DigiWork

DigiWork

Repenser la place de l'individu au travail dans une société numérique


Speaker #Lift14Fr : pourquoi venir écouter Aurialie Jublin et Amandine Brugière le 21 oct. à Marseille

Les réseaux sociaux, c’est aussi le moyen d’une vaste auto-promotion..., donc allons-y ! :)

Au milieu de tous les fabuleux intervenants de Lift with Fing cette année, vous trouverez Aurialie Jublin et moi-même, qui avons conduit, depuis février 2013 les travaux «  Digiwork, repenser la place des individus au travail dans une société numérique », investiguant, tout azimut, ce thème séculaire du travail. 
 
Qu’est-ce qui se transforme dans les pratiques de travail, sous l’influence - directe ou indirecte - du numérique ? La réponse est à peu près tout ! 
 
  • La manière dont les individus travaillent : les tâches à accomplir, toujours plus dématérialisées ou interfacées par des écrans, voire tout bonnement remplacées par des robots. 
  • Les rythmes et les espaces de travail : l’unité de temps et de lieu éclate sous la pression du travail mobile, de l’entreprise muti-sites, du brouillage des frontières entre vie personnelle et vie professionnelle. Des individus sur-occupés d'un côté, et d'autres essayant d'additionner des temps partiels. 
  • Les interactions collectives de travail : le mode projet, l’entreprise étendue font vaciller le rapport de subordination, les fonctionnements hiérarchiques, les organigrammes
  • La production de valeur : qui devient presque autant le fait des collaborateurs que des clients/usagers/consommateurs/contributeurs….
  • Les capacités de mesure et d’évaluation du travail qui évoluent avec les nouvelles métrologies (data)

image

 

 
Managers, RH, préparez-vous aux turbulences, il va vous être demandés d’être particulièrement agiles et innovants ! Le travail vit une métamorphose
 
Mais qui dit transformations, dit transitions... (douces ou violentes, c'est selon...) :
Peut-être demain devrez-vous adopter un espace Shenghen au sein de l’entreprise étendue pour favoriser la mobilité et la créativité de vos collaborateurs ? Peut-être devrez-vous pencher définitivement du côté de l'entreprise « grande ouverte », "sans portillon", afin de dynamiser l’innovation ? Peut-être vous faudra-t-il d'abord enrichir la musette numérique du travailleur, afin que celui-ci capitalise au mieux sur ses expériences, ses compétences, ses réseaux, et augmente par là ses capacités d'autonomie et de rebond ? 
Peut-être que l’individualisation des pratiques de travail et l’attente d’une personnalisation des modes de vie vous contraindront à inventer de nouvelles modalités de dialogue social, et de régulation collective ? 
 
Le reste est à entendre - et débattre - le jour J !
 
 
A consulter aussi, sans modération : 
 
 

Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8