Questions Numériques

Questions Numériques

Cycle annuel de prospective créative de la Fing


La synthèse du 1er atelier Transitions² - 10 juillet 2015

1er atelier de travail « Transitions 2 » 

10 juillet 2015, Salle de la Netscouade, 8 passage Brulon [interphone Fing]
 
Présents
 
Renaud francou
Sophie Barré
Aymeric Raoult
Cathy Dubois
Henri Galland
Sophie Nicolas
Juliette Dubois
Brigitte Berger
Jacques Noël
Anne Chanon
Sophie Bouteiller
Hubert Guillaud
Thierry Marcou
Laura Le Du
Julia Charrie
Guillaume Plouin
Tamer El Aidy
Marie Banatre
Mootoosamy, Edwin
Hugo Ponce
Sophie Mahéo
Daniel Kaplan
Denis Pansu
JF Marchandise
 
 

1- Rappel de la démarche Transitions2 : enjeux, déroulé, grandes étapes

 
Transitions2 ("au carré") est un projet récent lancé à Futur en Seine.
Il n'est pas lancé que par la Fing, mais par plusieurs partenaires : Coalition climat21, ouishare, POC21, Place to B, Les petits débrouillars, Terra eco.
 
Transitions au carré, d'où ça vient ?
Le précédent Cahier de prospective de la Fing autour de la démarche "Questions Numériques" s'est intéressé à la transformation des systèmes complexe (http://reseau.fing.org/qntransitions). Nous avions aussi publié un jeu qui invite à devenir acteur de ses propres transitions.
 
Parmi les grandes transitions contemporaines, les 2 qui nous intéressent ont un lien et une difficulté :
   > La transition écologique ne se définit quasiment que comme un objectif ("rester nombreux sur cette terre") mais elle peine à raconter le chemin pour l'atteindre, en tout ca à l'échelle macro (les initiatives individuelles, elles, sont légion)
    > La transition numérique est une force de transformation d'à peu près tout, une force brute qui change tout et qui sait raconter des chemins de transformation ; mais elle ne sait pas vers quel but elle tend...
    
    La plupart des acteurs engagés dans les questions environnementales et énergétiques n'ont pas forcément une vision du numérique et une  vraie difficulté à en appréhender la complexité.
    
    L'Intuition de Transitions2 est de rapprocher ces deux transitions. Cette disjonction fait du mal, il faut travailler à la réduire, recréer du lien entre pensée numérique et écologique
    Pourtant, la disjonction entre ces transitions et les communautés qui les portent, n'a pas toujours été ; ainsi, Transitions2 s'inspire du  "Whole Earth Catalog" de 1968, qui s'adressait aux américains voulant revenir vivre à la nature
 > objectif de Transitions2
 
Concrètement, le projet cherchera à outiller, aider, connecter... des initiatives et projets autour du lien entre transitions écologique et numérique, via notamment une plateforme en ligne pour référencer le plus grand nombre possibles de personnes et groupes, projest, connaissances, imaginaires sur le lien entre transitions écologique et numérique.
 
En parallèle, Transitions2 s'intéressera à des sujets à cartographier, parmi lesquels :
  • (avec le Cigref, notamment) pour une informatique "écologique by design" : en quoi la fonction et le métier informatique de l'entreprise pourrait devenir un véhicule actif, un outil directeur, de la transformation écologique de toute l'entreprise [sujet défini]
  • agenda 21, quel en serait la couche numérique ? [en discussion]
  • alimentation, comment est-ce qu'on peut passer du slow food à la slow city ? [en discussion]
  • l'économie circulaire pour "les petits" (donc pas les grands industriels), le "bazar" de l'économie réelle[en discussion]

 

Question ; 
L'héritage Whole Earth Catalogue : peut amener une vision un peu naïve de recensement de "solutions" alors qu'il s'agit de quelque chose de bien plus systèmique, de mise en débat etc. 
>> Attention : le catalogue n'est plus le produit final, c'est la ressource. Transitions2 propose justement de mettre en débat, d'explorer les controverses... 
 
Quelques RDV de Transitions2 : 
    
- en Aout, avec POC21 : sortir du prototype [ POC 21 = L'approche Open Source peut-elle apporter des réponses intéressantes à la crise climatique ? Comment les industrialiser ? Sélection d'une douzaine de projets, accélération pendant 5 semaines, exposition et catalogue des objets Open Source.
    - fOSSa : du 23 au 25 septembre, avec le 24 sept centré sur le lien numérique/écologique (Nantes, pendant la Digital Week qui peut donner lieu à d'autres initiatives) https://fossa.inria.fr/
    - 15 et 16 octobre à Aix
    - Roumics : 9 et 10 octobre à Lille http://www.roumics.com (programme pas encore publié)
    - Le temps des communs, du 5 au 18 octobre http://vecam.org/Le-temps-des-communs-du-5-au-18-octobre
 
Autres événements : 
du 15 au 17 septembre, Frejus : le numérique 3D au service de territoires intelligents.
19, 20 et 21 novembre ; Ouishare Fest à Barcelone 
 
 

2- Ce qui fait le lien entre Transition Numérique et Transition écologique aujourd’hui

 
À quel exemple concret et ambitieux pensez-vous qui fait le lien entre Transition écologique et Transition numérique ?
Ce peut être un projet, une histoire, une personne, une utopie, une méthode…"
 
En quoi ces initiatives ont un potentiel transformateur qui peut d’une manière ou d’une autre permettre de réaliser la transition écologique ?
 
Mesurer autrement
  • Moteurs de calculs numériques pour créer des simulations (par exemple dans le bâtiment, pour savoir si je dois faire des travaux, mais pourquoi pas pour les véhicules)
  • Instrumentation : porter un diagnostic sur mon appartement, savoir si mon frigo consomme plus ou moins. 
  • Plateformes d'informations géographique : diagnostic + science participative. 
  • Hercules (faire un inventaire européen des paysages patrimoniaux culturels d'Europe : plateforme numérique coll où chaque site/projet qui a pour initiative de protéger le paysage est recensé : but : trouver des méthodes pour embrasser cette compléxité)  
  • Copernicus : Global Monitoring for Environment and Security
  • La modélisation 3D pour décrire un environnement, un territoire. Ex : mesure des arbres par photos satellite. 
  • La donnée comme un jeu plutôt qu'une contrainte
  • La modélisation 3D du territoire au service de la qualité du cadre de vie : inventaire, simulation, gestion, communication-sensibilisation…
 
Mobilités-Démobilités
  • Télétravail => réduction des déplacements ? Création de Hub géographique ? créer les conditions de la démobilité?
  • La voiture connectée et autonome, pour optimiser les transports et réduire les gaz à effets de serre
 
La voie du partage, la frugalité
  • Uber, taxi, co-voiturage : optimiser mes émissions
  • Et si les acteurs publics remplaçaient Uber, proposaient une application aussi utile ?
 
Repenser les réseaux : distribution, décentralisation
  • La décentralisation des politiques énérgétiques
  • Jérémie Rifkin et la 3e Révolution industrielle
    
    La puissance de la foule (Crowdsourcing, P2P, activisme)
  • Avec son smartphone, partager un constat sur la biodiversité
  • Santé environnementale
  • De nouvelles formes d'activisme : Julien Bayou (jeudi noir)
  • Le numérique permet d'être au courant de ce qui se passe à côté de chez nous :  ex : Le marché citoyen. 
 
"Smart trucs"
  •     Les solutions où le numérique « prend la main » pour réduire l’empreinte carbone de systèmes : smart, voiture intelligente
 
Articulation des temps
  • Explorer les nouvelles représentations du temps (ex : des logiciels d’agenda différents)
 
Geoingenierie
  • Remédiation technologiques (plus d'abeilles ? On va utiliser les drones) 
  • Géoingéniérie. 
 
"Ecology by design"
  • Généralisation des systèmes de mesure pour les entreprises. Penser environnement dès le début, éco-conception des produits et des logiciels qu'on développe. (voir Sophia Antipolis (Denis) 
 
Produire autrement, recycler, accroitre la performance
  • Impression 3D à partir de débris de catastrophes
  • forêt amazonie : vieux téléphones pour faire de la foret intelligente. Rain Forest Connection : https://rfcx.org/
  • Le numérique peut contribuer à gérer des situations 100% énergies renouvelables. 
  • Agriculture et numérique. Outillage ? 
 
Le numérique au service de l'humanitaire
  • MSF travaille avec des start-ups qui construisent des drones à envoyer en zone épidémie.
  • Les travaux d'openstreetmap en Haiti notamment ou CartONG.
  • Le numérique, opportunité dans la prise en charge des grandes crises (catastrophes naturelles, épidémies…) Ex : http://www.ushahidi.com/
 
 

3- Controverses et tensions

 
“Selon vous, quels sont les sujets sur lesquels on se "tapera" dessus dans les 5 ans à venir ?
Pourquoi ? Sur quoi devrait-on du coup travailler ?"
 
Le numérique en question
  • Montée de la méfiance envers le numérique ("le numérique, c'est la solution")
  • Quelles technologies ? quelles priorités ? Le numérique peut-il rendre viable d'autres mix énergétique ? 
  • La "lutte des luttes" : le numérique focalise sur ce qu'on sait mesurer)
  • Totalitarisme des solutions
  • Le numérique qui optimise et transforme va t-il rendre possible la fin du nucléaire ?
  • Quelle est l’empreinte écologique des Fab Labs ?
  • Les big data vont-elles fagocyter et dicter les solutions ?
  • La data : comment/qu'est-ce qu'on mesure, comment on qualifie les problèmes, asymétries de construction des problèmes
  • Les humains ont-ils encore leur place dans les décisions ?
 
Autour des rapports de force mondiaux
  • Le numérique et l'aliénation nord/sud : quels choix de developpement pour les pays pauvres ? Soumis au modèle dominant (ex : exploitation énergies fossiles) ? 
  • Une concurrence accrue entre les solutions à l’échelle d’un quartier, d’une ville, globale… chacune dans son coin : comment réaliser l’articulation de ces différentes échelles ?
  • Peu d'harmonisation européenne ou mondiale, chaque pays fait ce qu'il veut... Quels modèles communs ? 
  • De nouveaux risques de totalitarisme (la guerre des ressources)
  • Monopole des plateformes (uber, coivoiturage etc) 
  • R&D : vers des confrontations de modèles
  • « Les Monsanto de la connaissance » : de nouvelles inclusions ?
 
Clivages sociaux et sociétaux
  • Conflits de génération : les générations précédentes n’ont rien vu venir ou n’ont rien voulu savoir
  • Des clivages sociaux : l’écologie comme le numérique sont très normatifs, et engendrent de nouveaux clivages
  • Les formes légères de participation ouvertes par le numérique (ex : pétitions en ligne) signent-ils la fin de la participation citoyenne ?
  • Questionner le rôle des experts sur les bonnes mesures, les bons capteurs, quelles implications pour la définition des problèmes, des priorités. Il ne faut pas de susbstitution mais une complémentarité. 
 
 

4- Appel à ressources

"Quel(le)s-sont selon vous les personnes qu’il faut absolument contacter et embarquer par n’importe quel moyen, quel papier il faut avoir lu, quelle video il faut avoir vue...
 
  • Marjorie Musy, Chercheur au CERMA, Directrice adjointe de l'IRSTV
  • Françoise Berthoud, écologue, ingénieure de recherche en informatique au Laboratoire de Physique et Modélisation des Milieux Condensés (LPMMC) au CNRS, et co-fondatrice du collectif Ecoinfo. http://ecoinfo.cnrs.fr/
Elle a publié un livre collectif : Les impacts écologiques des technologies de l’information et de la communication - EDP Sciences auteurs : Philippe BALIN - Françoise BERTHOUD - Amélie BOHAS - Carole CHABUILLET - Jean-Daniel DUBOIS - Eric DREZET - Cédric GOSSART - Marianne PARRY
  • Ville de Paris, service numérique et développement durable (est un service transverse) Fabienne Giboudeaux
  • Emmanuelle Delsol journaliste
 
A venir : le planning des ateliers de l'automne !!
 
Renaud Francou

Renaud Francou

FING - Animateur du programme Transitions2 et de Capacity

Commentaires

  • Jacques NOEL le 23 juillet 2015

    Bonjour,

    Le sujet "Repenser les réseaux" cite l'auteur J.Rifkin. C'est effectivement le plus populaire. Toujours dans le domaine de l'Energie, on peut aussi citer l'association Negawatt qui a mis au point un scénario qui fait référence. Il est possible de faire appel à un de leurs ambassadeurs pour une session de présentation.

  • François Commun le 24 juillet 2015

    Bonjour,

    Dommage de constater, qu'une fois de plus, la transition numérique semble occulter la situation de ceux qui n'ont pas de compétence numérique, entre 15 et 20% de la population, souvent les plus pauvres. Cette attitude rejoignant celles de plusieurs préconisation liées à la transition écologique. Est il possible de connaitre la raison de ces oublis ?

  • Renaud Francou le 24 juillet 2015

    @Jacques : merci pour la référence, c'est précieux en effet !

    @François : c'est pas parce que les questions d'inclusion n'apparaissent pas en tant que telles dans le compte rendu qu'elles ont été éludées. Il s'agit ici de la synthèse d'un premier travail de deux heures sur un sujet qui va durer sans doute plusieurs années et extrêmement vaste, donc il est clair que nous n'avons pas tout cartographié en un atelier. Mais il faut bien commencer par quelque part !
    D'autre part, l'inclusion apparaît en creux dans quelques contributions, quand on parle d'asymétrie de pouvoirs et de connaissance (non ?)

    Mais nous sommes très preneurs de contributions, liens, initiatives... qui traitent de ce sujet !

  • Vivian Depoues le 26 juillet 2015

    Bonjour, merci beaucoup pour ce compte-rendu, le sujet est vraiment passionnant et cette interface numérique-transition écologique sera très certainement très riche en questionnements dans les prochaines années.

    Il y a également de grands enjeux de gouvernance, de représentation, ainsi que des questions ouvertes sur le type de données dont on aura réellement besoin.

    Impatient de voir ce que donnera la suite de cette réflexion ! (par simple curiosité, comment est constitué le groupe des participants à ce type d'ateliers car c'est un sujet où tellement de visions différentes peuvent être pertinentes ?)

  • François Commun le 27 juillet 2015

    @ Renaud Merci pour ces infos. Nous sommes conscients que nos actions ne sont pas pertinentes pour tous les publics, mais puisque vous êtes preneurs de contributions, voici la notre.

    En tant que responsable d'un EPN, travaillant essentiellement, par choix, avec des pauvres, notre priorité est de tenter,de les aider, dans notre domaine. Dans le cadre des problématiques de "transitions2", cela nous semble urgent. Pourquoi ?

    1) Plusieurs mesures liées à la transition énergétiques, les pénalisent particulièrement

    2) Le gouvernement a fait deux choix significatifs, dans le cadre de la transition numérique:

    - A contrario de la French Tech et du THD, aucun financement n'est prévu contre l'exclusion numérique, qui risque donc de s'aggraver

    - Au niveau de l'administration et organismes publics affiliés, en ligne, il apparait que c'est le choix de l'assistanat qui a été fait, au lieu de l'autonomie par la formation

    Pour ces raisons , et d'autres, il nous semble important d'essayer de proposer rapidement des actions concrètes, réalisables à court terme. Sinon, "l'apartheid social" souligné par M.Valls, va croitre avec "l'apartheid numérique".

    Comme l'a écrit St Exupéry, " pour ce qui concerne l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible".

    Notre projet est lisible ici: http://issuu.com/1pourtousettouspour1/docs/acquisition_des_comp__tences_num__r

    Nous sommes intéressés par toute remarque pour l'améliorer et/ou tout contact dans le but de le concrétiser

  • Yvon Rastetter le 30 juillet 2015

    Il faudrait peut-être inclure les approches novatrices de formation, comme Simplon, qui concernent fortement les territoires et sont des vecteurs de changement des mentalités

  • Renaud Francou le 24 août 2015

    @ Vivian : le groupe de réflexion est très ouvert : tous ceux que le sujet intéresse, d'où qu'ils viennent. Le temps de caler les prochaines dates d'atelier et nous vous les ferons savoir.

    @ François : merci, c'est très riche ! Et encore une fois, le sujet "comment l'inclusion numérique et la capacitation peut-elle contribuer à la Transition Energétique" est pour nous une vraie question, qu'il faudra traiter de toute façon. Donc nous serons preneur de votre contribution et de la "frotter" à d'autres initiatives.

    @Yvon : en effet, Simplon est un bon exemple d'agilité et de réalisations concrètes, merci de nous le rappeler !

  • Vivian Depoues le 24 août 2015

    Merci beaucoup pour votre réponse, je serai vraiment intéressé pour suivre la suite des échanges. En attente des informations donc :)


Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8

Feedback

Vous avez une remarque à faire, de nouvelles idées à proposer ou un bug à signaler ? Nous serions ravis d'avoir votre retour.
Humeur :  

A propos de :  

 

» Afficher les précédents feedbacks