MesInfos

MesInfos

Une expérimentation de la Fing autour du partage et de la ré-utilisation des données personnelles


En ce moment sur "MesInfos"

> Le projet continue, venez le suivre sur le site Mesinfos !

 image 

CA Store : une plateforme d’applications basées sur la réutilisation des données bancaires

Le projet Mes Infos a pour but d’imaginer ce que pourrait être le partage des données personnelles entre organisations et individus et de réfléchir aux services innovants qui pourraient naître de ce partage. Mais quelles seraient les caractéristiques de ce partage et d’où proviendraient les services ?
Plusieurs hypothèses coexistent en ce qui concerne leur origine : proviendraient-ils d’acteurs existant déjà dans l’écosystème des données personnelles (start-up, grande entreprise, …), de « nouveaux entrants » ?  Se grefferaient-ils autour d’une plateforme, d’un PDS (Personal Data Store), ou seraient-ils créés à l’initiative des entreprises détentrices de données personnelles ?


En effet, certaines entreprises et notamment les banques font un premier pas dans ce partage en mettant à disposition de leurs clients un ensemble d’applications. C’est par exemple le cas du Crédit Agricole. Cette dernière a en effet créé le CA Store, une plateforme de développement et de mise à disposition d’applications web et mobiles innovantes intégrant des fonctionnalités bancaires.
Le projet, rentré en phase pilote au mois de Juin 2012, devrait être lancé au niveau national vers la mi-septembre 2012.
Christophe Ducamp, qui joue le rôle de coordinateur et d’animateur au sein de la plateforme, a accepté de nous éclairer sur la manière dont celle-ci fonctionne.


Concrètement, le Crédit Agricole met à disposition des développeurs un kit de développement qui leur permet de concevoir des applications web et mobile qui auront accès aux données bancaires des clients. Le développeur n’a donc pas accès à celles-ci. L’interface de programmation n’est pas ouverte mais réservée à une communauté de partenaires numériques (développeurs utilisateurs du kit de développement) : les Digiculteurs, qui s’engagent à respecter un certain nombre de règles dans la conception des applications.
Une plateforme de co-création permet aux clients de dialoguer en direct avec les développeurs afin d’exprimer leurs besoins en terme de fonctionnalités des applications. Celles-ci sont mises à leur disposition via un portail d’applications et sont de nature diverses : elles permettent par exemple au client de connaître le solde de son compte en un clic sur son smartphone, d’être récompensé quand son objectif d’épargne est atteint, d’anticiper son budget vacances depuis sa tablette numérique, …

 

Fonctionnement du CA Store

    Fonctionnement du CA Store (source : Le projet Crédit Agricole Store : A retenir – par le Crédit Agricole)



Une des particularités du CA Store réside dans son modèle de rémunération des développeurs qui se différencie des modèles rencontrés au sein des marchés d’applications traditionnels (Appstore d’Apple par exemple).
En effet, dans le cas du CA Store, le client se verra proposer un bouquet d’applications à un certain tarif mensuel qui rentrera dans ses frais bancaires. Ce tarif lui permettra d’accéder à un ensemble d’applications disponibles sur la plateforme : Pass Gratuit pour un accès en mode « démo », Pass Découverte pour utiliser 1 à 10 applications par mois ou Pass Premium pour avoir accès à un nombre illimité d’applications par mois. Le développeur, quant à lui, sera rémunéré tous les mois, proportionnellement à l’utilisation de ses applications faite par les clients, ce qui l’incite à faire des efforts de manière continue afin que les clients du Crédit Agricole trouvent un intérêt à utiliser régulièrement l’application.  

On est donc dans le cas d’une co-production entre une coopérative de développeurs (Digiculteurs) et le Crédit Agricole qui a pour objectif de créer un écosystème numérique qui faciliterait la création d’applications innovantes.

 

Ecosystème du CA Store



 Ecosystème du CA Store (source : Présentation Projet CA Store – Pole TES)


Le CA Store constitue donc un premier exemple de réutilisation de données personnelles et trouve ainsi sa place dans l’analyse économique actuelle menée dans le cadre du projet Mes Infos.
Des opportunités sont à saisir pour les développeurs, que ce soit pour permettre ou accroître une forme d’interopérabilité des applications du CA Store avec d’autres applications (par exemple une application qui me permet de classer mes dépenses par catégorie et me permet également d’insérer ces données dans d’autres applications, de santé, de consommation, … issues du Quantified Self), pour rendre davantage de données bancaires à l’utilisateur afin qu’il puisse en disposer indépendamment des applications qui lui sont proposées, et, plus globalement, pour tirer parti de toutes les évolutions permises par cette plateforme. Ces évolutions, issues de l’imagination des clients et des développeurs, pourraient ainsi suivre ou compléter cette initiative, dans le sens d’un empowerment du consommateur.

 

Carole Leclerc

Carole Leclerc

stagiaire en master 2 participant au projet Mes Infos

Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8

Feedback

Vous avez une remarque à faire, de nouvelles idées à proposer ou un bug à signaler ? Nous serions ravis d'avoir votre retour.
Humeur :  

A propos de :  

 

» Afficher les précédents feedbacks