ShaREvolution

ShaREvolution

En 2014, la Fing et Ouishare s’unissent dans un projet-de R&D collective aux frontières de l’économie du partage-et de la consommation collaborative : ShaREvolution.


Première cartographie des opportunités et menaces de la consommation collaborative pour les acteurs

Le lancement de ShaREvolution le 11 février à l’ENSCI a permis de réunir un certain nombre d’acteurs concernés par la consommation collaborative. Comme présenté par Jacques François Marchandise, directeur de la recherche et prospective de la Fing,  plusieurs « généalogies » et acteurs se raccrochent à ce concept de consommation collaborative. Dans le champ pré numérique sont présents les acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) et les acteurs réfléchissant aux modèles d’économie servicielle, et dans le champ numérique les acteurs de la consommation collaborative et les écosystèmes fondés sur les communautés - crowdfunding, crowdsourcing, logiciel libre, etc. Le numérique vient bousculer les acteurs, les modèles, les échelles (territoire, quartier, national, international), les dynamiques.
Dans l’atelier sur "Opportunités et menaces", nous avions autour de la table des représentants du secteur de l’ESS, des acteurs publics, des acteurs urbains, des transporteurs, des constructeurs et des acteurs de la consommation collaborative. Sur ce document accessible ici, vous trouverez les premières menaces et opportunités telles que énoncées par ses participants. Vous pouvez la commenter, l’enrichir, en y mettant vos commentaires. Cette première cartographie sera enrichie au fur et à mesure de nos échanges, ateliers et débats.


image

Certaines opportunités sont prometteuses, comme celles pour un monde plus solidaire (accélérer les solidarités locales, les liens) avec la question de la formation des publics afin de redonner du pouvoir aux citoyens, plus « responsable » (pousser à des logiques de recyclage, de valorisation des capacités excédentaires) ou celles concernant à réfléchir aux secteurs « autrement » ; par exemple avec ces nouveaux modèles de partage de la voiture, ces nouveaux modèles permettent également de générer des opportunités d’usages environnementaux. Les échelles d’intervention des acteurs changent et peuvent être une opportunité mais aussi une menace puisque ces acteurs sont dorénavant en concurrence avec d’autres types d’acteurs. Il y a également un changement de relation client dès lors qu’ils sont offreurs de services et non plus de produits uniquement.
Du côté des menaces, il y a le risque de la marchandisation des sociabilités ou la récupération par les grands acteurs au détriment du travail de terrain réalisé par les associations mais aussi la concurrence déloyale. La fragile santé des acteurs de la consommation collaborative est également une menace car les modèles économiques sont aujourd’hui peu viables et les entreprises de ce secteur peu rentables. Il y a bien sûr la question de la confiance derrière ces plateformes et qui gère le service.
Pour ces acteurs autour de la table, il est en tout cas important de réfléchir ensemble et d’établir des passerelles entre les mondes "pré numérique » et « numérique » et construire un écosystème dans une logique de partenariat avec le monde associatif. A suivre.

Véronique Routin

Véronique Routin

Directrice du développement de la Fing

Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8