DigiWork

DigiWork

Repenser la place de l'individu au travail dans une société numérique


image Fil de veille Digiwork

Articles connexes

Digiwork - Revue de veille n°7

Digiwork - Revue de veille n°7

Pour certains, c'est déjà l'heure...
#Digiwork - La revue de veille du 1er juillet

#Digiwork - La revue de veille du 1er juillet

La barre des 600 articles a été...
#Digiwork - La revue de veille du 3 juin

#Digiwork - La revue de veille du 3 juin

Dans notre nouveau rendez-vous hebdomadaire, nous...
Revue de veille Digiwork n°8

Revue de veille Digiwork n°8

Pour celles et ceux qui n'ont pas encore...

#Digiwork - Revue de veille

A ce jour, plus de 450 articles et études ont été référencés dans le groupe Diigo de Digiwork. Chaque semaine nous allons essayer de mettre en avant une dizaine de liens, un peu comme la rubrique  "A lire ailleurs" d’Internetactu (en moins fournie). Et la sélection de la semaine va d’ailleurs commencer avec un article d’IA :

 

[Thématique en trois liens]

L’emploi à l’épreuve des algorithmes – Internetactu.net

L’analyse des grandes quantités de données – le Big Data – est appelée à révolutionner bien des domaines. L’emploi et les ressources humaines pourraient même devenir l’un de ses premiers terrains d’application, comme l’indique les nombreux exemples cités : Google et son laboratoire des RH People Analysis ; Linked-in et son service Recruiter qui permet de proposer aux employeurs “les utilisateurs qu’ils devraient embaucher” ; la Bank of America qui utilisent des capteurs pour étudier les mouvements et les interactions de ses employés et comprendre ainsi la façon dont ils travaillent et interagissent ; …

 

RH, pourquoi (et comment) Big Data va révolutionner votre façon de recruter ! – MyRHLine.com

Exemple pratique de l’utilisation et l’exploitation des données dans une entreprise pour améliorer le recrutement et diminuer le turnover.

 

Recrutement: coopter et gagner de l'argent – FranceInfo

C'est une des nouvelles techniques de recrutement qui arrivent en France: la cooptation sur les réseaux sociaux. Le site "My Job Compagny" propose à ses internautes de recommander le meilleur candidat avec à la clef la possibilité de gagner de l'argent.

 

[Service]

Bonus.ly est une start-up américaine qui a imaginé un système de pair-à-pair d’attribution des primes. Une fois le budget prime établi (financier ou non), les personnes évaluent le travail de leurs collègues et les récompensent sous forme de points, le décompte final permet de définir le montant à verser à chacun. L’avantage du système : une meilleure reconnaissance du travail par ses collègues, une répartition plus transparente des primes et au final une communication plus positive.

 

[Synthèse]

Réflexions sur l’entreprise et l’environnement de travail de demain – Entreprise 2.0

Frédéric Cavazza a fait une synthèse du rapport de PSFK "Future of Work" sur les changements organisationnels et culturels dans les environnements de travail. Les grandes thématiques sont les suivantes : écosystème de prestataires ou indépendants pour développer son activité ; flexibilité des espaces physiques, imbrication des espaces de collaboration physique, mobile et virtuel ; mise en place de réseau d’apprentissage, de formation et de capitalisation des connaissances ... Des pistes de réflexion et des liens accompagnent cette synthèse.

 

[Vidéo] 

Le travail invisible : le gratuit a-t-il une place dans le monde du travail ?

Interventions de Pierre-Yves Gomez, auteur de l’ouvrage Le travail invisible : enquête sur une disparition, et d’Emile Hooge, consultant chez Nova7

Tout doit être comptabilisé dans l'entreprise, car ce qui compte c'est la performance. Mais dans tout travail, il y a une part "gratuite" : on donne son temps (en restant un peu plus longtemps), des conseils, on participe à la vie commune, ... ce qui permet de vivre dignement son travail, d'être quelqu’un au travail, de s'engager, ... Les normes et les contrôles diminuent la part du don et "détruisent" ainsi la gratuité du travail. C’est pourquoi beaucoup de personnes, contraintes dans leur travail,  passent du temps sur Internet et travaillent gratuitement (rédaction de blog, contribution sur Wikipedia, participation à des forums…). Le manager doit trouver la juste part de gratuit dans l’entreprise, retrouver le gratuit dans l'entreprise 
Ex. du hackathon des cheminots de la SNCF (sur 3 jours dont un week-end) ou le Museomix ont montré l’envie de rencontre et de collaboration avec des gens différents et la liberté de développer des idées innovantes.

 

[Infographie] 

Les 9 types de collaborateurs selon CentralDesktop

Vous êtes à peu près sûrs de vous reconnaître dans un des personnages décrits dans cette infographie : que ce soit dans l’expert (qui connaît toutes les bonnes pratiques collaboratives de la structure), le meneur (qui aide les membres de son équipe à finaliser leur trouvaille), dans l’"homme (ou femme) des silos" (qui aime travailler seul) ou encore dans le sceptique à qui l’on doit prouver que les outils collaboratifs lui seront vraiment utiles.

 

[In English]

The new artisans of the network era – Harold Jarche

Petit extrait d’un article d’Harold Jarche qui a fait la même analyse que Digiwork sur l’individu équipé, autonome et connecté, l’émergence de pratique collaboratives et de collectifs et les nouvelles formes de création de valeur : "Knowledge artisans are amplified versions of their pre-industrial counterparts. Augmented by technology, they rely on their networks and skills to solve complex problems and test new ideas. Small groups of highly productive knowledge artisans are capable of producing goods and services that used to take much larger teams and resources. In addition to redefining how work is done, knowledge artisans are creating new organizational structures and business models, such as virtual companies, crowd-sourced product development, and alternative currencies."

 

[Pop Culture]

Dossier Real Humans - Slate

Arte diffusait le mois dernier la série Real Humans, racontant la cohabitation, plus ou moins facile, entre les humains et les hubots (robots à visage humain qui aident au quotidien les humains). Relations humain-hubot, activistes anti-hubot, discrimination envers les hubots, hubots se battant pour leur liberté, … les thèmes abordés par la série sont nombreux et Real Humans apportent donc un éclairage intéressant sur la thématique Robot/Humain.

 

[Détente]

Est-ce que c'est vraiment mieux chez les Bisounours ? - Slate

A force d’entendre l’expression "On n’est pas chez les Bisounours", un journaliste de Slate a décidé d’aller faire un tour au Jardin des Bisous, pour rencontrer les célèbres oursons. Égalité, amour universel, confiance, respect de l’environnement, … il semble qu’il fait vraiment bon vivre chez les Bisounours.

Aurialie Jublin

Aurialie Jublin

Des chiffres et des lettres
A propos de moi

Titulaire d’un DESS Franco-russe de Management et après une 1e expérience de 2 ans dans une SSII franco-russe, je rejoins la Fing en août 2007. Responsable administrative et financière de...


Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8