ReFaire : nouvelles pratiques, nouvelles fabriques

ReFaire : nouvelles pratiques, nouvelles fabriques

Une expédition de la Fing en 2012-2013


Scénario extrême 2 : repenser le cycle de vie d'un "objet" qui produit, stocke, ou aide à gérer l'énergie : le module "open piézo"

Présents

  • Laura Pandelle
  • Gaby Bolivar
  • Gautier Coadou
  • Noëlle Gosselin

Produit

"Objet" qui produit, stocke, ou aide à gérer l'énergie
Au sujet de l'objet, celui-ci était semble t-il trop "large". Sa qualification en un produit a demandé beaucoup de temps. Au final, le choix s'est porté sur un produit piézo-électrique, plutôt un capteur que l'on pourrait appliquer à de nombreuse situation. 
image

Matériel 

Carte
  • 1. "La culture de la réparation se généralise"
  • 7. "La mondialisation de la production en déclin"
  • 35. "l'open hardware se développe"
  • 38. "Production à la demande et/ou forte personnalisation"
  • 40. "Des tiers lieux variés pour expérimenter"
  • Carte ajoutée : Charte "open piézo".
Une carte a été ajoutée, il s'agit d'une carte "charte produit open source". Il s'agit d'ajouter à une licence libre (le matériel est en "open hardware", une charte à respecter pour qui veut produire cet objet. Elle ajoute notamment la demande de documentation du produit créer ainsi qu'une demande sur la recyclabilité des matériaux utilisés. Ce produit piézo-électrique est libre, mais doit respecter cette charte avant d'être proposé à la commercialisation. 

Résumé

Le scénario s'appuie sur les tiers lieux afin de prototyper le produit aussi bien à une échelle locale que "glocale". En effet, tout le développement du produit est réalisé sous licence "open hardware" et publié sur un site dédié afin de créer une communauté. Si certains des produits sont directement utilisés à partir de leur lieu de conception, des néo-artisans déclinent les modules dans des produits et pour des usages très différents. Les produits sont pensés dès leur conception pour pouvoir être facilement réparables et recyclable. La licence "open hardware" est accompagnée d'une charte proposant plusieurs pistes sur les matériaux à utiliser, leur recyclage, leur intégration, etc. Pour garder l'appellation, les vendeurs doivent répondre à la charte. 

Scénario créatif

La carte "des tiers lieux variés pour expérimenter" est au coeur de la conception du produit. C'est dans ce lieu que les différents membres vont venir prototyper le produit. L'idée vient d'une demande locale dans un village hors des centres urbains. Comment produire de l'énergie à bat coût en utilisant des technologies piézo-électriques. L'objectif est de conceptualiser un module qui pourra s'adapter sur plusieurs dispositifs assez simplement et ainsi répondre à différents usages. 

Une des premières idées est d'utiliser plusieurs de ces modules sur un dos d'âne à l'entrée du village pour tester la capacité de productions électriques. 

Les premiers prototypes sont conceptualisés et réalisés dans le tiers lieux du village. Les plans des modules sont publiés dans une licence "open hardware" (carte 35, l'open hardware se développe) et publiés sur l'internet afin de les diffuser et prolonger la réflexion avec d'autres communautés. L'objectif de la licence est multiplier les champs d'expérimentations, et confronter le module à d'autres problématiques dans une logique "glocale". Les modules sont aussi bien testé dans la cours de l'école, sur les différents chemins communaux, que dans les étables, etc.

La "R&D" sur les modules se déroule aussi bien dans plusieurs tiers lieux que sur le site communautaire "piezofarmlab.com" qui permet de diffuser et distribuer la conception des modules aussi bien en France qu'a l'étranger. 

La carte 38 "production à la demande et/ou forte personnalisation" permet de faire produire les capteurs ainsi que les outils, dispositifs, systèmes qui vont les accueillir par des "néo-artisans". Ils sont a la capacité de produire des petites séries très personnalisées pour différents usages. La conception des capteurs ayant été "crowdsourcée" dans plusieurs tiers lieux afin de s'appuyer sur les différentes compétences des acteurs. Les "néo-artisans" vont intégrer ces modules dans plusieurs produits. 

Si les modules sont publiés dans une licence "open hardware", celle-ci est accompagnée d'une charte "open piezo" qui conseille et spécifie certains matériaux à utiliser lors de la construction, pour des questions de durabilité, de réparabilité ainsi que de recyclage. 

Enfin, les différents produits à base de modules piézo-électriques sont pensés pour être facilement réparables et ceux-ci peuvent l'être aussi bien par des professionnels que dans dans des "repairs cafés" (carte N°1)

Questions

Plusieurs questions ont été posées lors de la présentation sans être discutées ni répondue.

  • La question d'EDF quels partenariats pourraient-ils être mis en place?
  • Quid de la connexion à une "Smart Grid" afin de partager efficacement l'énergie produite?
Fabien Eychenne

Fabien Eychenne

A propos de moi

Fabien Eychenne, 31 ans, a rejoint la Fing en 2005 en tant que Chef de Projet. Il a notamment animé un réseau d'expérimentateur d'ENT, conduit l'étude Musique &...


Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire.
Veuillez vous identifier, ou créer un compte.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8