequel apparaîtront ses compétences et son évolution dans sa formation
-L'intérêt du badge est d'aider les professeurs à continuer de se former et reconnaître leur évolution. Idée que l'acquisition de compétences se fait tout au long de leur carrière (à la différence du statut fixe de professeur agrégé). 
- En outre, les compétences reconnues sont plurielles : numériques ; stratégie de pédagogie ; gestion de classe
-Le badge numérique, sous le format d'un URL unique délivré par le CADRE permet de faire valider des compétences acquises par les professeurs (en auto-apprentissage ou à la suite de formation)

- Possibilité de se former pour combler les manques de compétences (ressources pour le faire proposées par le Cadre21)
- La seule autorité apte à délivrer et mettre à jour le badge numérique sera le CADRE21 (autorité se voulant démocratique et plurielle)
- Dispositif payant
- Plus d’infos sur le concept de badge numérique, théorisé par Geoffroie Garon www.geoffroigaron.com ; concept qui n’existe encore nulle part ailleurs


Idee pour une collaboration Fing – Cadre 21
- Les deux organismes peuvent s’enrichir mutuellement de leurs travaux de recherches sur la pédagogie
- Partager les veilles respectives
- la Fing peut être intéressée par l’expérience du badge numérique

 Explication du projet FuturEduc par Mario Asselin, à l’équipe de Cadre21
- la FING, genre de "laboratoire de recherche" français indépendant
- Philosophie pour le projet FuturEduc : ouvert à tous types d’alternatives pour l’éducation avec l’idée que l’école n’a pas le monopole de l’apprentissage
- Objectif final du projet FuturEduc : réaliser une synthèse gardant les fiches projets les plus intéressantes, celles qui ont le mieux fonctionné et qui sont potentiellement réalisables pour les établissement dans les prochaines années
- 3 groupes locaux en formation : réunion en juin du groupe Canada, début septembre pour la Suisse, plus de temps pour la France
- Financement du projet par des entreprises/Etat qui souhaiteraient disposer des ressources sur la prospective éducative par la suite
- Un outil de travail très performant dont une veille avec écriture rapide et dynamique

 

Visite d'un établissement canadien College Regina Assumpta
-Un des plus grand établissement du Canada : 2000 élèves, avec environ 400 par niveau
-La notion de « collège » au canada vaut pour les élèves de 12 à 17 ans
- Collège privé d’excellence (avec une sélection à l’entrée) ; public : classe aisée
- Comprend une piscine ; une salle de musculation ; un auditorium pour l’orchestre symphonique
- classe de 36 élèves

television.JPG

Réputé pour être un collège à la pointe en matière de numérique :
-Les tableaux numériques ont été remplacés par un système de télévision centrale (cf photo), le professeur y transmet le contenu via un écran situé sur son bureau (écriture avec stylet/fonctionnalités également de l’ordinateur). Avantage pour le professeur de ne pas tourner le dos à ses élèves.
- Chaque élève dispose d’un ordinateur portable (location à l’école puis possibilité d’achat) et l’utilise pour tous ses cours.
Désormais obligatoire, avant choix de rejoindre une classe avec ordinateurs /classe sans, selon le souhait des parents et des professeurs.
Les professeurs désormais contraints à travailler dans ses conditions, sont aidés par les professeurs déjà expérimentés (temps supplémentaire prévu pour la formation).
Surveillance :
Le panneau de contrôle des ordinateurs des élèves par le professeur a été abandonné car trop contraignant, surveillance avec adresses de sites bloquées (ex facebook).


Culture d’un établissement privé canadien :
- Organisation des cours : de 8h à 15h. Choix de cours pas forcément selon orientation future, différentes options selon goût (robotique, musique…) et spécialisation vers la fin pour entrer dans certaines universités
- Moto de l’établissement : « Rêvez grand. Allez loin ». Renforcement de la confiance en soi.
- Beaucoup d'activités extra-scolaires l’après-midi se déroulant à l’école
- Renforcement du sentiment d’appartenance à l’école (ex : photos des élèves dans les couloirs).
- Relation des élèves avec les professeurs et la hiérarchie plus proche qu'en France
- Moins de réflexion au Canada qu’en France concernant les dangers sur la santé des ondes WIFI ou du temps passé par les élèves devant les écrans.
- Ecole ouverte au public : la population du quartier peu adhérer et avoir accès à la cafétéria et la piscine, permettant ainsi de les financer en partie.
- Sponsors privés, télévisions avec publicité.


Au Canada, la place des établissement privés est importante dans le système scolaire. 12 % des écoles sont privées mais ne sont plus religieuses.
Elles ont pour obligation de respecter le programme mais peuvent le condenser pour libérer du temps pour d’autres activités.
On constate une émulation des écoles publiques à s’améliorer grâce aux établissements privés.
Remarque : au Canada, il n'y a pas de ministère d’éducation nationale, mais seulement au niveau de chaque province.

 

 

sat.JPG

Puis la journée à Montréal s'est terminée par un verre au SAT(Société des Arts Technologiques), où j'ai pu discuter avec des personnes toutes travaillant dans les technologies et la pédagogie.
Et pour l'anecdote, un jeune conseiller en technologie a confié utiliser cette citation pour clore ses interventions : "on est tous le pré-numérique de quelqu'un" de... Jacques-François Marchandise, de la FING !  

 Encore merci à Mario Asselin pour cette journée canadienne

 

Marielle Gendron

Marielle Gendron

Stagiaire sur le projet FuturEduc
A propos de moi

Etudiante en master 2 Technologie de l'Education et de la Formation à l'Université de Rennes 2 et en alternance au sein de la Fing sur le projet FuturEduc


Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8