FuturEduc

FuturEduc

Imaginer l’Ecole pour tous à l’ère numérique


Avril 2016

  • Projet présenté par le groupe Canada

    Quoi
    Les lycéens assistés de leurs professeurs, décident ensemble de leurs parcours.

    Dans les paramètres imposés par le ministère de l’Éducation, les projets proposés doivent inclure du financement participatif. Ce financement participatif pourrait servir à soutenir un projet de nature personnelle que chaque élève devra réaliser pendant son parcours.

    Pourquoi
    Le temps revêt une importance capitale pour eux et ils ne veulent plus en perdre dans des cours où ils n’apprennent pas suffisamment, condamnés à suivre la cadence du groupe.

    Comment
    Ils proposent qu’une part de leurs apprentissages, particulièrement ceux qui concernent l’acquisition de connaissances, soient faits en ligne, par l'entremise du numérique.
    Ils souhaitent également pouvoir apprendre davantage dans les matières où ils sont plus avancés et consacrer plus de temps avec les enseignants des matières pour lesquelles ils ont de la difficulté. Ils aimeraient également pouvoir suivre des cours qui ne se donnent pas au secondaire: astronomie, physique quantique, sociologie et psychologie, entre autres.

     

     Eléments du "système école"
    Que se passe-t-il ?
    Cursus/ programme
    • socle commun à son rythme
    • savoirs en fonction de la demande : astronomie, physique quantite,....
    Espace(s) d’apprentissage
    • un espace de publication/partage de l’élève : ses productions, ses compétences acquises, ses évaluations, sa capacité à communiquer cela...
    • dissémination des espaces d’apprentissages
    Evaluation des élèves
    • les acquis sont évalués au fur et à mesure (fin des “classes-niveaux”)
    • VAE(Validation des Acquis de l’Expérience) pour tous
    • Badges qui évaluent tant les savoirs, que les savoir-faire
    Temps

     

    • “vraie” formation tout au long de la vie
    • rythme personnel sur le temps long

     

     
    Organisation /gouvernance/ pilotage

    • le ministère dédié à l’éducation s’occupe plutôt de logistique, RH, et du socle commun (lire, écrire, compter, pas de grand “comité de programme”)
    • nouvel acteur spécialisé apparaît : certifieur de certificat (besoin de standards)
    • la demande de prof est définie par la demande (pour de vrai, si plus personne ne fait de latin, il n’y a plus de prof de latin),
    • il y a une gestion des matières rares online
    • les établissements fonctionnent en réseau

    Comment ce dispositif très concurrentiel produit plus d’égalité des chances ?

    Objets pédagogiques
     numériques

    • Badges certifiants
    • Portfolio de compétences
    Autres
     
    • Le Chef d’établissement va gérer l’offre et la demande (agenceur, n’a pas le droit de délivrer n’importe que l badge, s’il ne peut lui-même le délivrer, il peut éventuellement passer un contrat avec un tiers susceptible de le délivrer à distance)
    • Les acteurs locaux (publics & privés) vont contribuer à définir une partie des badges

     

  • Projet présenté par le groupe Suisse
     
    Vision
    Le système éducatif proposé fournit à chaque élève les instruments les plus sophistiqués de contrôle et de pilotage de ses apprentissages. Mais l’ingénierie pédagogique sur laquelle il s’appuie est avant tout basée sur la coopération et les projets collectifs. L’autonomie, comprise comme la capacité à mettre ses compétences aux services d’un groupe et à prendre sa part dans le projet commun, est ainsi la valeur cardinale de cette école.

    Pourquoi
    L’éducation doit être individualisée : elle doit répondre aux besoins spécifiques de chaque enfant et lui permettre d’exprimer et de cultiver ses talents propres. Mais l’éducation est aussi une préparation à la vie sociale. Les compétences sociales sont parmi les plus importantes que chacun doit acquérir. Or, ces compétences ne peuvent s’acquérir autrement que par la pratique, dès le plus jeune âge.

    Comment
    L’école de l’autonomie s’appuie sur des moyens numériques sophistiqués de suivi et d’évaluation qui permettent tout à la fois de suivre et d’orienter les parcours individuels ainsi que les avancées des projets collectifs.
    Eléments du "système école"
     
    Que se passe-t-il ?
    Cursus/ programme
    • Le curriculum (ensemble de savoirs et de compétences) est défini par l’école et par le système éducatif dans lequel elle s’inscrit. Il est le cadre imposé dans lequel chaque élève va devoir définir ses buts et sa progression.
    Évaluation des élèves
    • L’évaluation formative continue occupe une place centrale. C’est une évaluation individuelle. Elle est basée sur un logiciel sophistiqué, un tableau de bord, qui enregistre l’ensemble des activités, les performances, les réalisations et évalue en permanence la trajectoire d’apprentissage de l’élève en la confrontant aux buts qui lui ont été fixés initialement.
    • L’évaluation est également une évaluation diagnostic, capable de formuler des recommandations à l’élève, soit sous forme d’exercices de remédiation (type adaptive learning), soit sous forme de prescriptions d’activités (participations à des projets, particuliers, etc.).
    Espace(s) d’apprentissage
    • Des salles informatiques pour le travail individuel, l’accès à son tableau de bord, la pratique des activités individuelles d’apprentissage et de remédiation ;
    • Des salles de travail en petits groupes pour la réalisation des projets
    Temps

    La plus grande partie du temps (2/3 par exemple) est consacrée aux travaux des groupes et à l’avancée des projets. L’autre partie est dédiée au travail personnel prescrit par le tableau de bord. Une partie de ce travail peut se faire en dehors de l’école. Les horaires de présence sont imposés pour les plus jeunes et s’assouplissent progressivement. Le logiciel de suivi peut être prescriptif pour la présence et la participation aux projets.

     
    Organisation /gouvernance/ pilotage
    Les écoles sont autonomes (elles aussi !) mais elles sont tenues (par un contrat contraignant) de respecter le curriculum. Elles conçoivent leurs projets et mettent en place leur organisation pour satisfaire les objectifs fixés par le curriculum avec les résultats attendus. Chaque école est gouvernée à partir d’un tableau de bord de l’organisation qui reprend les données de l’ensemble des tableaux de bord des élèves et fournit une représentation des progressions, effectue un diagnostic en continu de la situation de l’école.
    Objets pédagogiques numériques 
     
    L’école s’appuie sur un système d'information global qui gère les tableaux de bord individuels, les travaux des groupes et le pilotage de l’établissement. Au niveau des apprentissages individuels, le système dispose d’un accès à des banques d’activités pédagogiques de type « adaptive learning » qui exploite non seulement les données de l’établissement mais celles des autres écoles connectées au même réseau.
    Enseignants
    Il n’y a plus d’enseignants-experts à proprement parler. L’encadrement des élèves est assuré par des moniteurs, accompagnateurs, conseillers, facilitateurs avec de multiples valences : pédagogique, technique, psychologique, sociale, etc. Généralisation du tutorat : tutorat élève et tutorat groupe.

     

  • Quoi
    L’école n’est plus un sanctuaire mais ouverte sur la vie, le monde économique et social. Elle offre désormais un jour par semaine, consacré à la création et la réalisation de projets qui mobilisent la communauté éducative et le monde professionnel.

    Pourquoi
    La société est impliquée dans l’éducation à travers des projets qui lui servent. La communauté éducative se compose non seulement du personnel éducatif de l’établissement mais aussi de l’environnement autour, parents, acteurs professionnels du territoire.

    Comment
    L’école propose de généraliser la démarche projet comme une nouvelle entrée du savoir où l’élève s’engage selon ses envies et ce qu’il apporte au collectif projet.
    Les élèves sont coachés par deux personnes (un enseignant et un professionnel). Il y a un collectif de coach, révélateurs de talents qui s’engagent pour une période donnée à accompagner les élèves à révéler leur “talent”, savoir faire, savoir être, de les aider à “se qualifier” vis à vis du collectif.
    Les classes sont décloisonnées, les élèves choisissent leur projet, quelque soit l’âge, niveau scolaire. L’évaluation des élèves pour les projets se fait par les pairs.
    Les espaces d’apprentissage sont disséminés sur le territoire, à l’intérieur ou à l’extérieur des établissements. Chaque élève dispose d’un environnement personnel d’apprentissage (accumulation de matériaux qui va devenir connaissance); ce dernier le suit tout au long de son parcours d’élève. Il permet également aux coachs de suivre l’élève dans le cadre des projets.
    Les projets sont documentés et publiés en Creative Commons. L’école récupère la base de connaissance (ce qu’ils ont appris dans les projets, les tutoriaux,...jusqu’à partager les bénéfices d’un projet qui pourrait être développé par un acteur professionnel.

    Eléments du "système école"
     
    Que se passe-t-il ?
    Cursus/ programme
    • socle commun / savoirs techniques , compétences professionnelles pilotées par l’extérieur
    • ces savoirs techniques s’acquièrent par l’expérience terrain, dans le monde professionnel mais aussi dans la vie
    • la démarche projet est généralisée comme entrée du savoir et l’èlève, acteur, s’engage dans les projets selon ses envies et ce qu’il apporte au collectif
    Évaluation des élèves
    • évaluation par les pairs (les groupes projets sont hétérogènes)
    • qualifier le rôle de chacun dans le projet
    Espace(s) d’apprentissage
    • espace Tiers pour les projets (à l’intérieur ou à l’extérieur des établissements)
    Temps
    •  un temps dans la semaine consacré au projet, basé sur l’engagement de l’élève
     
    Organisation /gouvernance/ pilotage
    • projets proposés par la communauté éducative et monde professionnel; le chef d’établissement cherche les partenariats avec institutions et monde professionnel
    • partenariats du ministère (encore chargé des prof., du programme,...) avec des acteurs tiers
    • échelle des collectivités territoriales pour organiser les partenariats avec les lieux de co éducation
     
    Objets pédagogiques numériques
    • chaque élève dispose d’un environnement personnel d’apprentissage (accumulation de matériaux qui va devenir connaissance)
    • les pratiques qui font collectif : de type fablab, outils collaboratifs
    • outil de gestion, logistique,..
    Élèves
     
    • constitution de collectifs/groupes, plusieurs niveaux de compétences par groupe
    Enseignants
    • des enseignants par discipline
    • le coaching des élèves est réalisé par un professeur et une personne extérieure
    Autres
     
    • les parents s’engagent dans la communication de leur métier et peuvent être coach

     

     

     

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8