Campagne Infolab.

Campagne Infolab.

Développer une "culture de la donnée" au service des entreprises et des acteurs du territoire.


Blog de Campagne Infolab.

  • Le 31 janvier dernier la campagne Infolab de la Fing a fait le bilan de son programme Infolab Organisations 2016 : 4 productions inédites sur la culture de la data, réalisées collectivement avec 6 grandes organisations partenaires (l'ADEME, la MAIF, la Région PACA, la Poste, le SGMAP et le groupe UP).

    Retrouvez le résumé complet sur internetactu.net, ainsi que les 4 productions en ligne, soit 3 cahiers et une méthodologie documentée :

    Le poster des 10 commandements de l'expérimentation data fait en outre l'objet d'une publication particulière : http://infolabs.io/cd-xp

    En 2017, dans le cadre sa campagne Infolab, la Fing poursuit ses travaux à travers un nouveau programme intitulé “Parlez-vous data ?”. Ce dernier explorera le déploiement concret de la culture de la donnée dans les organisations, notamment à travers des phases de terrain in-situ : http://fing.org/?Infolab  Pour devenir une organisation partenaire, contactez-nous ! (charles.nepote@fing.org et cchristodoulou@fing.org).



    Article importé: http://infolabs.io/content/infolab-organisations-2016-4-productions-inedites-sur-la-culture-de-la-data
    Par: Charles Nepote
    Publié: February 8, 2017, 3:58 pm

  • La Fing, dans le cadre de sa campagne Mes Infos, publie une charte sur les données de santé : http://mesinfos.fing.org/mes-donnees-ma-sante/

    Le projet MesInfos Santé bénéficie de l'expertise de la Cnil et du parrainage du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé.

    La charte est dors et déjà signée par plusieurs signataires, vous en trouverez la liste page 2 du document.

     



    Article importé: http://infolabs.io/content/charte-mes-donnees-ma-sante-de-la-campagne-mes-infos-sante
    Par: Armelle Gilliard
    Publié: December 7, 2016, 11:46 am

  • Campagne Infolab.

    MA DATA AU CANADA !

    • Télécharger en PDF
    Par Campagne Infolab. le 7 décembre 2016

    À l'invitation du Consulat général de France à Québec, pour la FING et CIVITEO  retour sur plusieurs rencontres, conférences et débats avec nos cousins québécois. L'occasion de mesurer que de nombreuses questions se posent en termes identiques des deux côtés de l'Atlantique.

    Données ouvertes d'abord. Comme en France, l'Opendata du Quebec cherche un second souffle. Un haut niveau de standardisation, des données de qualité, des collectivités pionnières et exemplaires ne garantissent ni la généralisation de l'ouverture des données, ni surtout un bon niveau de réemploi. Qu'il s'agisse de renforcer la transparence des politiques publiques, de susciter l'appropriation citoyenne, de favoriser un usage pertinent des données, le chemin vers des changements profonds est long et délicat. Les hackathons ne suffisent pas à l'émergence d'une nouvelle culture. Le programme Infolab de la FING intéresse Outre-Atlantique ! Rendez-vous à Paris lors du sommet Opengov des 7, 8 et 9 décembre prochain !

    Algorithmes et Bigdata ensuite. Des échanges avec les chercheurs de l'école polytechnique de Montréal, je ressors avec deux certitudes. D'abord que l'algorithmie va nous conduire vers des modèles prédictifs de plus en plus puissants et performants, et que ces modèles pourront être utilisés au service de l'intérêt général. La prévention de catastrophes et d'accidents par l'analyse combinée de signaux très faibles est déjà techniquement possible. Encore faut-il collecter les données pertinentes. Deuxième conviction : l'avenir de l'algorithmie est open source. Les polémiques naissantes, et justifiées, sur l'opacité de certains processus de traitement de données individuelles disparaîtront lorsque la communauté scientifique et les développeurs généraliseront l'ouverture de leurs algorithmes. 

    Troisième sujet de ce périple quebecois : les données électorales. Sujet ô combien d'actualité chez nos cousins, qui assistent effarés aux derniers rebondissements de la campagne américaine. Répondant à l'invitation de Radio-Canada, j'ai pris part à une émission sur la mise à mal des travaux des politologues par le phénomène Trump. L'occasion d'évoquer les perspectives futures du "Bigdata électoral". Tests grandeur nature en France pour 2017 !

    Enfin, ce séjour intense a été clôturé, par une conférence à Québec sur le "Bigdata et les données personnelles". Quelques jours à peine après le début de la polémique sur le super fichier des identités en France, il a été facile de voir que nous partageons avec nos cousins des préoccupations similaires. Le programme MesInfos de la FING est l'une des pistes vers le "Safe data". À suivre !





    Article importé: http://infolabs.io/content/ma-data-au-canada
    Par: Jacques Priol
    Publié: November 15, 2016, 3:57 pm

  • Les dataviz tangibles (infographie physique) sont des installations participatives qui permettent de mettre en scène des données afin de faciliter leur collecte et leur compréhension. Au délà de l'aspect ludique de ces dispositifs, ce type d'approche dite low tech (basse technologie) et bottom-up (ascendante) permet une véritabe égalité de participation et d'appropriation.

    De quoi s’agit-il

    Cette animation permet lors d’un événement de réaliser une enquête de fréquentation interactive, participative et ludique.

    Les objectifs poursuivis sont les suivants :
    Collecter des données de fréquentation tout en favorisant le dialogue et l’interactivité avec le public. Pour cela,

    • Il s’agit dans un premier temps de préparer un dispositif physique de collecte de données.
    • Il s’agit ensuite d’animer et de filmer le dispositif.

    Comment ça se passe ?

    L’animation s’appuie sur un  dispositif de datavisualisation physique (tangible) qui repose sur l’utilisation de gommettes sur de grands panneaux et sur la participation des visiteurs.

    Préparation

    L'idéal est de préparer l'opération 3 ou 4 semaines avant l'événement pour :

    • Réaliser un pré-enquête avec les questions que vous allez poser lors de l'événement. Vous pourrez ainsi avoir une idée (même vague) des résultats et avoir une première projection visuelle des résultats. (exemple ici, avec une pré-enquête réalisé sur Facebook).
    • Prototyper la dataviz pour avoir un rendu aussi proche de la réalité.
    • Commander le matériel (gommettes, carton plume...)

    Installation et animation

    Il est préférable de pouvoir installer le dispositif la veille de l'événement afin d'avoir le temps de faire face à des impondérables (place disponible, positionnement de la caméra...).

    Le jour même, les animateurs proposent à l'ensemble de visiteurs de répondrent aux questions posées à l'aide des gommettes ou le font à leur place en cas de grosse affluence.

    L'opération est un bon pretexte pour entamer le dialogue avec les visiteurs afin d'expliquer le fonctionnement de l'événement, de discuter autour de la demande des visiteurs et de commenter les résultats de la dataviz.

    Réalisation de la Timelapse

    Afin de réaliser une timelapse (vidéo réalisé image par image sur des durées longues), une caméra sur pied doit être installé devant la dataviz afin de capter l'ensemble de sa réalisation.

    Le résultat final doit prendre soin d'intégrer une datavisualisation numérique réalisé sur des logiciels type datawrapper, piktochart...




    Article importé: http://infolabs.io/content/dataviz-tangible-et-grosses-gommettes
    Par: P. Guyomar
    Publié: August 22, 2016, 5:05 pm

  • Lors de la journée du vélo qui s’est déroulée le 21 mai dernier dans le Jardin de la Ménagerie de la ville de Sceaux , le stand Infolab de la Fing accueillait un atelier de cartographie collaborative. Ce dernier avait pour sujet la pratique du vélo dans la ville de Sceaux au travers de différentes thématiques tel que le stationnement, les enfants ou encore l’environnement. Les vélo-cyclistes de Sceaux, habitants de la commune ou non, étaient invités à raconter leurs expériences, bonnes ou mauvaises, dans leur pratique du vélo sur le territoire scéen. A l’aide d’une carte et d’un système de gommettes correspondant à une légende précise, ils pouvaient alors localiser leur expérience tout en la racontant aux animateurs.

     

    L'équipe Infolab (photo : Christelle Déri)

    Organisation et méthodologie

    L’organisation de l’atelier doit être prévue relativement en amont de l’évènement (une dizaine de jours) notamment pour la commande des gommettes, la prise en main de l’outil de réalisation de la carte et l’impression des grands formats.

    Matériel nécessaire :

    • Carte en A0 : pour cet atelier la carte a été réalisée sur OpenStreetMap. Pour une meilleure lisibilité, une couche « simple » a été privilégiée ;

    • Une baseline imprimée en grand : “Racontez-nous vos expériences à vélo à Sceaux.”

    • Un panneau pour l’affichage de la carte, de la baseline et de sa légende, de préférence aisément déplaçable pour aller à la rencontre de “publics captifs” ;

    • Un jeu de gommettes de couleurs et/ou de formes différentes qui représentent les 7 entrées thématiques et/ou l’aspect positif ou négatif de l’expérience. Les gommettes peuvent être numérotées pour faciliter le travail de restitution ;

    • Un A3 plastifié expliquant la légende correspondant aux gommettes et donnant des exemples d’expériences à raconter (exemple de fiche légende en pièce jointe de ce billet et en lien ) ;

    • Des feutres et des règles pour permettre aux participants de représenter leurs trajets ;

    • Des formulaires pour recueillir les différents témoignages (exemple de formulaire en pièce jointe de ce billet et en lien)

    • Un support pour la prise de notes debout (et le stylo qui va avec)

    La carte de Sceaux au format A0, réalisée avec OSM (photo : Christelle Déri)

    Méthodologie de l’animation :

    • Afin de bénéficier d’un maximum de témoignages, il ne faut pas hésiter à aller à la rencontre des participants, les participations étant rarement spontanées: une question simple telle que “Bonjour, avez-vous déjà fait du vélo à Sceaux ?” peut ainsi permettre l’engagement de la conversation sur l’objet de l’animation.

    • Après une brève présentation de l’atelier, l’animateur recueille quelques informations (âge, sexe et lieu de résidence) sur le participant .

    • Ce dernier est ensuite amené à se référer à la fiche légende pour l’aider dans le récit de son expérience. L’animateur est néanmoins là pour l’accompagner et l’aider à structurer son histoire et à la raconter par le choix des pastilles appropriées.

    • Le participant désigne le point et choisit sa gommette de couleur en fonction de la nature de l’histoire qu’il veut raconter. Il est encouragé à la positionner lui-même sur la carte.

    Une participante colle sa vignette tout en racontant son expérience (photo : Christelle Déri)

    • Il indique à l’animateur le numéro de sa gommette pour que celui-ci le note sur le formulaire de témoignage.

    • Le participant peut positionner différentes gommettes et raconter plusieurs témoignages qui seront tous notés sur la même fiche (dans la mesure du possible).

    Les objectifs de l’atelier :

    • Recueillir un maximum de témoignages positifs et négatifs

    • Privilégier des profils d’usager variés (âge, usage du vélo, parents, enfants etc.)

    • Faire émerger des mauvaises expériences localisées mais également des satisfactions partagées sur la politique publique en matière d’usage du vélo à Sceaux, dans l’optique d’une discussion avec les élus

     

    Premiers retours sur l’atelier :

    L’atelier Moi, mon vélo et Sceaux a rencontré un certain succès. Une trentaine de formulaires ont été remplis dont certains faisant le récit de plusieurs expériences. Ces dernières étaient tant positives que négatives. Elles ont permis de révéler :

    • des avis partagés par beaucoup sur la politique du vélo à Sceaux ;

    • des besoins ou des attentes des usagers ;

    • la localisation de zones nécessitant une intervention ;

    • les endroits où il fait bon pédaler à Sceaux, notamment avec ses enfants.

    Les participants étaient également de profils très variés en matière d’âge et d’usage du vélo. Ils se sont montrés très volontaires, peu de personnes interpellées ayant refuser de participer.

    En matière de méthodologie, l’organisation et le déroulement de l’atelier ont permis également de faire remonter quelques constats :

    • la préparation doit être fait relativement en amont de l’atelier notamment pour :

      • commander les gommettes (toutes les formes et couleurs ne sont pas disponibles dans les papeteries)

      • réaliser la carte et permettre son impression.

    • la proximité d’un public captif peut se révéler d’une grande utilité pour le bon fonctionnement de l’atelier. En effet, la plupart des formulaires ont été remplis lorsque le panneau était installé à côté de la file d’attente pour la bourse au vélo.

    • Deux personnes peuvent animer en même temps l’atelier sans se gêner.

    • l’utilisation d’une baseline attractive limite la recherche de participants, ces derniers se présentant spontanément.

    Vous pouvez trouver en pièce jointe de ce billet un exemple de fiche légende et de formulaire. Les google docs sont également disponibles ici et ici !

     

     




    Article importé: http://infolabs.io/content/moi-mon-velo-et-sceaux
    Par: Christelle Déri
    Publié: July 11, 2016, 10:26 am

  • Kesako ?

    Cette animation vise à produire une visualisation de données en positionnant les membres d’une foule dans un espace donné, de façon à leur faire dessiner une figure.

    Dérivée de l’animation “la dataviz avec les pieds”, elle en reprend les grands principes mais s’adresse à une foule potentiellement nombreuse voire très nombreuse. Elle s’inspire des flashmobs mais aussi partiellement des tifos des événements sportifs.

     

    Lors d’un flashmob les participants se regroupent parfois pour former des figures géantes, ici à Lviv (Photo: City of Lviv)

    L’animation s’adresse à tout type de participant et a pour objectif de favoriser de façon ludique, une meilleure compréhension et appropriation des données et de leurs enjeux :

    • par le biais de données personnelles permettant à chacun de situer son profil d’usager ou d’habitant en se comparant aux autres participants. Chacun est alors amené à se représenter soi-même au sein d’un groupe de personnes ;

    • par l’utilisation de données qualitatives ou quantitatives permettant d’illustrer un aspect de la thématique de l’animation.

    ​​Les participants sont amenés à réaliser des figures (diagrammes en barres, cartographies, “camemberts”, nuage de points, etc.) représentants ces statistiques ou ces données en se positionnant et se coordonnant les uns les autres. Cette expérience est de ce fait tant collective qu’individuelle.

     

    Préparation de l'activité 

    Temps de préparation en amont : l’organisation d’un tel événement s’improvise difficilement et le temps de préparation dépend de votre ambition (taille de la foule, etc.) ; certains ingrédients nécessaires sont assez simples et peuvent être produit avec des appareils classiques au bureau ou à la maison (imprimante A4, appareil photo) ; d’autres requièrent néanmoins un peu de temps (dispositif de sonorisation, perche ou escabeau, imprimante A3, etc.). Il est raisonnable de penser qu’il faille au minimum une dizaine de jours de délai pour la préparation.

    Durée de l’animation : au minimum 20 minutes, le temps d’expliquer clairement les consignes et réaliser les figures ; au-delà de 40 minutes le public risque de se lasser et de se disperser ou de se dissiper.

     

    Quels ingrédients ? 

    • Un dispositif de sonorisation (micro/mégaphone) peut se révéler indispensable selon la configuration du lieu (plein air, environnement bruyant...) et le nombre de participants ;

    • Des fiches cartonnées pour titrer et légender chaque dataviz (A4, A3 ou plus selon le lieu et le nombre de participants). Y sont inscrites des informations qualitatives (ex. : utilisateurs quotidien du métro) et/ou quantitatives (ex. : 20% utilisateurs quotidien de la voiture) à l’avance ou pendant l’animation à l’aide de marqueurs ;

    Exemple de fiches réalisées pour une animation sur le thème du vélo

    • Des marqueurs pour fabriquer/corriger sur place les fiches “légende” ;

    • Un "perchoir" pour photographier les figures en vue de dessus : escabeau, balcon, étage, toit d'un bâtiment ; une perche à selfie peut éventuellement remplacer le perchoir lorsque le nombre de participants est plus restreint ;

    • Un appareil photo numérique, si possible muni d’un objectif grand angle ; ou bien un smartphone dans le cas de l’utilisation d’une perche à selfie ;

    • Éventuellement un sifflet ou dispositif sonore pour rythmer les phases ;

    • Éventuellement une carte SD ou un cable USB pour permettre un transfert rapide des photos qui peuvent être réutilisées pendant l’événement

    • Accessoirement, un ordinateur et un dispositif de projection (écran ou vidéoprojecteur) pour la visualisation des photos à la fin de l’animation.

     

    Ressources humaines : 

    • un animateur en charge de l’énonciation des consignes et coordonnant l'ensemble des participants : “Plus à droite”, “Les usagers du métro levez vous, les automobilistes restez assis” etc. ;

    • un animateur s'occupant de la distribution ou du positionnement des fiches cartonnées ;

    • un animateur déambulant autour de la figure afin d'aider les gens à se placer selon les indications données par le coordinateur. Il s’occupera notamment de :

      • aligner les gens quand c'est nécessaire ;

      • mettre les grands au fond pour éviter qu'ils ne masquent les petits ; 

    • un “photographe” pour d’immortaliser les figures et l’animation dans son ensemble :

      • photos des figures terminées en contre-plongée (perchoir ou perche à selfie) ;

      • photos d'ambiance : personnes en train de s'installer, portraits, alignements.

     

    En amont de l'animation (quelques jours avant) : 

    • Lister les données nécessaires pour l’animation selon la thématique. Distinguer les données que vous possédez déjà, de celles qu’il vous faudra chercher, demander, ou accessoirement produire vous-même. Cette première étape doit être anticipée !

    • Définir les figures à représenter et les consignes aux participants pour permettre leur mise en place.

    • Préparer les fiches permettant de légender les figures.

    • Réunir le matériel nécessaire pour l’animation.

    • Brieffer les différents animateurs.

    N’oubliez pas de charger votre appareil photo ou téléphone portable la veille du jour J !

     

    Déroulement de l'animation 

     

    Etape 1

    Environ 10 minutes  - Matériel nécessaire : fiche méthodologique, dispositif de sonorisation

    Cette première étape est primordiale et sera garante du bon déroulement de l’animation. Selon les conditions dans lesquelles se déroulent l’animation (festival, journée thématique, etc.), il faudra potentiellement aller au contact, à la recherche des participants. Le dispositif de sonorisation peut-être, dès ce moment, d’une grande aide.  

    Une fois les participants rassemblés, énoncer clairement les 5 règles de l’animation :

    1. Rester calme, les figures ne doivent pas être réalisées dans la précipitation.

    2. Lors du placement, laisser les plus petits devant et les grands derrière.

    3. Ne pas hésiter à poser des questions aux animateurs, ils sont là pour ça.

    4. Prendre la pose pour la photo, ne pas bouger tant que l’animateur ne l’a pas dit.

    5. Amusez vous bien !

    Etape 2 

    Environ 20 minutes - Matériel nécessaire : fiche méthodologique, dispositif de sonorisation, fiches cartonnées, appareil photo ou téléphone portable, perchoir ou perche, feutres.

    Option 1 :

    1. L’animateur au micro énonce la première figure à réaliser, ce qu’elle signifie. Il peut en expliquer les données, les sources et ce que l’on peut voir derrière ces données, leurs enjeux.

    2. A l’aide de l’animateur 3, il indique le nombre de personnes nécessaires pour représenter les différentes données de la figure et leurs positionnements.

    3. Les participants se regroupent puis se positionnent avec l’aide des animateurs.

    4. Lorsque tout le monde est en place, les fiches/légendes sont distribuées à chaque groupe. Il est demandé de porter cette fiche de manière visible (à bout de bras, au niveau du torse etc. selon la figure).

    5. Enfin, le dernier animateur responsable de la photo indique à tout le monde de ne plus bouger et immortalise la figure.

    6. La deuxième figure peut découler de la première en jouant sur la position des différents membres des groupes. Dans ce cas les participants restent en place après la photo et adoptent les positions nécessaires.

    7. Dans le cas contraire, les groupes peuvent se disperser (mais pas trop loin) et attendre les indications pour les figures suivantes.

    Option 2 :

    1. Poser un question aux participants ex : "Comment se répartissent en moyenne les habitants de la planète entre les 5 continents ?"

    2. Les participants discutent de la réponse et se répartissent dans l'espace en fonction de la réponse retenue ;

    3. L’animateur réalise les fiches légendes pour illustrer la réponse des participants et les distribue.

    4. L’animateur en charge des photos immortalise la figure.

    5. Une autre question  est posée ex :"Comment se répartissent les richesses entre les 5 continents ?"

    6. Idem 2, 3, 4

    7. Les réponses aux questions posées sont données. Les participants se répartissent cette fois ci en ayant les bonnes données. Ils expérimentent alors le contraste entre leur estimation et la réalité.

    Etape 3 (facultative)

    Environ 10 minutes - Matériel nécessaire : carte SD ou cable USB, dispositif de projection

    Cette étape facultative peut être réalisée directement après l’animation pour permettre aux participants de visualiser les figures auxquelles ils ont participé.

    Une autre possibilité consiste en une projection continue tout au long de l’évènement au sein duquel l’animation prend place.

     

    Résultats escomptés à valoriser

    • des participants investis qui ont passé un bon moment et qui s’en souviendront ;

    • des participants qui ont pu comprendre les profils des autres participants ;

    • idéalement, des photographies des visualisation représentées pour communication ultérieure ;

    • retour d’expérience et des visuels à partager avec la communauté Infolab.

     

    ​Retrouvez le document format PDF en fichier joint ainsi que le lien vers le google doc.

     

     

     




    Article importé: http://infolabs.io/content/visualisation-de-donnees-avec-la-foule
    Par: Christelle Déri
    Publié: July 7, 2016, 4:22 pm

  • Trottoirs aménagés, bâtiments et commerces accessibles, emplacements des parking réservés aux personnes à mobilité réduite, de nombreux jeux de données concernant l’accessibilité sont déjà disponibles.
    Mais comment s’en servir ? A quelles fins ?  L’atelier  " Renforcer l’accessibilité avec les données " propose de creuser ces questions sur un mode collaboratif et créatif mardi 28 juin à la Coop InfoLab.

    Se déplacer en ville, entrer dans un bâtiment, circuler à l’intérieur sans contrainte, l’exercice n’est pas simple, ni toujours possible pour les personnes à mobilité réduite. L’accessibilité est un enjeu fort de leur vie quotidienne mais peut aussi faciliter la vie de tous. Les données numériques proposent à une approche renouvelée des enjeux d’une ville plus accessible.

    Certaines données concernant l’accessibilité sont à disposition sur le portail open-data du territoire métropolitain mais elles peuvent encore être complétées, affinées et mises en œuvre pour rendre des services aux usagers de la ville et des équipements pour, par exemple, signaler les accès, dessiner des parcours, communiquer des modifications en temps réel, sensibiliser, etc.

     

    L’atelier « Renforcer l’accessibilité avec les données numériques » vous propose une session collaborative ouverte à tous : particuliers, professionnels, développeurs, responsables d’associations, agents de collectivité, intéressés par ces enjeux d’accessibilité.

     

    Infos pratiques :

    Mardi 28 juin – 17h-19h30
    A La Coop Infolab
    La Petite Halle
    31 rue Gustave Eiffel
    38000 Grenoble

    Atelier gratuit, sur inscription




    Article importé: http://infolabs.io/content/atelier-renforcer-l-accessibilite-avec-les-donnees-numeriques
    Par: scoppeniche
    Publié: June 8, 2016, 3:45 pm

  • Suite à la journée créative qui marquait le lancement de Mobiliplay le 2 avril dernier, le Département de l’Isère et Cityway vous proposent un Meet Up autour des nouveaux services de la mobilité et des données transports itinisère.

    Mobiliplay passe en mode opérationnel avec un temps d’échanges ouvert à tous. Usagers, développeurs, designers, entrepreneurs, rêveurs sont conviés le jeudi 23 juin de 18h à 20h à la Coop Infolab.

    Au programme :

    • Présentation de l’appel à projets Mobiliplay et de ses modalités
    • Pitchs de services et d’application mobilité
    • Apéro réseau pour échanger voire constituer des équipes avant l’été

    Gratuit, sur inscription

    Infos pratiques :

    Jeudi 23 juin - 18h-20h
    La Coop Infolab
    La Petite Halle
    31 rue Gustave Eiffel
    38000 Grenoble

     




    Article importé: http://infolabs.io/content/meet-mobiliplay-2-concours-d-appli-transport-en-isere
    Par: scoppeniche
    Publié: June 8, 2016, 3:41 pm

  • Campagne Infolab.

    Data Literacy Conference : participez !

    Par Campagne Infolab. le 2 juin 2016

    Data Literacy Conference

    La culture des données : découvrez un nouveau domaine et ses innovateurs

    ven. 23 et sam. 24 septembre 2016
    à Aix-en-Provence, au Conservatoire Darius Milhaud

    Data Literacy Conference est la première conférence internationale à explorer ce domaine de connaissances en train de se constituer : langues, orthographes, grammaires, littératures, écoles, pédagogies, méthodes, etc. Venez à la rencontre des pionniers de la data literacy et de leurs initiatives originales.

    Vendredi : une journée de conférence de haut niveau et des ateliers thématiques.
    Samedi : une journée de démos et de conférences libres par la communauté.

    Plus de 200 participants attendus, 10 intervenants de haut niveau venus, 15 initiatives racontées par leurs porteurs (traduction simultanée Anglais-Français).
    Inscrivez vous dès maintenant ! >>

    Dans une société en train de parachever sa numérisation complète, la connaissance des données devient aussi élémentaire que la lecture, l'écriture, le calcul. Les data portent un nouveau pouvoir d'émancipation et d'aide à la résolution de problèmes (petits ou grands). Mais leur méconnaissance crée aussi aujourd’hui des asymétries préjudiciables aux individus, aux entreprises comme à la société tout entière. L'apprentissage technique de leur manipulation ne suffit pas -- de même que lire et écrire ne suffisent pas pour s'émanciper.
    Depuis quelques mois, la culture de la donnée (Data Literacy) se constitue comme un domaine à part avec pionniers et ses projets.

     

    Manifestation organisée par la Fing et ses partenaires
    bandeau_part.png

    avec le soutien de
    bandeau_soutiens.png

    Intervenants sollicités : Aviz, Catherine D’Ignazio, Data Cuisine, Data pop Alliance, Data for decisions, Data mindset playbook, Data & Society, Datajournalism handbook, Dataphys.org, Datatherapy, Etalab, HES Geneve, infolabs.io, Jose Duarte (Handmadevisuals), J++, Medialab de Science Po, Open Knowledge, School of Data, Tuvalabs, Using data, etc.

    Lieu de la conférence

    Voir en plein écran

    Je m'inscris dès maintenant ! >>




    Article importé: http://infolabs.io/conference
    Par: Charles Nepote
    Publié: June 2, 2016, 12:36 pm

  • Samedi 21 mai 2016, de 9h45 à 17h30 au Jardin de la Ménagerie, 70 Rue Houdan à Sceaux (Hauts-de-Seine).

    Dans le cadre de la Campagne Infolab, la Fing et ses partenaires explorent notamment comment les données numériques peuvent agir comme un levier de débat et de participation citoyenne. Depuis quelques mois nous menons un terrain d'expérimentation sur la ville de Sceaux sur le sujet du vélo. Dans le cadre de la journée "Vélo en ville" organisée par la mairie de Sceaux, nous vous proposons une journée d'ateliers, démonstrations, animations : c'est l'infolab éphémère, lieu de découverte, d'apprentissage et de mise en débat du vélo à travers les "data".

    Ouvert à tous publics, c'est tout d'abord une occasion d'expérimenter les dispositifs de médiation aux données, imaginés par la communauté des Infolabs : dataviz géante réalisée par la foule, cartographie sensible du vélo sur un plan de Sceaux géant à colorier/compléter, cartopartie thématique avec la communauté OpenStreetMap, atelier de mesure citoyenne de la qualité de l'air, etc.

    L'après-midi, deux ateliers parallèles explorent les données numériques où citoyens, professionnels, élus, chercheurs et amateurs éclairés débattent et bâtissent collectivement une brique actionnable sur le thème du vélo (sur inscription).

     

    Programme détaillé
    • 10h-12h30 : cartopartie "vélo" avec la communauté OpenStreetmap : objectif, produire la meilleure carte numérique pour un usage facilité du vélo (rendez-vous sur le stand)
    • À 13h00 pile : "Dataviz avec les pieds" :  une performance collective et individuelle unique : combiner le pouvoir de la foule et le pouvoir des nombres en faisant réaliser par la foule une dataviz géante (rendez-vous sur le stand)
    • 14h15 : dans l'ancienne mairie (même adresse), deux ateliers parallèles "infolab citoyen" sur les thématiques suivantes (inscription nécessaire ci-dessous) :
      • le vélo, un média de captation citoyenne de données environnementales ?
      • le confort d'usage du vélo : mesure individuelle et collective

    Toute la journée, sur le stand Infolab Vélo :

    • le vélo, le grand ami de la mesure de la qualité de l'air : démonstration de capteurs, ateliers de mesure, etc.
    • Moi, mon vélo et Sceaux. Et si on partageait notre expérience personnelle du vélo à Sceaux ? Venez cartographier vos trajets, vos coups de coeur, vos peurs, vos dangers, vos limites infranchissables, vos envies, vos challenges.  La carte alimente le débat citoyen autour de la place du vélo à Sceaux, une restitution complète en est faite aux habitants et aux élus.

     

    Les ateliers de l'après-midi sont ouverts sur inscription >> je m'inscris.

     

    Retrouvez également le flyer de l'événement, ainsi que toutes les ressources et actualités de la communauté Infolab sur infolabs.io et venez participer au blog de la communauté.

Conception & réalisation : Facyla ~ Items International

Plateforme construite avec le framework opensource Elgg 1.8

Feedback

Vous avez une remarque à faire, de nouvelles idées à proposer ou un bug à signaler ? Nous serions ravis d'avoir votre retour.
Humeur :  

A propos de :  

 

» Afficher les précédents feedbacks