DigiWork

DigiWork

Repenser la place de l'individu au travail dans une société numérique


Juillet 2014

  • image

     

    Les concepts d’exploitation, d’aliénation, de prolétariat sont des idées fortes de la philosophie marxiste, que l’on pourrait considérer comme dépassées voire anachroniques dans la société numérique d’aujourd’hui. Et pourtant elles sont tout à fait actuelles, mais adaptées à notre époque, comme le montre les recherches d’Antonio A. Casilli (@bodyspacesoc), maître de conférences en Digital Humanities à Telecom ParisTech, sur le digital labor, le cognitariat ou le playbor.

     

    Voilà l’extrait d’un entretien qu’il a donné à l’Humanité le 31 mars 2014, présentant une première vision de ces concepts :

    "L’exemple que j’aime donner est celui de Mechanical Turk. On y trouve du travail que les machines font très mal : identifier des gens ou des objets sur des photos, organiser des listes de morceaux de musique (Playlist) par genre, ou résumer en un mot l’émotion qui se dégage d’un message. Les ouvriers d’Amazon, les turkers, sont payés quelques centimes pour le faire, mais c’est aussi exactement ce qu’on fait lorsqu’on arrange une playlist sur Deezer ou Spotify, ou qu’on « tag » un proche sur une photo Facebook. Des turkers sont aussi rémunérés pour cliquer sur des liens, « liker » sur Facebook, ce qu’on peut faire par notre usage normal d’Internet. La seule différence est l’objectivation du travail. La frontière entre l’activité travaillée et le loisir se brouille, c’est pourquoi des sociologues emploient de nouvelles notions comme Playbor, contraction de Play, le jeu, et Labor, travail."

     

    Si vous voulez en savoir plus, venez à Lift with Fing les 21 et 22 octobre à Marseille, il interviendra dans la 3e partie "Compter, mesurer, valoriser le travail : Taylor 3.0" de la partie conférence !

     

    >> Programme : http://liftconference.com/lift-france-14/program_fr

    >> Inscription : http://liftconference.com/lift-france-14/tickets_fr

    Source photo : Ivo Näpflin pour Lift Conférence

  • Image enquête ShaRevolution

    La Fing et OuiShare lancent la première grande enquête sur les pratiques autour de la consommation collaborative, dans le cadre de l'expédition ShaREvolution. Le thème n'étant pas tout à fait éloigné de notre territoire d'innovation "Le numérique à la base de nouveaux revenus d'activités", nous vous invitons à y prendre part, quelles que soient vos pratiques.

    Vos réponses à ce questionnaire anonyme permettront, au-delà des effets de mode, de mieux comprendre les motivations réelles des usagers à pratiquer ces nouvelles formes de partage, ainsi que les liens éventuels entre les différentes pratiques collaboratives (transport, tourisme, hébergement, alimentation, biens de consommation, …). Les résultats seront accessibles à tous et publiés dès la rentrée de septembre.

    Pour participer à l'enquête, il suffit de cliquer sur ce lien ! Par avance, merci de votre participation !

  •  Bannière Lift with Fing 2014

    En 2014, Lift with Fing s'intéressera aux mutations du travail dans l’économie numérique et portera un intérêt particulier à la manière dont les individus rencontrent, créent ou transforment les organisations de travail :

    • Selon les études, 40% à 70% des emplois d’aujourd’hui seront automatisés dans 20 ans > A quoi ressemblera alors le travail ?
    • Un jeune entrant dans l’emploi aura plus de 10 employeurs dans sa vie > Faut-il repenser les communautés de travail au-delà de l’entreprise, voire de l’emploi ?
    • Un collaborateur entre dans l’entreprise avec ses compétences, ses outils, ses réseaux, sa réputation > Comment les entreprises valoriseront-elles le patrimoine de leurs collaborateurs ?
    • Salariat, auto-entrepreneurtiat, activités collaboratives, formation, retraite : les frontières se brouillent > Doit-on mesurer autrement la valeur du travail et des autres activités, détacher revenus et activités ?
    • Les inégalités se creusent entre knowledge workers et exécutants, dirigeants et dirigés, entrepreneurs et collaborateurs > Imaginons un numérique qui étend les opportunités de tous.

     

    Après une 1e partie présentant les pistes d’action imaginées dans le cadre du programme Digiwork, Patricia Vendramin, Stefana Broadbent, Antonio Casilli, Ben Waber, Jordi Serrano, Henry Stewert, Jeremy Myerson, … interviendront sur les thématiques suivantes : "L’individu au travail : vers l’ère du self-emploi ?", "Nouveaux collectifs de travail : la fin de l’entreprise ?" et "Compter, mesurer, valoriser le travail : Taylor 3.0 ?". 

    >> Vous pouvez découvrir le programme complet sur le site de Lift Conférence et vous inscrire dès aujourd'hui

     

    Et comme l'année précédente, Lift with Fing, ce n'est pas qu'une conférence, c'est aussi Lift experience, Lift Jeunesse, un Carrefour des Possibles le 21 octobre en soirée, des ateliers pour avancer la co-production d'idées de la nouvelle édition de Questions numériques sur les Transitions... le tout permettant des rencontres, des échanges, un bouillon de culture innovant. Plus d'informations à venir prochainement. 

  •  Bannière Lift with Fing 2014

    En 2014, Lift with Fing s'intéressera aux mutations du travail dans l’économie numérique et portera un intérêt particulier à la manière dont les individus rencontrent, créent ou transforment les organisations de travail :

    • Selon les études, 40% à 70% des emplois d’aujourd’hui seront automatisés dans 20 ans > A quoi ressemblera alors le travail ?
    • Un jeune entrant dans l’emploi aura plus de 10 employeurs dans sa vie > Faut-il repenser les communautés de travail au-delà de l’entreprise, voire de l’emploi ?
    • Un collaborateur entre dans l’entreprise avec ses compétences, ses outils, ses réseaux, sa réputation > Comment les entreprises valoriseront-elles le patrimoine de leurs collaborateurs ?
    • Salariat, auto-entrepreneurtiat, activités collaboratives, formation, retraite : les frontières se brouillent > Doit-on mesurer autrement la valeur du travail et des autres activités, détacher revenus et activités ?
    • Les inégalités se creusent entre knowledge workers et exécutants, dirigeants et dirigés, entrepreneurs et collaborateurs > Imaginons un numérique qui étend les opportunités de tous.

     

    Après une 1e partie présentant les pistes d’action imaginées dans le cadre du programme Digiwork, Patricia Vendramin, Stefana Broadbent, Antonio Casilli, Ben Waber, Jordi Serrano, Henry Stewert, Jeremy Myerson, … interviendront sur les thématiques suivantes : "L’individu au travail : vers l’ère du self-emploi ?", "Nouveaux collectifs de travail : la fin de l’entreprise ?" et "Compter, mesurer, valoriser le travail : Taylor 3.0 ?". 

    >> Vous pouvez découvrir le programme complet sur le site de Lift Conférence et vous inscrire dès aujourd'hui

     

    Comme l'année précédente, d'autres évènements seront organisés pendant ces 2 jours : Lift experience, Lift Jeunesse, un Carrefour des Possibles le 21 octobre en soirée, des ateliers pour avancer la co-production d'idées de la nouvelle édition de Questions numériques sur les Transitions... le tout permettant des rencontres, des échanges, un bouillon de culture innovant. Plus d'informations à venir prochainement. 

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8